Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« L’inertie plus dangereuse pour la forêt française que les insectes ravageurs? » de Mme Emmanuelle Ducros dans l'Opinion

2 Novembre 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information

« L’inertie plus dangereuse pour la forêt française que les insectes ravageurs? » de Mme Emmanuelle Ducros dans l'Opinion

 

Glané sur la toile 602

 

 

Il y a une incongruité dans ce titre, « L’inertie plus dangereuse pour la forêt française que les insectes ravageurs? » : le point d'interrogation est de trop.

 

Mme Emmanuelle Ducros aborde ici un problème que nous avons déjà évoqué dans « Épidémie de scolytes : un autre scandale du refus d'agir du Gouvernement » sur la base d'une article d'icelle.

 

Cela a le mérite de nous montrer qu'en deux mois, les choses n'ont pas avancé.

 

En chapô :

 

« La France, championne d’Europe de la surtransposition des normes sanitaires, joue, une nouvelle fois, contre elle-même dans la lutte contre les scolytes ».

 

La fin :

 

« Interrogé, le ministère de l’Agriculture explique que « la situation est bien identifiée et suivie. L’Etat est évidemment mobilisé via la mise en place d’une aide au transport et à la commercialisation afin de faciliter l’évacuation des bois vers des scieries en zone non scolytées. Le Forester pose des questions. Il est important de veiller à un usage sécurisé. Des expertises sont en cours. Nous avons demandé des précisions sur les questions d’usage à l’Anses." Le secteur a l’impression d’un ping-pong sans fin.

 

La France est, une nouvelle fois, victime d’un autosabotage. Laurent Maréchaux s’en alarme : "Nos voisins allemands ont exporté vers la Chine plus de 4 590 000 m3 en 2020, après un traitement par fumigation interdit en France. Ils ont réussi à freiner ainsi le sinistre sur leur territoire. Pas nous, et les exportations françaises se limitent aujourd’hui à moins de 350 000 m3 faute de pouvoir utiliser pour les bois malades destinés au grand export un traitement compétitif et sûr."

 

Rappelons que l'ANSES, maintenant chargée de délivrer les autorisations de mise en marché et d'usages pour les produits formulés de protection des plantes, a autorisé le Forester pour des utilisations sur arbres abattus, en forêt et en container.

 

Le refus de délivrer des certificats phytosanitaires est ainsi une manœuvre empêchant l'exportation des bois vers la Chine ; la filière bois française se dit saturée.

 

À quoi joue le ministère ? Une chose est sûre : après avoir évacué vers l'ANSES la patate chaude des autorisations de mise en marché, le ministère met en doute la compétence et l'autorité de l'ANSES...

 

Avec une telle autorité de tutelle, l'ANSES n'a pas besoins des « coquelicots » pour le soin donné à sa réputation.

 

Une autre chose est donc sûre : tout cela est lamentable.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

un physicien 02/11/2020 12:21

Pour la première fois depuis novembre 2017, la France a été importatrice d'électricité en septembre 2020.
Il faudrait faire la liste de toutes les activités détruites par superstition et chiffrer tout ce que cela coûte.

Maître Folace 03/11/2020 08:45

Exact à l'heure où j'écris le kWh français émet 72g de CO2, le kWh de la "vertueuse" Allemagne, citée en exemple par nos verts pour son développement des renouvelables, en émet 324 et pourtant il y a beaucoup de vent et les dernières centrales nucléaires qui restent fonctionnent "plein pot" avant leur arrêt prévu en 2022. En France la centrale au charbon de Cordemais qui devait fermer en 2022 restera en activité jusqu'en 2024, voire 2026 pour pallier en partie la fermeture de Fessenheim. On marche sur la tête.

Hbsc Xris 02/11/2020 21:06

Et depuis septembre, plusieurs centrales au charbon, qui étaient en dormance, ont du être relancées pendant quelques jours pour faire face au déficit de production électrique, dont celle de Saint Avold (que je connais un peu !) Effectivement le chiffrage des dégâts faits par les écologistes devient faramineux.

A. 02/11/2020 14:06

Gare au désespoir si on fait cela...