Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Australie : les militants radicaux des droits des animaux risquent de perdre leur statut d'organisation caritative

7 Janvier 2021 , Rédigé par Seppi Publié dans #Activisme

Australie : les militants radicaux des droits des animaux risquent de perdre leur statut d'organisation caritative

 

Top Agrar Online*

 

 

Les organisations de protection des animaux dont les militants se livrent à des intrusions perdront tous les avantages fiscaux en Australie, avec effet immédiat. (Source de l'image [allemande] : Heil)

 

 

Le gouvernement australien déclare la guerre aux militants radicaux des droits des animaux. Les organisations perdront leurs avantages fiscaux si leurs militants pénètrent dans des bâtiments d'élevage.

 

 

La semaine dernière[l'article est du 24 décembre 2020], le gouvernement australien a promulgué de nouvelles règles qui retireront leur statut d'organisation à but non lucratif aux organisations radicales de protection des animaux qui harcèlent, intimident ou espionnent les familles d'agriculteurs. « Les militants extrémistes qui ciblent les agriculteurs australiens respectueux des lois ne pourront plus prétendre à une exonération fiscale pour leurs activités de collecte de fonds », a noté avec satisfaction le ministre australien de l'agriculture et chef adjoint du Parti national, David Littleproud.

 

 

Perte de tous les avantages fiscaux

 

Ce qui est bien, a-t-il dit, c'est qu'un éventail plus large de comportements interdits entraînera désormais la perte des avantages fiscaux. Il s'agit notamment d'intrusions, de violations de propriété, de dommages aux biens ou de vandalisme et de menaces de violence. Selon le ministre, les règles plus strictes en matière de privation du statut d'organisme de bienfaisance s'appliquent également à toute organisation qui encourage ou aide d'autres groupes dans leurs activités illégales contre les agriculteurs.

 

« Les militants qui prennent la loi en main auront désormais plus de difficultés à financer leurs opérations illégales », a souligné M. Littleproud. Il a déclaré qu'il était sûr que cette mesure serait approuvée par les agriculteurs qui sont confrontés à la menace réelle d'attaques et de destruction de leurs biens. Sans parler des risques sérieux pour la biosécurité et le bien-être des animaux que posent ces « extrémistes insensés » lors des occupations de fermes ou des effractions de bâtiments d'élevage.

 

 

Les protestations doivent être légales et respectueuses

 

La Fédération Nationale des Agriculteurs (NFF) a déclaré qu'elle acceptait les protestations si elles étaient légales et respectueuses. Cependant, le directeur exécutif de la NFF, Tony Mahar, a critiqué certains « groupes marginaux radicaux anti-fermes » qui ont choisi d'exprimer leurs opinions en pénétrant dans les exploitations, en harcelant et en mettant en danger les familles d'agriculteurs et leurs travailleurs. « Trop souvent, le comportement de ces groupes est en totale contradiction avec les normes élevées exigées d'une organisation à but non lucratif enregistrée », a noté M. Mahar.

 

Certains États ont également proposé ou même déjà mis en œuvre des sanctions plus sévères, y compris de lourdes amendes et des peines de prison, pour ce type d'activisme anti-fermes, a-t-il ajouté.

 

______________

 

* Source : Australien: Radikale Tierschützer verlieren Gemeinnützigkeit | top agrar online

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article