Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Isère Mag : « Soyons fiers de nos agriculteurs »

8 Novembre 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information

Isère Mag : « Soyons fiers de nos agriculteurs »

 

 

Isère Mag, la magazine du département de l'Isère a produit un « Spécial Agriculture » pour son numéro de l'été 2020.

 

Il suscite deux récriminations :

 

  • Il faut vraiment deviner que les pages sont numérotées au milieu de la marge du bord extérieur (et avoir des yeux de lynx...).

     

  • Le mag reprend dans un petit pavé le bobard des 9.000 km parcourus pour un yaourt aux fruits (c'est un calcul à la mords-moi... qui consiste en gros à faire l'addition des kilomètres parcourus par le lait, ceux parcourus par la colle qui a servi à fixer l'étiquette sur le pot, etc. Un bobard qui a la vie dure puisqu'il repose sur une thèse soutenue en... 1993. Mais ne fait-il pas le bonheur des décroissantistes et adeptes du repli sur soi ?

 

À part ça ? Une magazine d'une très grande qualité avec des contributions vraiment hors-classe.

 

 

 

 

Nous prendrons la liberté de reproduire ci-dessous les introductions de MM. Jean-Pierre Barbier et Jean-Claude Darlet

 

 

« Jean-Pierre Barbier, président du Département de l’Isère

 

Un numéro spécial d’Isère Mag dédié à l’agriculture, pourquoi ?

 

C’est la concrétisation d’un projet bien antérieur à la crise sanitaire. Je profite toutefois de cette occasion pour rendre un hommage appuyé aux agricultrices et agriculteurs qui ont continué à nous nourrir pendant le confinement alors que le pays était quasiment à l’arrêt.

 

Ce projet est parti d’un constat simple mais inquiétant : nous avons cessé de bien connaître le monde agricole.

 

L’essor de l’agro-industrie, l’avènement de la grande distribution ou encore la croissance de la restauration collective nous ont éloignés de l’origine des produits que nous consommons.

 

Les dossiers agricoles comptent pourtant parmi les débats publics contemporains les plus enflammés : utilisation des produits phytopharmaceutiques, bien-être animal, consommation d’eau, préservation du foncier agricole, et j’en passe, font régulièrement la une des journaux aux titres trop souvent ravageurs, caricaturaux et stigmatisants.

 

Aussi, il est urgent de retrouver plus de sérénité sur ces dossiers. Nous avons plus que jamais besoin de clés de compréhension. C’est cet objectif que nous nous sommes assigné à travers ce numéro spécial.

 

Vous le verrez, aucun sujet n’est resté tabou. Nous avons également veillé à ne pas sombrer dans les clichés réducteurs qui nuisent à la sérénité des débats.

 

Je tiens à vous livrer mes convictions profondes sur notre agriculture. La lecture de ce magazine les a confortées.

 

Premièrement, nos agricultrices et agriculteurs méritent une revalorisation symbolique et financière à la hauteur de leur utilité sociale. C’est notre responsabilité collective.

 

Deuxièmement, notre indépendance alimentaire, obtenue de haute lutte à la sortie de la Seconde Guerre mondiale, est une chance inestimable. Il faut se battre pour la conserver afin qu’elle ne subisse pas le même sort que notre industrie. C’est notre responsabilité collective.

 

Enfin, nous devons poursuivre nos efforts pour développer les circuits de proximité plus respectueux de notre environnement. C’est notre responsabilité collective.

 

Je suis, bien entendu, prêt à lire vos réactions à l’adresse suivante : jean-pierre.barbier@isere.fr. Je serais heureux de vous répondre dans le cadre d’échanges constructifs et sereins.

Excellente lecture et bon été à toutes et tous !

 

Vive l’agriculture !

 

 

Jean-Claude Darlet, président de la chambre d’agriculture de l’Isère

 

La Chambre d’agriculture de l’Isère agit au quotidien pour représenter et défendre les intérêts agricoles en société.

 

La situation sans précédent que nous avons vécue en confinement n’a fait que rapprocher l’agriculture de ses fonctions premières – l’alimentation et la santé – et, plus largement, rappeler son lien évident avec la création de valeur sur nos divers territoires. Soutenir une agriculture intégrée économiquement et socialement n’a jamais été aussi vrai, pour construire aujourd’hui mais surtout demain.

 

Je suis heureux de prendre la parole au côté du Département de l’Isère. C’est une belle occasion de rapprocher agriculteurs et citoyens à un moment-clé et de rappeler à quel point notre territoire est riche et diversifié pour y trouver le meilleur, de la terre à l’assiette.

 

C’est aussi mettre en lumière les nouvelles façons de consommer, plus locales, plus responsables. Leader des magasins de producteurs en France, l’Isère en compte 25. Le travail que nous menons depuis deux ans, aux côtés du Département, des intercommunalités et des chambres consulaires, pour développer la marque ISHERE avec des critères stricts de qualité, de juste rémunération des producteurs, et d’appartenance à un territoire, s’inscrit dans cette dynamique de changement.

 

La protection durable des espaces agricoles à travers une gestion du foncier en étroite relation avec les collectivités, mais aussi la préservation de l’eau pour produire, s’adapter, font partie des pratiques favorables à l’environnement que nous défendons.

 

Ce numéro spécial permet ainsi de mettre en exergue la triple performance à laquelle l’agriculture doit répondre, et nous sommes ravis d’y apporter notre regard.

 

Agir avec tous – agriculteurs, collectivités, citoyens – est une préoccupation qui nous tient à cœur, et nous espérons qu’à travers ce numéro chacun appréhendera les grands défis qui feront notre agriculture de demain. »

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marc FAURE 09/11/2020 17:43

Bonjour, j'espère que le maire de Grenoble lira cet article et arrêtera de faire de l'agribasching !