Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Les moustiques génétiquement modifiés sont la clé pour arrêter la propagation du virus Zika

8 Mars 2021 , Rédigé par Seppi Publié dans #Article scientifique, #Santé publique

Les moustiques génétiquement modifiés sont la clé pour arrêter la propagation du virus Zika

 

Université du Missouri*

 

 

 

Le virus Zika est transmis aux humains par les piqûres de moustiques femelles.

 

 

En 2016, l'Organisation Mondiale de la Santé a qualifié l'épidémie du virus Zika d'« urgence de santé publique de portée internationale » en raison du fait que le virus provoque des malformations congénitales chez les femmes enceintes en plus de problèmes neurologiques. Depuis lors, les chercheurs ont mis au point différentes stratégies pour contrôler la propagation du virus Zika, qui se transmet à l'homme par les piqûres de moustiques femelles.

 

Une de ces stratégies, qui a été approuvée par l'Agence de Protection de l'Environnement des États-Unis en mai 2020, permettra de libérer plus de 750 millions de moustiques génétiquement modifiés dans les Keys de Floride en 2021 et 2022. Ces « moustiques suicidaires » sont génétiquement modifiés pour produire une progéniture qui meurt avant d'atteindre l'âge adulte et ne peut donc pas piquer les humains et propager des maladies.

 

Toutefois, l'élimination des générations futures de moustiques peut entraîner des complications environnementales, comme la perturbation potentielle des chaînes alimentaires. Une nouvelle étude de l'Université du Missouri propose une autre option : modifier génétiquement les moustiques pour qu'ils soient totalement résistants au virus Zika.

 

Alexander Franz, professeur associé à la faculté de médecine vétérinaire de l'Université du Missouri, a collaboré avec des chercheurs de l'Université de l'État du Colorado en utilisant la technologie d'édition génétique CRISPR pour produire des moustiques incapables de répliquer le virus Zika et donc incapables d'infecter un être humain par piqûre.

 

« Nous avons manipulé génétiquement ces moustiques en insérant dans leur génome un gène artificiel qui déclenche l'une des voies immunitaires dans l'intestin moyen pour reconnaître et détruire le génome de l'ARN du virus Zika », a déclaré M. Franz. « En développant ces moustiques qui sont résistants au virus, le cycle de la maladie est interrompu de sorte que la transmission à l'homme ne peut plus avoir lieu. »

 

M. Franz a ajouté que la modification génétique est héréditaire, de sorte que les générations futures des moustiques modifiés seraient également résistantes au virus Zika.

 

« Nous sommes intéressés par les stratégies de contrôle des insectes vecteurs comme les moustiques qui transmettent divers virus affectant la santé humaine », a déclaré M. Franz. « Les experts de la santé publique suggèrent de disposer d'une boîte à outils avec différentes approches pour lutter contre un virus tel que le Zika, et malheureusement, les options sont actuellement limitées. Il n'existe pas de vaccin contre le virus Zika et la pulvérisation d'insecticides est devenue inefficace car les moustiques peuvent développer une résistance. Nous essayons donc simplement d'élargir la boîte à outils et de fournir une solution en modifiant génétiquement les moustiques pour qu'ils deviennent résistants au Zika tout en les maintenant en vie. »

 

Alexander Franz est professeur associé à la faculté de médecine vétérinaire de l'Université du Missouri.

 

Les recherches de M. Franz visent à prévenir l'apparition d'une nouvelle épidémie de maladie à virus Zika.

 

« Si vous pouvez trouver un moyen de bloquer la transmission d'un agent pathogène qui affecte négativement l'homme, c'est une bonne nouvelle », a déclaré M. Franz. « Nous avons montré que c'est une option viable pour modifier génétiquement les moustiques dans un cadre de laboratoire. Il faudrait des discussions approfondies sur le respect de la réglementation pour voir si cela peut être une solution sur le terrain à l'avenir. Et qui sait quand une autre épidémie de Zika pourrait se produire à l'avenir ? C'est pourquoi cette recherche est si importante. »

 

« The Antiviral Small-Interferering RNA Pathway Induces Zika Virus Resistance in Transgenic Aedes aegypti » (la voie de l'ARN antiviral à faible interférence induit une résistance au virus Zika chez l'Aedes aegypti transgénique) a récemment été publié dans Viruses. Les co-auteurs de cette étude sont Adeline E. Williams, Irma Sanchez-Vargas, William R. Reid, Jingyi Lin et Ken E. Olson. L'étude a été financée par les National Institutes of Health.

 

______________

 

* Source : Genetically modified mosquitoes key to stopping Zika virus spread // Show Me Mizzou // University of Missouri

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hbsc Xris 08/03/2021 20:20

"Eradiquer les moustiques mettrait en danger les chaines alimentaires", la nouvelle lubie des fanatiques de la nature, qui en général vivent à l'abri de tout insecte dans des villes où ils sont prêts à déclencher une guerre thermonucléaire à la moindre vue d'une punaise de lit ou de deux trois mouches qui les réveillent le matin.
Seuls quelques dizaines de moustiques sont des piqueurs suceurs de sang dans les milliers de moustiques répertoriés. Eliminer quelques dizaines de variétés de moustiques ne devraient pas empêcher les chaines alimentaires de fonctionner. Par contre en éliminant sélectivement les variétés de moustiques piqueurs-suceurs de sang, ce n'est pas que le zika qu'on élimine, c'est plusieurs dizaines de maladies qu'on élimine en même temps, compte non fait de celles qu'on ne connait même pas. Ce serait un soulagement immense pour une grande partie de l'humanité.
Mais il est vrai que pour les adorateurs de la nouvelle religion "mère nature" ou "gaïa" ou je ne sais quel autre nom ridicule d'idole, l'humain n'a aucune importance. Certains n'hésitent même plus à rêver à haute voix de sa disparition.

dangers 08/03/2021 17:20

Génial