Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Dix idées reçues sur les cosmétiques faits maison » sur le HuffPost

13 Janvier 2021 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

« Dix idées reçues sur les cosmétiques faits maison » sur le HuffPost

 

Glané sur la toile 632

 

 

Cela vous semble-t-il curieux de trouver une annonce pour « Dix idées reçues sur les cosmétiques faits maison » publié par le Huffington Post ?

 

Écrit par Mmes Céline Couteau, maître de conférences en pharmacie industrielle et cosmétologie, Université de Nantes, et Laurence Coiffard, professeur en galénique et cosmétologie, Université de Nantes, cet article est une importante contribution à la santé publique.

 

En résumé,

 

« Pour débuter la nouvelle année du bon pied, il est temps de remettre les pendules à l’heure cosmétique. »

 

Voici, pour l'exemple, le démontage de la première idée reçue :

 

« “Au moins quand je fais mes cosmétiques je sais ce que je me mets sur les dents, la peau”

 

Rien de plus faux. Dans l’industrie, chaque matière première est contrôlée à son arrivée dans l’entreprise. Cela permet de vérifier qu’il n’y a pas eu confusion entre deux matières premières (rien ne se ressemble plus à une poudre blanche qu’une autre poudre blanche ou un liquide huileux jaune à un autre liquide huileux jaune).

 

Dans ma cuisine, sans aucun matériel de laboratoire je ne contrôle pas la qualité des ingrédients utilisés. »

 

La conclusion ?

 

« Le DIY [do-it-yourself], en résumé

 

Savon à la graisse de canard du sud-ouest, produit solaire réalisé à la louche (les ingrédients sont “mesurés” à la cuillère), déodorant et dentifrice à base d’huile de coco et à la formule interchangeable... Les recettes proposées dans le cadre du fait maison sont parfaitement approximatives.

 

Matières premières non contrôlées, tests d’efficacité ou de tolérance non réalisables à la maison. En voulant fuir les problèmes, on risque bien d’en créer de gros.

 

Alors pour 2021, dans le domaine cosmétique, la bonne idée c’est de stopper le fait maison. »

 

On peut sans doute étendre cette conclusion – sous la forme d'une ferme conseil de prudence – aux produits artisanaux.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article