Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Les charlataneries biodynamiques dans l'Oise Agricole : élevez vos animaux avec la lune

30 Décembre 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #biodynamie

Les charlataneries biodynamiques dans l'Oise Agricole : élevez vos animaux avec la lune

 

Glané sur la toile 628

 

 

 

 

Faire la promotion du charlatanisme est un art difficile. Heureusement, il y a des martingales, dont la suggestion et l'enfumage.

 

L'Oise Agricole a ainsi consacré un assez long article à l'influence de la lune sur l'élevage avec un titre sous forme d'invitation : « Je ne demande pas aux éleveurs de croire mais d’observer ! »

 

En résumé :

 

« Ancien éleveur, René Becker est un spécialiste de la biodynamie et intervient aussi sur l’influence de la lune en élevage. "Un calendrier ne se substitue en rien aux bonnes pratiques agronomiques, à l’observation attentive des animaux. C’est un plus", explique-t-il, une approche complémentaire basée sur l’observation. »

 

En gros, ça marche, mais peut-être pas vraiment ; on sait par des travaux de gens comme Maria Thun (une référence pour la biodynamie), mais on ne sait pas vraiment...

 

L'auteure de l'article a interrogé M. René Becker, et cela donne des morceaux savoureux. Par exemple :

 

« Sur quelles bases scientifiques peut-on expliquer l’influence de la lune en élevage ?

 

René Becker : Il existe malheureusement encore peu de recherches académiques sur ce sujet, mais ce n’est pas parce que l’Inrae n’a pas fait de travaux là-dessus, que ça n’existe pas ! Je citerai les travaux d’Ernst Zürcher, un chercheur forestier suisse qui a publié des recherches sur l’incidence des cycles lunaires sur la qualité du bois, le séchage et d’autres phénomènes. Ces recherches corroborent de nombreuses pratiques ancestrales toujours en vigueur dans différentes régions du monde.

 

Comment cela fonctionne exactement reste encore largement inexpliqué scientifiquement, mais les observations montrent des corrélations claires entre cycle lunaire et croissance végétale. Ces influences donnent des tendances, mais chaque organisme réagit de manière différente. On n’est pas face à une science exacte où tout est chiffrable avec précision. »

 

L'article est intéressant pour qui veut en savoir plus sur les charlataneries. Mais il est permis de se demander ce qu'il fait dans un média spécialisé dans l'agriculture.

 

Et puis flûte ! Ruminant une méchante blague sur la constance de la mauvaise humeur de... ne soyons pas chien... de mézigue..., quelle que soit la phase de la lune, je procède à une petite recherche et, horresco referens, l'article est référencé par Agri 53, Union Agricole, Allier Agricole, Vie Charentaise, et Eure Agricole ; enfin repris par une partie du groupe de presse.

 

Bien pire, la Chambre d'Agriculture de Bretagne a publié une double page en janvier 2018... Avec, là aussi, un joli tour de passe-passe :

 

« Une approche controversée mais pratiquée

 

La véracité scientifique des concepts biodynamiques fait l’objet de nombreuses controverses – il ne s’agit pas ici de prendre position mais de relater l’expérience et l’approche d’agriculteurs qui la pratiquent sur notre territoire. »

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Dangers 31/12/2020 23:02

La presse agricole doit se montrer ouverte à tous les courants. Elle se sent donc obligée de prévoir ce genre d'article. Mais ce n'est pas pour autant que les bio dynamique s'abonnent a cette presse. Mais il y a aussi, chez les viti, des bio dynamique pragmatiques qui pensent prix de bd ente et ne sont pas prosélyte.

Dangers 31/12/2020 23:08

Qui pensent prix de vente

Marc FAURE 31/12/2020 17:01

Bonjour, à quel prix ces agriculteurs sont prêt à mettre dans ces fameuses décoctions ? Ont-ils une quelconque analyse de ce qu'ils utilisent et du dossier écotox ? Je pense que les charlatans qui leur préconisent ces méthodes ne se font pas payer encore assez cher. Les AMM demandées pour les produits conventionnels devraient, au vue de la biodynamie et autres, beaucoup plus succins, puisque, pour eux, on leur demande rien.

Hbsc Xris 31/12/2020 00:18

Ok, ce n'est pas tout à fait le sujet, mais comme il s'agit tout de même d'animaux ... https://www.cirk75gmkg.com/2020/12/france-3-le-chaine-de-la-desinformation.html
Phénomène bien inquiétant de censure sur une chaîne publique, aujourd'hui on censure un spectacle de cirque mettant en scène des animaux "sauvages", demain la suite ?

François Tursan 30/12/2020 18:24

Les Chambres d'agriculture, tout comme la FNSEA, sont sensées représenter tous les agriculteur, donc ratissent large. Et puis, il faut plaire aux financeurs, politiques, ONG, médias, donner des gages d'ouverture d'esprit!
Les jeunes journalistes et salariés de nos organisations professionnelles, frais émoulus des écoles gangrénées, sont plus imprégnés de ces croyances que de science.

Dangers 31/12/2020 23:07

Effectivement. Reste à leur expliquer le budget de la Pad, presse agricole départementale. Normalement, vu que ce sont de petites boutiques, devraient comprendre rapidement s'ils veulent donner une durabilité, résilience à leur source (maigre) de revenu.

max 30/12/2020 14:48

Quand on regarde l'Itab qui fait la promotion de méthode d'analyse relevant de la charlatanerie (comme la cristallisation sensible et la biophotonique) , il n'y a rien d’étonnant à ceux que des pseudoscience soit relayé par les médias.
http://itab.asso.fr/downloads/programmes/methodes-globales-web.pdf