Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Le Dr Andrew Wakefield ment maintenant au sujet du vaccin à ARN contre la Covid

29 Décembre 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #covid, #Activisme

Le Dr Andrew Wakefield ment maintenant au sujet du vaccin à ARN contre la Covid

 

Alex Berezow*

 

 

Andrew Wakefield, le parrain du mouvement anti-vaccins moderne, diffuse des infox sur le vaccin contre la Covid, en prétendant à tort que les vaccins à ARNm fabriqués par Pfizer et Moderna sont une forme de génie génétique. Comme tous les bons menteurs, il mélange un tout petit peu de vérité dans un océan de mensonges.

 

[Ma note : Andrew Wakefield est aussi l'auteur du film Vaxxed que la députée européenne Michèle Rivasi avait tenté de faire projeter au Parlement Européen en faisant suivre la projection d'un débat (voir notamment ici).

 

Une désinformation un peu similaire a été produite en France.]

 

 

Crédit : Rio Tuasikal (VOA) / Wikipedia

 

Andrew Wakefield est l'ancien médecin qui est tombé en disgrâce et a été radié du registre médical du Royaume-Uni à la suite de ses recherches frauduleuses qui prétendaient avoir établi un lien entre le vaccin ROR [rougeole-oreillons-rubéole] et l'autisme. Il est, à bien des égards, le parrain du mouvement anti-vaccins moderne.

 

Comme s'il n'avait pas déjà fait assez de dégâts, il est de retour, cette fois en diffusant une désinformation flagrante sur les vaccins contre la Covid qui utilisent l'ARNm. (Pour rappel, voici comment fonctionne un vaccin à ARNm.) Une vidéo d'un entretien avec lui sur NewTube circulait sur Twitter. Disséquons les mensonges. Comme tous les bons menteurs, il commence assez bien :

 

« L'ARN messager est un intermédiaire entre le gène et le produit, la protéine. C'est la protéine qui, en fin de compte, déclenche la réponse immunitaire. »

 

Jusqu'ici, tout va bien. Wakefield démontre une compréhension de base de la Biologie 1.01, à savoir que les gènes codent les protéines via l'ARN messager. Mais il déraille rapidement.

 

« Par définition, un vaccin à ARN n'est pas du tout un vaccin car il ne déclenche pas de réponse immunitaire. Il doit être transformé en protéine, et c'est la protéine qui, à son tour, crée la réponse immunitaire. »

 

Hein ? Wakefield vient de dire (à juste titre) que le vaccin à ARN fait produire à la cellule une protéine qui provoque une réponse immunitaire. Mais il dit que le vaccin à ARN n'est pas un vrai vaccin parce qu'il déclenche une réponse immunitaire indirectement plutôt que directement. C'est absurde et contradictoire. Quel que soit le mécanisme, tout ce qui déclenche intentionnellement une réponse immunitaire peut être considéré comme un vaccin.

 

« Un vaccin à ARN messager est en fait du génie génétique. Voilà ce que c'est. »

 

Non, ce n'est pas ça. C'est un gigantesque mensonge. Wakefield utilise délibérément le terme « génie génétique », qui implique la modification permanente du matériel génétique d'un organisme. Cela se fait en modifiant l'ADN. Les vaccins à ARN messager ne font pas cela. En outre, il n'existe aucun moyen biologiquement plausible de le faire à partir de l'ARNm en cause.

 

« Qu'est-ce qui pourrait mal tourner ? Vous avez des cellules dans votre propre corps qui produisent des protéines auxquelles votre système immunitaire va réagir. C'est ce qu'on appelle une maladie auto-immune. »

 

NON. C'est un autre mensonge monumental. Une maladie auto-immune se produit lorsque le système immunitaire attaque votre propre corps. Les vaccins à ARNm provoquent une réponse immunitaire qui attaque le coronavirus, et non votre corps. Wakefield utilise à nouveau un terme bien compris à mauvais escient.

 

« Le risque que cela tourne mal est énorme. »

 

C'est vrai pour tout vaccin. C'est aussi la raison pour laquelle nous faisons des essais cliniques. Chaque vaccin approuvé jusqu'à présent a fait l'objet d'essais de phase 3 auxquels ont participé plus de 30.000 personnes. (Comparez cela aux 12 volontaires utilisés dans l'article frauduleux de Wakefield sur les vaccins et l'autisme.)

 

« Nous voyons déjà apparaître des problèmes majeurs... il y a eu des décès qui viennent d'être signalés. »

 

Un autre mensonge incroyable. Oui, des décès sont survenus, mais ils n'avaient rien à voir avec les vaccins. Quatre des décès se sont produits dans le groupe placebo et seulement deux dans le groupe des vaccins. Pourquoi les volontaires sont-ils morts ? Parce que, parfois, les gens meurent. Ces essais cliniques impliquent plus de 30.000 personnes, donc il est évident que certaines d'entre elles mourront au cours de l'expérience, surtout si des personnes âgées y participent.

 

Imaginez que vous suiviez un groupe de personnes qui ont assisté à un match de baseball de la Ligue Majeure. Il est très probable que certaines des personnes qui ont assisté au match seront mortes dans les mois qui suivent. Pourquoi ? Parce que tout le monde assiste aux matchs de base-ball, y compris les personnes âgées, et qu'il arrive que des gens meurent. Cela n'a rien à voir avec le match de base-ball. Il en va de même pour les grands essais cliniques.

 

« Si cela pose un problème – dans un an, deux ans, cinq ans – et qu'il a déjà été administré à des milliards de personnes dans le monde, il est trop tard. Vous ne pouvez pas le retirer. Vous ne pouvez pas l'éteindre. Vous ne pouvez pas l'arrêter. Il est là-dedans. »

 

Encore une fois, c'est faux. L'ARN messager se dégrade très rapidement, en environ 600 minutes (10 heures) dans les cellules humaines. Si ce n'était pas le cas, nos cellules produiraient trop de protéines. Donc, nos cellules se débarrassent des molécules d'ARNm quand elles ne sont plus nécessaires. Il en va de même pour l'ARNm utilisé dans le vaccin contre la Covid.

 

« C'est un peu comme Jurassic Park qui est sur le point de s'échapper de l'île. »

 

Je suis à bout. Je n'en suis même pas à la minute 4 de cette vidéo de dix minutes, et je risque de subir des dommages cérébraux si je continue à regarder. Le commentaire de Wakefield s'inscrit dans le droit fil de son comportement odieux à l'égard des vaccins dans les années 1990.

 

_____________

 

Le Dr Alex Berezow a rejoint l'American Council on Science and Health (conseil américain des sciences et de la santé) en tant que Senior Fellow pour les sciences biomédicales en mai 2016. Il est un auteur prolifique dont les articles ont paru dans de nombreuses publications. Il est l'auteur ou le co-auteur de trois ouvrages : The Next Plague and How Science Will Stop It (la prochaine épidémie et comment la science l'arrêtera, 2018), Little Black Book of Junk Science (le petit livre noir de la science poubelle, 2017), et Science Left Behind (la science laissée pour compte, 2012).

 

Source : Fraud Doctor Andrew Wakefield Now Lying About COVID RNA Vaccine | American Council on Science and Health (acsh.org)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
l'insuline et l'hormone de croissance sont aussi produites par génie génétique... ceux qui en bénéficient, le savent t'ils???
Je ne crois pas pour la plupart...
Répondre
R
Les vaccins qu'ils soient a ARN ou autre sont le seul espoir d'en terminer avec la pandémie. Mais il n'y rien de scandaleux à dire qu'ils sont tous issus du génie génétique le plus pur (sauf ceux qui font appel a des virus atténués) et que les vaccins a ARN modifient l'expression génétique des cellules dans lesquelles ils sont injectés, et alors?
Répondre
J
C'est comme Perronne qui prétend que les vaccins ne sont pas des vaccins mais de la "thérapie génique". En tant que médecin il ne peut pas se dire ouvertement antivax, aussi il a recours à ce genre de stratagème.
Répondre
J
*Les vaccins à ARNm, je voulais dire