Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Soirée « Martine à la ferme » à venir sur France 3

20 Février 2021 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information

Soirée « Martine à la ferme » à venir sur France 3

 

 

 

 

Le 3 mars 2021, France 3 diffusera en début de soirée (« prime time »), « La ferme préférée des Français ».

 

On a pu « voter » pour désigner celle qui décrochera le pompon, parmi les 14 présentées, situées dans 14 régions de France. Mon pronostic : ce sera celle pour laquelle les médias locaux auront fait le plus de tapage (ou celle qui a acquis une réputation internationale grâce à un formidable marketing).

 

On peut voir des séquences ici (avec un court texte sous les vidéos), ou se faire une idée à partir des deux vidéos ci-dessous.

 

 

À écouter le mielleux Stéphane Bern, nous tomberons – à condition de nous mettre devant le poste sans nous endormir – « sous le charme de ces 14 agricultrices et agriculteurs issus des quatre coins de France» (bizarre, notre Hexagone (et l'Outremer) aurait quatre coins...).

 

Peut-être... Ce qui est certain, en revanche, c'est que les Français qui ne sont plus familiers des réalités de l'agriculture – celle qui nous nourrit – ne seront guère plus avancés dans la compréhension des formidables enjeux auxquels fait face la Ferme France, pas celle de Martine à la ferme.

 

C'est le droit d'un saltimbanque de nous distraire, même avec des séquences dont on sait d'avance qu'elles sont à la limite de l'escroquerie, au moins intellectuelle (les fabuleuses réussites de certaines entreprises...). Ce serait aussi le devoir du service public audiovisuel d'équilibrer cette ânerie par un document qui présente les réalités, et non les « merveilleuses histoires » qui ne peuvent que rester des cas isolés.

 

Parce que j'habite dans une zone encore rurale, j'achète mon pain chez un boulanger qui achète sa farine chez un minotier (il se trouve qu'il est local) qui aura acheté son blé à la coopérative (locale) qui aura été approvisionnée par des agriculteurs (locaux). J'habiterais en ville, le caractère « local » ne serait pas au rendez-vous, à moins de considérer que la Beauce est « locale » par rapport à Paris.

 

Et nos agriculteurs qui nous fournissent notre pain utilisent des machines, pas un outil attelé ou une grelinette...

 

L'expression « panem et circenses » dénonçait une politique des empereurs romains qui consistait à distribuer du pain et organiser des jeux pour s'attirer la bienveillance de l'opinion populaire.

 

Au point où nous en sommes en France, nous avons des circenses, mais nous ferions bien de nous interroger si l'avenir du panem est assuré.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Il faudrait s'ammuser à retrouver le chiffre d'affaire de ces entreprises, regarder la superficie et ensuite regarder combien il faudrait de France pour produire assez pour la population française...
Pour ce qui est de mon domaine, les marais salans, les moustiques ont quasiment disparus en 40 ans... je me demande bien comment cela se fait... faudrait pas que quelqu'un s'amuse à les envoyer à un labo pour y faire des analyses...
Répondre
H
C'est censé représenté l'agriculture début XXème siècle ? fin XIXème ? Rien n'arrête France Intox.
Cela dit merci à eux, j'avais déjà vu une très vieille égrappeuse manuelle à manivelle chez un vigneron collectionneur d'objets anciens ayant trait au travail de la vigne, mais je n'en avais jamais vu fonctionner.
Lorsque j'étais enfant dans les années 1960 en Bourgogne, toutes les exploitations viticoles possédaient déjà des égrappeuses mécaniques. Et elles faisaient déjà un travail impeccable, les rafles d'un côté, les grains intacts de l'autre. Je n'avais donc jamais vu fonctionner une de ces antiquités à manivelle.
Répondre
U
14 fermes et un seul tracteur, visiblement obsolète.
Répondre