Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Le porc « GalSafe » est le type de science que le secteur alimentaire doit adopter

12 Janvier 2021 , Rédigé par Seppi Publié dans #AGM, #CRISPR

Le porc « GalSafe » est le type de science que le secteur alimentaire doit adopter

 

Amanda Zaluckyj, AGDAILY*

 

 

Image : Deyana Stefanova Robova, Shutterstock

 

 

Je me souviens de la première fois où j'ai entendu parler de l'allergie à la viande de mammifère, ou de ce qu'on appelle parfois l'allergie alpha-gal. J'étais assis dans un restaurant d'Indianapolis avec Ryan Tipps, mon rédacteur en chef d'AGDAILY. J'ai commandé le fameux hamburger du restaurant. Ryan a évité la viande rouge et a posé à la serveuse des questions bizarres et précises. Il m'a ensuite parlé de la morsure de tique qui a changé son alimentation et sa vie.

 

L'allergie à la viande de mammifère est en fait une allergie au sucre alpha-gal que l'on trouve souvent dans la viande rouge. Les symptômes diffèrent, mais les personnes qui en souffrent ont généralement une réaction quelques heures après avoir consommé le sucre. Et bien que les personnes allergiques soient peu nombreuses, de nouveaux cas continuent d'apparaître. C'est parce qu'elle peut être transmise par la morsure de la tique Amblyomma americanum.

 

Pouvez-vous imaginer ? Après avoir passé du temps à l'extérieur, vous rentrez à la maison et vous trouvez une tique qui s'est accrochée à vous et vous ne pouvez plus manger de bacon. Non, merci.

 

Il pourrait y avoir un certain soulagement pour des gens comme Ryan. La Food and Drug Administration américaine a approuvé les porcs GalSafe pour la consommation humaine et à des fins médicales. Ces porcs ont subi une modification génomique intentionnelle (MGA) pour éliminer le sucre alpha-gal. Ainsi, l'animal, sa viande et ses organes devraient être sans danger pour les personnes allergiques.

 

La MGA est en fait un ensemble de technologies réglementées par la FDA. Elle permet aux scientifiques d'apporter des modifications très précises à l'ADN de l'animal en ajoutant, substituant ou supprimant intentionnellement des séquences de gènes spécifiques. Ces techniques sont encore plus spécifiques que le génie génétique. Vous avez probablement entendu parler de CRISPR – des nucléases associées aux clustered regulatory interspersed short palindromic repeat, courtes répétitions palindromiques groupées et régulièrement espacées – qui est d'un autre type.

 

Ce qui est vraiment cool, c'est que la FDA a autorisé ces porcs à la fois pour la consommation humaine et pour des usages médicaux. L'espoir est d'utiliser les porcs modifiés pour créer des médicaments qui sont exempts de sucre alpha-gal. Et cela pourrait aider pour les transplantations d'organes entre animaux et humains. Le sucre est généralement considéré comme la raison pour laquelle certaines transplantations ne fonctionnent pas. Les porcs GalSafe pourraient donc apporter la solution. (Fait amusant : la société qui se cache derrière les porcs GalSafe est Revivicor Inc., une spin-off de PPL Therapeutics, la société célèbre pour avoir cloné la brebis Dolly dans les années 1990).

 

Le risque pour les personnes souffrant d'allergies alimentaires frappe tout près de chez moi. Mon frère a découvert à la fin de la vingtaine qu'il était allergique au gluten. Ma belle-sœur fait un vaillant effort pour modifier les recettes de ses plats afin qu'il puisse les manger. Mais parfois, il n'y a tout simplement pas de produit de substitution comparable. Mais il a de la chance. Pour certaines personnes, manger accidentellement des aliments contenant des allergènes peut être une erreur fatale.

 

J'avoue que j'aime entendre parler de ces choses. Ces progrès scientifiques peuvent apporter des réponses pratiques à certains des problèmes les plus urgents de l'humanité. Et bien que peu de gens souffrent d'allergie à la viande de mammifère, tout le monde risque d'avoir besoin d'une transplantation d'organe. Ces porcs pourraient faire la différence entre la vie et la mort.

 

J'espère donc que les progrès se poursuivront. Il est important de disposer d'un cadre réglementaire solide pour superviser et encadrer ces projets. Mais il doit être équitable et ne peut pas entraver l'innovation. Et nous devons partager ces avancées de manière à ce que le public consommateur puisse les comprendre et leur faire confiance. C'est ainsi que nous aurons plus d'histoires comme celles-ci à partager.

 

Et, au fait, j'ai hâte de demander à Ryan ce que ça fait de manger du bacon après si longtemps !

 

_____________

 

Amanda Zaluckyj blogue sous le nom The Farmer's Daughter USA. Son objectif est de promouvoir les agriculteurs et de lutter contre la désinformation qui tourbillonne autour de l'industrie agroalimentaire américaine.

 

Source : https://www.agdaily.com/livestock/galsafe-pigs-science-food-sector-needs-to-embrace/

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marc FAURE 12/01/2021 14:46

Bonjour, malheureusement, pour nous les Européens, ces porcs seront estampillés OGM, même si ce n'est pas vrai ! Il y a des pays qui avancent et d'autres qui se mettent à l'abri, sans raison scientifique et prouvée, des anti OGM, anti pesticides, anti croissance, anti viande, anti ... mais pas anti c.....ies !