Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Néonicotinoïdes : hep, le Parisien – Aujourd'hui en France ! le sondage de Générations Futures est bidonné !

8 Septembre 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #betteraves, #Néonicotinoïdes

Néonicotinoïdes : hep, le Parisien – Aujourd'hui en France ! le sondage de Générations Futures est bidonné !

 

 

(Source et source)

 

 

 

Notre ami Gil Rivière-Wekstein a sans nul doute eu raison de fustiger Le Parisien – Aujoudrd'hui en France pour ce gazouillis putassier :

 

« [INFO LE PARISIEN] 7 Français sur 10 sont contre le recours aux néonicotinoïdes, ces pesticides interdits car tueurs d'abeilles. Le gouvernement a pourtant proposé une dérogation pour permettre aux betteraviers de l'utiliser contre les pucerons > https://leparisien.fr/environnement/insecticides-le-retour-des-neonicotinoides-la-question-qui-divise-25-08-2020-8372700.php »

 

Le pire dans cette affaire est peut-être que ce gazouillis ne reflète pas la teneur de l'article de Mme Émilie Torgemen du 25 août 2020, « Insecticides : le retour des néonicotinoïdes, la question qui divise ».

 

Certes, le chapô est très orienté et racoleur :

 

« Selon un sondage que nous révélons, une large majorité de Français s’oppose à la ré-autorisation, même temporaire, de ces insecticides tueurs d’abeilles, interdits depuis 2018. »

 

Mais Mme Émilie Torgemen a produit un article dans un classique style journalistique : un petit coup de François Veillerette, « le président de l'association » Générations Futures (non, il en est le directeur, c'est maintenant son gagne-pain), un bon coup d'explication et de CGB, notamment :

 

« En octobre, à l'heure de la récolte, les agriculteurs s'attendent à de grosse perte de rendement, jusqu'à 40 à 50 % en Ile-de-France. Selon la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB), il n'y aura pas de solutions fiables avant cinq ans. "C'est une question de souveraineté alimentaire. Quatre usines sucrières ont déjà fermé l'an passé. Si l'on doit attendre cinq ans, il n'y aura plus d'usine", plaide Alexandre Pelé, vice-président de la CGB.

 

Une protestation de M. François Veillerette, et on passe du coq à l'âne avec un agriculteur qui vient de passer au « bio » et se fait un peu prosélyte en vantant les mérites des faux semis (!) et du semis retardé (a priori quand les pucerons auront eu la possibilité de bien se multiplier...).

 

Insistons : le lecteur obtient une explication assez détaillée du motif du projet gouvernemental.

 

Le nœud du litige se trouve finalement dans le sondage – et le consentement du Parisien à se laisser instrumentaliser pour le mettre sur la place publique :

 

« […] Or selon un sondage OpinionWay pour l'ONG Générations futures que nous révélons, près de 7 Français sur 10 sont contre cette ré-autorisation. »

 

Toujours vérifier les sources...

 

Ce sondage, il est ici.

 

Quelle a été la question posée et sa mise en contexte ?

 

« Q. Les insecticides "néonicotinoïdes" sont une classe d'insecticides principalement destinée à protéger les cultures agricoles. Les "néonicotinoïdes" ont été interdits en France en 2018 car jugés dangereux pour les abeilles et les polinisateurs.

 

Vous personnellement, êtes-vous favorable ou pas favorable à la dérogation que le gouvernement envisage d’accorder aux betteraviers (agriculteurs spécialisés dans la culture de la betterave) qui leur permettrait d’utiliser des insecticides "néonicotinoïdes" pour les trois prochaines saisons agricoles ? »

 

 

 

 

Voyez-vous ça : 29 % de « favorable » et une minorité, certes importante de 43 %, de « pas du tout favorable »... je suis déçu en bien comme on dit en Suisse (agréablement surpris).

 

 

 

 

Twitter impose certes quelques limitations de longueur. Mais que penser de ce cri de victoire ?

 

 

(Source)

 

 

C'est relayé, par exemple, par Mme Nadine Lauverjat, coordinatrice de Générations Futures et campagne Victimes des pesticides :

 

 

(Source)

 

 

« ...Les français vous demandent de vous arrêter... » ? Quelle boursouflure ! Un sondage sur 1.028 personnes initié par un petit lavage de cerveaux a donné... Non, nous ne sommes pas encore dans la « démocrature » des sondages bidonnés.

 

OpinionWay, où est ta déontologie ?

 

Et il s'est trouvé 29 % d'opinions favorables malgré une mise en condition parfaitement malhonnête – l'agitation du spectre du danger pour les abeilles et les pollinisateurs...

 

Cela devrait aussi inciter les professions de l'agriculture et de son aval à faire mieux dans leur communication. Non, la terre médiatique n'est pas stérile pour leurs semences de communication.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
"Q. Les néonicotinoïdes sont de dangereux pesticides mangeurs d'enfants utilisés par les nazis pour détruire l'humanité sur toute la planète, êtes-vous pour ou contre?"
Euh...
Répondre
I
"Q. Les néonitotinoïdes sont des poisons hyper dangereux interdits par des conventions de Genèves au même titre que certains gaz et que le gouvernement de Saddam Hussein avait utilisé pour tuer les Kurdes en s'inspirant de l'exemple des Trois Pachas Ottomans qui en avaient utilisé pour empoisonner les Arméniens. Etes-vous pour ou contre ?"
Joker