Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Affaire du siècle » : une lettre de M. Jean-Paul Pelras à MM. Juliette Binoche et Marion Cotillard

12 Février 2021 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #Activisme

« Affaire du siècle » : une lettre de M. Jean-Paul Pelras à MM. Juliette Binoche et Marion Cotillard

 

Glané sur la toile 645

 

 

(Source)

 

 

Cela avait fait en début de mois [février 2021] les délices de bien des scribouillards de la médiasphère, surtout ceux dotés d'une grosse fibre écolo-militante.

 

Il faut croire que cela a aussi inspiré le communicant du Tribunal Administratif de Paris. Son communiqué de presse s'intitule : « L’Affaire du Siècle : l’Etat reconnu responsable de manquements dans la lutte contre le réchauffement climatique ».

 

En chapô :

 

« L’Affaire du Siècle : l’Etat reconnu responsable de manquements dans la lutte contre le réchauffement climatique

 

Par un jugement du 3 février 2021, le tribunal administratif de Paris reconnaît l’existence d’un préjudice écologique lié au changement climatique. Il juge que la carence partielle de l’Etat français à respecter les objectifs qu’il s’est fixés en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre engage sa responsabilité.

 

Peu importe qu'il s'agisse d'une juridiction du premier degré.

 

Peu importe qu'il s'agisse d'une décision « avant dire droit », intermédiaire : le Tribunal a en effet laissé en suspens pour un complément d'instruction, pour deux mois, la question des éventuelles injonctions à adresser à l'État pour les mesures à prendre à l'avenir (persiflons : cela lui permettra aussi de prendre la... température avant de statuer ; persiflage toutefois partiel, car une affaire similaire est pendante devant le Conseil d'État).

 

Peu importe que l’État n'ait pas contesté l’existence d’un « préjudice écologique »... ce qui constitue à notre sens une extraordinaire carence fautive de l'État.

 

Faut-il s'en étonner ? Lors du lancement de la pétition, le Ministre de la Transition Écologique et Solidaire François de Rugy et sa Secrétaire d'État Brune Poirson s'étaient réjouis de l'initiative... d'une action contre l'État et, somme toute, leur propre (in)action !

 

Peu importe que le Tribunal ait rejeté toutes les prétentions des plaignants, à l'exception du préjudice moral à indemniser à hauteur d'un euro. Voir à cet égard les explications de M. Arnaud Gossement sur Twitter.

 

Peu importe que selon Mme Corinne Lepage, ancienne Ministre de l'Environnement et avocate de la ville de Grande-Synthe dans une affaire similaire, le jugement du tribunal administratif de Paris « n'apporte pas grand chose de plus que celui du Conseil d'État du 19 novembre » 2020.

 

 

 

 

On peut dès lors s'interroger sur la pertinence du communiqué de presse du Tribunal administratif de Paris.

 

Les organisateurs de l'« Affaire du siècle » n'ont pas eu d'états d'âme, en témoigne ce clip ahurissant :

 

 

Passons rapidement sur les 2 millions, ou 2,3 millions de signatures revendiquées ou alléguées et le million de signatures recueillies, selon les cris de victoire largement médiatisés à l'époque, en l'espace de trois jours. Ce serait 3,5 % de la population française, nourrissons compris...

 

Le défilé de « célébrités » inclut – évidemment – Mmes Juliette Binoche et Marion Cotillard...

 

Et M. Jean-Paul Pelras a jugé bon de leur écrire une lettre – qu'elles ne liront évidemment pas, convaincues qu'elles sont de leur très haute et importante mission. Le début :

 

« "On l’a fait, on a gagné, vous avez gagné" C’est le message que vous diffusez dans une vidéo où, avec une vingtaine de contributeurs, vous criez victoire car vous êtes parvenu(e)s à faire condamner l’Etat Français pour inaction climatique. Ce qui pourrait, avec un second jugement, contraindre notre pays à prendre de nouvelles mesures couteuses et contraignantes pour ses ressortissants. L’Etat Français, autrement dit la Nation, autrement dit le peuple, autrement dit 67 millions de personnes qui n’ont pas forcément envie de payer et de se soumettre car des personnalités publiques tentent d’influencer l’opinion en recueillant 2,3 millions de signatures favorables à leurs messages.

 

Experts dans la stratégie de l’échantillon, les écologistes nous ont démontré, à ce titre, qu’avec moins de 2 % des suffrages et quelques surprenantes coalitions, ils savent, notamment lors des élections présidentielles, imposer un dogme dont les dommages collatéraux finissent tôt ou tard par impacter l’escarcelle du contribuable français. Celui qui n’a pas suffisamment de talent ou de charme pour gravir les marches du Festival de Cannes, ni suffisamment d’argent pour passer sa vie dans ces avions qui vous transportent de continent en continent. »

 

Quels dommages ? Notamment :

 

« Je réitère ici mon opinion en maintenant que vous n’êtes, ni l’une ni l’autre, légitimes pour revendiquer quoi que ce soit au nom du peuple Français, pour traduire l’Etat en justice, pour influencer un débat susceptible d’encourager de nouvelles mesures coercitives, de nouvelles impositions à celles et ceux qui, contrairement à vous, ont besoin d’une voiture pour se déplacer, qui n’ont d’autre choix que celui d’aller au supermarché faire leurs commissions, qui doivent se chauffer et s’éclairer en surveillant leurs factures d’électricité, qui partent, quand ils le peuvent, en vacances chez le pépé car ils n’ont pas les moyens de se payer les Bahamas ou la Californie. »

 

« ... celles et ceux qui, contrairement à vous... » ?

 

M. François de Rugy avait déclaré en décembre 2018 que la pétition – ne nous leurrons pas : l'action engagée par la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme, Greenpeace France, Notre Affaire à Tous et Oxfam France – constituait une « réplique au mouvement des Gilets jaunes qui parlent parfois de l’écologie comme un problème ».

 

François de Rugy ? Jean-Paul Pelras ? Même constat !

 

Un constat affligeant et inquiétant : celui d'une France divisée en deux par un rideau de fer idéologique.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Une troublante analyse de cette pétition (chiffres vrais ou falsifiés ? ) parue sur Contrepoints en février 2019 : https://www.contrepoints.org/2019/02/07/336621-petition-laffaire-du-siecle-une-mystification-politique-et-mediatique
Répondre
S
@ Hbsc Xris le vendredi 12 février 2021 à 20:18

Bonjour,

Merci beaucoup. C'est l'article que j'avais cherché en vain...

Lien ajouté dans le texte.
H
Une troublante analyse de cette pétition (chiffres vrais ou falsifiés ? ) parue sur Contrepoints en février 2019 : https://www.contrepoints.org/2019/02/07/336621-petition-laffaire-du-siecle-une-mystification-politique-et-mediatique
Répondre