Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Bois scolytés : un appel au Président de la République dans l'Opinion

5 Décembre 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

Bois scolytés : un appel au Président de la République dans l'Opinion

 

Glané sur la toile 615

 

 

La saga délirante des bois scolytés se poursuit.

 

Rappelons que les conditions climatiques des deux dernières années ont été très favorables au développement du scolyte. Le bois atteint doit être abattu, sorti de la forêt et, de préférence, valorisé. Les filières françaises du bois étant au taquet, la solution est d'exporter, notamment vers la Chine. Pour cela, il faut que le bois soit traité, soit par voie thermique à un coût prohibitif, soit – en conteneur – avec un produit autorisé, le Forester (cyperméthrine) et que le traitement soit attesté par un certificat phytosanitaire :

 

« […] Alors que nos voisins Allemands ont exporté depuis le 1er janvier 2020 plus de 6 millions d’épicéas scolytés vers la Chine, la France en a expédié moins de 400 000 m3.

 

A cela une raison, le coût du traitement phytosanitaire thermique de 15 € le m3 – soit près de la moitié de celui de la matière première –, qui pénalise notre compétitivité alors que les Allemands ont recours à la fumigation qui revient cinq fois moins cher. Si les exploitants forestiers se refusent à utiliser celle-ci, nocive pour l’homme et l’environnement, ils ont été autorisés depuis le 2 décembre 2019 par l’Anses – organisme sanitaire indépendant – à utiliser en container et en zone dédiée le Forester, un produit chimique non-cancérigène qui, s’il est appliqué selon un protocole strict validé par l’Anses et transmis depuis des mois à l’administration, ne présente pas de danger majeur pour l’homme et l’environnement.

 

Les technocrates du ministère de l’Agriculture invoquent des prétextes fallacieux et cherchent à gagner du temps alors que la forêt "brûle". »

 

Les prétextes sont fallacieux ? Les raisons occultes mises en avant sont fort plausibles.

 

Pour le savoir, il faudra se rendre sur site et lire « Monsieur le Président de la République, ne laissez pas les technocrates faire disparaître nos forêts françaises », une lettre ouverte de M. David Caillouel, président du Syndicat des Exploitants de la Filière Bois (SEFB).

 

Le ramdam qui a fait suite à l'annonce par les Ministres de la Transition Écologique et de la Justice d'une nouvelle strate du Code Pénal sur un Ersatz de « crime d'écocide » – un délit général de pollution et un délit de mise en danger de l'environnement – diminue un peu de volume. Mais il n'interdit pas de s'interroger : la rétivité des « technocrates » n'est-elle pas constitutive d'un délit de mise en danger de l'environnement ?

 

« Devant l’inertie actuelle du ministère de l’Agriculture qui préfère voir disparaître nos forêts plutôt que d’agir face à une pandémie dramatique, nous en appelons, Monsieur le Président, à votre courage politique. Nous vous demandons de faire de vos promesses électorales une réalité en priant votre administration de faciliter – comme vous vous y êtes engagé – les processus administratifs conduisant à la délivrance de certificats phytosanitaires pour les bois scolytés. Face à la passivité calculée de celle-ci, vous montrerez l’exemple et contribuerez ainsi à sauver nos forêts en danger de mort. »

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bonjour, à mon humble échelle, j'ai du replanter, ce Novembre, un mirabellier qui était atteint de scolytes. J'habite dans le 52, mais proche du 88, ou les massifs vont dépérir à cause de cet insecte.
Répondre