Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Néonicotinoïdes: une loi et après ? » de Mme Emmanuelle Ducros... et le fanatisme pompilien

25 Octobre 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #Politique

« Néonicotinoïdes: une loi et après ? » de Mme Emmanuelle Ducros... et le fanatisme pompilien

 

Glané sur la toile 597

 

 

 

« Néonicotinoïdes: une loi et après ? » est une vidéo, comme toujours très pédagogique, de Mme Emmanuelle Ducros.

 

 

Le texte a été transcrit en complet ici.

 

Extrait :

 

« Et maintenant ? C’est une course contre la montre qui s’est engagée pour trouver des alternatives aux néonicotinoïdes. Les solutions qui existaient avant ont été interdites. On est donc à zéro. Et s’il n’y a pas de solution en 2023, ce qui est un délai extrêmement court en termes d’expérimentation scientifique sur une matière vivante, tributaire des cycles de culture, la filière mourra. »

 

On peut penser que la filière sucrière ne rendra pas les armes si facilement, et qu'il se trouvera des femmes et hommes politiques lucides pour empêcher une sorte de suicide collectif partiel.

 

Ne comptez pas sur Mme Barbara Pompili, qui envisage ce hara kiri sans états d'âme. Il faut le voir pour le croire...

 

 

C'est, certes, pour employer la rhétorique de M. Julien Denormandie lors de la défense du projet de loi devant l'Assemblée Nationale, des « propos d'estrade », mais on ne peut qu'être scandalisé par cette prestation et, plus encore, par la présence d'un tel jusqu'au-boutisme au gouvernement.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
La récolte en cours de betteraves va laisser des traces.
On a tous des betteraves plus ou moins atteintes.
Quand c'est plus, j'ai vu des baisses de rendement de plus de 40% que dues à la jaunisse, et cela malgré plusieurs traitements avec des insecticides sur des très petites betteraves.
Pour faire simple, il y aura en France beaucoup d'agriculteurs qui vont perdre de l'argent avec cette culture en 2020.
Et le niveau des pertes se chiffre en millions sur la ferme France. Sans compter le manque de betteraves à travailler dans les usines.
Merci les khmers verts.
Répondre
F
Excellente vidéo d'Emmanuelle Ducros. Cela fait toujours plaisir du constater qu'il reste des journalistes compétents dans ce pays.

Concernant le jusqu'au-boutisme de Barbara Pompili, elle est très cohérente: elle préfère dézinguer la filière plutôt que changer son point de vue. C'est très cohérent avec la tendance décroissantiste, destructrice et rétrograde de l'écologisme politique.
Répondre