Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Vaccins à ARN Messager : Debout la France Insoumise ! » de M. Yann Kindo

6 Janvier 2021 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #Covid-19

« Vaccins à ARN Messager : Debout la France Insoumise ! » de M. Yann Kindo

 

Glané sur la toile 630

 

 

M. Yann Kindo nous a gratifié sur son blog sur Mediapart d'un roboratif « Vaccins à ARN Messager : Debout la France Insoumise ! ».

 

Le propos général est résumé par un visuel :

 

 

 

 

C'est pour une grande partie une comparaison entre les déclarations des apparatchiks de la France Insoumise et celles d'intervenants de l'autre bord de l'échiquier politique, notamment M. Nicolas Dupont-Aignan, Debout la France !

 

Le superbe jeu de mots du titre m'a échappé à la première lecture. C'est qu'il y a beaucoup de « clients » côté France Insoumise et qu'il n'en reste plus guère qu'un seul côté Debout la France...

 

 

 

 

 

(Source et source)

 

 

Une superbe démonstration de la convergence des obscurantismes et des populismes... et implicitement de leurs dégâts.

 

Une conclusion médico-politique mise en gras :

 

« Le rapport bénéfices/risques de l'utilisation des vaccin à ARN messager est phénoménalement favorable, surtout dans le contexte du nouveau variant plus contagieux.

 

Le rapport bénéfices/risques de l'existence de la France Insoumise, en matière sanitaire, c'est franchement moins net. »

 

Doux euphémisme...

 

Et une autre plus générale :

 

« L'expérience a mille fois montré avec les anti-OGM et les anti ondes que quand on leur donne des gages pour les rassurer, ils le voient comme une preuve du fait qu'ils avaient raison d'être inquiets, et sont ensuite encore plus réticents. Là, ça va donner ça : "Si ils vaccinent peu de monde, c'est parce qu'ils ont peur des effets secondaires du vaccin, et donc c'est bien la preuve que celui-ci n'est pas sûr?"

 

On ne fait pas adhérer à la raison des gens déraisonnables en prenant en compte leur déraison.

 

Il faut avancer vite et fort, en marchant sur la gueule des antivaxx, et miser au contraire sur un effet d'entraînement qui est une hypothèse bien plus réaliste

 

On a besoin de bolcheviks de la vaccination et pas de centristes mous du genou. »

 

 

Post scriptum

 

On peut aussi, à la fois, se dérider et sourir aigre à la lecture du billet précédent, « Dis-moi ce que tu combats..» (sur notamment la collusion entre « ONG » environnementalistes et capitalistes du gaz et autre énergie fossile contre le nucléaire). Avant lui, il y a eu une longue analyse fort intéressante, même si d'aucuns ne partageront pas l'approche politique, « Hold-up sur l'anticapitalisme ».

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
J'ai déjà mentionné cet article il y a quelques jours. Sans partager ses opinions politiques j'apprécie beaucoup ce qu'écrit Yann Kindo, un homme de gauche qui pense que la science peut améliorer le sort de milliards d'humains ça devient rare, notre gauche s'enfonce dans l'obscurantisme (par conviction profonde ou pour séduire les électeurs conditionnés par Elise Lucet, Audrey Pulvar, les Stéphne's et consorts?)
Ce qui est triste est que le biller de YK n'a suscité que des commentaires négatifs, l'un d'eux le taxant même de croyant de la religion techno-scientiste, un autre l'attaquant comme enseignant alors que je suis persuadé que ce doit être prof passionnant dispensant un enseignement vivant.
Pendant ce temps là M. Mélenchons veut des vaccins russes, chinois et cubains, plus sûrs que ceux issus du "génie génétique" (il était certainement à deux doigts d'écrire "manipulation génétique") et Mme Rivasi proclame "Nous avons besoin de vaccins réellement sûrs et efficaces et non de vaccins OGM développés à la va-vite"
Que mes impôts servent à faire vivre grassement ces personnes me déprime.
Répondre
M
Ooooops Mélenchon parle de "thérapie génique" et non de "génie génétique", désolé pour l'erreur.