Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

La fille du fermier : comment l'USDA considère les produits biologiques en provenance du Mexique

25 Avril 2021 , Rédigé par Seppi Publié dans #Agriculture biologique

La fille du fermier : comment l'USDA considère les produits biologiques en provenance du Mexique

 

Amanda Zaluckyj, AGDAILY*

 

 

Image par anarociogf, Shutterstock

 

 

Qu'est-ce que cela représente que de cultiver des produits biologiques au Mexique ? Ce n'est pas quelque chose dont on parle beaucoup en général. Mais si vous achetez des produits biologiques ici, aux États-Unis, c'est une question que vous devriez vous poser. En effet, les produits cultivés au Mexique se retrouvent souvent dans les épiceries américaines, et beaucoup d'entre eux arborent fièrement le label biologique de l'USDA.

 

Comme je l'ai révélé dans mon précédent article d'AGDAILY [traduit ici], les produits importés peuvent utiliser le label biologique de l'USDA. En général, cela est autorisé lorsque le pays importateur possède une certification biologique équivalente au programme de l'USDA. Les détails concernant les modalités et les délais sont généralement contenus dans les accords commerciaux. Et cela varie d'un pays à l'autre. Par exemple, l'Union Européenne dispose d'un programme équivalent à celui des États-Unis. Les importations de produits biologiques en provenance de l'Union Européenne peuvent donc toutes utiliser le label de l'USDA.

 

Mais le Mexique a une relation particulière avec les États-Unis. En tant que voisin du sud, sa proximité géographique et son climat chaud toute l'année en font un partenaire commercial idéal. En 2016, les États-Unis ont acheté pour 23 milliards de dollars de produits agricoles au Mexique. Les articles les plus populaires – représentant 75 % de ces importations – comprennent les légumes, les fruits, le vin, la bière et les snacks.

 

Malheureusement, les importations de produits biologiques ne sont pas suivies d'aussi près. Mais nous savons que les États-Unis ont importé pour au moins 278 millions de dollars de produits biologiques en 2017. Cependant, le montant réel est probablement beaucoup plus élevé, étant donné que seuls des produits biologiques sélectionnés sont comptabilisés.

 

 

 

 

Alors comment savoir si ces produits sont réellement biologiques ? Les produits cultivés au Mexique sont souvent stigmatisés comme relevant d'un système accessible à tous et sans réglementation. Il s'agit probablement d'une supposition injuste (malheureusement, je n'ai jamais visité de ferme au Mexique). Mais il est compréhensible que les gens soient sceptiques quant aux produits biologiques importés du pays.

 

Il s'avère que l'USDA a beaucoup d'agents vivant au Mexique dans ce but précis. L'USDA compte actuellement environ deux douzaines de certificateurs accrédités par lui qui opèrent au Mexique (est-ce le moment de changer de carrière ?). Et il y a plus de 1.600 exploitations biologiques certifiées par l'USDA dans le pays. Ainsi, tout comme les agriculteurs américains qui cherchent à obtenir une certification biologique, les agriculteurs mexicains doivent suivre les mêmes règles et règlements.

 

Le Mexique a mis en œuvre sa propre loi sur les produits biologiques et sa réglementation en avril 2017. Ainsi, tous les produits biologiques vendus dans le pays doivent désormais être certifiés par des fonctionnaires mexicains, ou certifiés selon une norme équivalente dans un autre pays. C'est important pour les agriculteurs américains, qui exportent pour 133 millions de dollars de produits biologiques. Et, comme je l'ai expliqué précédemment, c'est aussi un pas de plus vers le régime de fonctionnement de la plupart des accords commerciaux sur les produits biologiques.

 

Mais l'USDA et le Service National de la Santé Animale et Végétale, de la Sécurité et de la Qualité Alimentaires (SENASICA) du Mexique évaluent encore si la norme biologique de l'autre pays est suffisamment équivalente. Les agriculteurs mexicains sont donc toujours tenus de passer par la certification de l'USDA pour exporter leurs produits. Il sera intéressant de voir si cela change dans les années à venir. Il est possible que les produits biologiques cultivés selon la norme biologique mexicaine puissent à terme être expédiés aux États-Unis avec le label biologique de l'USDA.

 

J'ai été surprise d'apprendre que des certificateurs de l'USDA opèrent au Mexique. Ce n'est généralement pas l'idée que l'on se fait des aliments en provenance du Mexique. Mais c'est logique. Le Mexique est un partenaire commercial important, surtout lorsque la majeure partie de notre pays est trop froide pour que les cultures puissent se développer en hiver. Nous comptons sur notre voisin du sud pour importer des aliments afin de compléter ce que nous cultivons. Il est bon de savoir que cela se fait correctement. Je serais curieuse de voir si la certification mexicaine prend de l'ampleur à l'avenir.

 

Il peut donc être quelque peu choquant que des aliments produits au Mexique puissent être certifiés biologiques par l'USDA. Mais les agriculteurs mexicains sont en fait certifiés par des agents de l'USDA opérant chez notre voisin du sud. Et ces agriculteurs sont soumis aux mêmes réglementations et restrictions que les agriculteurs biologiques américains.

 

_______________

 

Amanda Zaluckyj blogue sous le nom The Farmer's Daughter USA. Son objectif est de promouvoir les agriculteurs et de lutter contre la désinformation qui tourbillonne autour de l'industrie agroalimentaire américaine.

 

Source : How the USDA views organic food from Mexico | AGDAILY

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article