Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

L'agriculture urbaine prospère en Afrique de l'Est pendant la Covid-19

5 Septembre 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Afrique

L'agriculture urbaine prospère en Afrique de l'Est pendant la Covid-19

 

Richard Wetaya*

 

 

 

 

Pour de nombreuses personnes vivant dans et autour de la capitale ougandaise, la Covid-19** a offert la possibilité de faire des bénéfices et de contribuer au panier alimentaire de Kampala.

 

Kampala dépend principalement des produits agricoles cultivés par les agriculteurs des régions périphériques du pays. Mais le confinement et les restrictions de transport ont perturbé les liens entre les zones rurales et urbaines, menaçant la sécurité alimentaire de la ville.

 

En réaction, les agriculteurs des zones urbaines et périurbaines ont commencé à approvisionner les nombreux marchés alimentaires de la ville, où ils se livrent à un commerce florissant de légumes à feuilles, de pommes de terre, de bananes plantains, de maïs et d'autres fruits et légumes.

 

Janson Mugabe est l'un de ces agriculteurs urbains. Selon lui, le secteur agricole périurbain de Kampala est devenu une source importante de nourriture pour de nombreux travailleurs à faibles revenus de la ville, qui ont craint de n'avoir rien à manger lorsque des restrictions de mouvement ont été imposées.

 

Afin d'apaiser ces craintes, le gouvernement ougandais a distribué des rations alimentaires, notamment de la farine de maïs et des haricots, à environ 1,5 million de résidents à faibles revenus de Kampala et de ses environs. Mais au dire de tous, ceux qui étaient dans le besoin n'ont pas tous reçu de nourriture.

 

« Pour certaines familles, la nourriture fournie par le gouvernement n'a pas suffi. Pour cela, elles ont dû se contenter d'aliments frais fournis par les agriculteurs et les groupes agricoles urbains », a déclaré Mugabe, qui est également le directeur de la Mushana Agribusiness School, l'une des écoles de formation agricole périurbaine de Kampala.

 

« En tant que garantie alternative de sécurité alimentaire et nutritionnelle, le secteur agricole urbain et périurbain a contribué à maintenir et à diversifier la chaîne d'approvisionnement alimentaire de la ville », a-t-il poursuivi. « De bien des façons, il a comblé le déficit alimentaire créé par le confinement. »

 

 

Janson Mugabe montre aux fonctionnaires comment fonctionne un système d'irrigation à la Mushana Agribusiness School. Photo : Richard Wetaya

 

 

Le chercheur agricole David Omoding est d'accord. « Les estimations montrent que pendant le confinement, plus de 65 % des approvisionnements en légumes de Kampala ont été fournis par le secteur. »

 

À Kampala et dans d'autres villes de la région de l'Afrique de l'Est, l'agriculture urbaine est une ressource vitale dans les stratégies de subsistance de nombreux citadins et elle a prospéré pendant le confinement dû à la Covid-19.

 

Le partenariat mondial RUAF sur l'agriculture urbaine et les systèmes alimentaires durables a récemment signalé que l'agriculture urbaine se portait bien à Nairobi, la capitale du Kenya, pendant le confinement. Les statistiques de l'Université de Nairobi indiquent qu'environ 30 % des ménages de la ville bénéficient de l'agriculture urbaine et périurbaine, comme les jardins verticaux et la culture hydroponique.

 

À Dar es Salaam, la capitale tanzanienne, l'agriculture urbaine représente au moins 60 % du secteur économique informel et est le deuxième employeur urbain.

 

Cette pratique remonte aux années 1890 à Kampala, où elle est surtout mise en œuvre dans les arrière-cours, autour des bâtiments et parfois sur les terres publiques. Dans toute la ville et ses environs, on trouve de nombreux signes d'activité agricole urbaine, notamment la culture, la pisciculture et l'élevage de bétail.

 

« Pour plusieurs ménages à faibles revenus, qui participent à ces activités agricoles urbaines, le confinement a permis d'améliorer les portefeuilles de production de revenus », a déclaré M. Omoding. « Les perspectives d'avenir du secteur agricole urbain sont également prometteuses, alors que la population de la ville augmente et que l'Ouganda poursuit ses objectifs pour la Vision 2040, qui appelle entre autres à la modernisation et à la transformation de l'agriculture. »

 

 

Une vision à long terme
 

« L'une des raisons pour lesquelles l'agriculture urbaine continuera à bien se porter et à résister dans la période post-Covid-19 est que l'autorité gouvernementale de Kampala l'a intégrée dans les plans de développement des bidonvilles de la ville », a déclaré l'expert en agroalimentaire Fred Ainomugisha. « Ce dont nous avons besoin, c'est d'un meilleur accès au crédit et aux intrants agricoles pour les agriculteurs urbains. »

 

« Si elle est bien exploitée, l'agriculture périurbaine et urbaine peut être un antidote viable au chômage des jeunes et aux problèmes de criminalité auxquels sont confrontées de nombreuses métropoles en Ouganda et en Afrique de l'Est », a ajouté M. Ainomugisha.

 

Dans les banlieues de Kampala comme Bwaise, plusieurs groupes de jeunes ont acquis des compétences en agriculture urbaine. À la Mushana Agribusiness School, par exemple, les apprentis apprennent à pratiquer l'agriculture verticale dans de petits espaces.

 

« L'école enseigne aux apprentis l'agriculture d'arrière-cour et l'agriculture mixte sur des espaces de 2 à 3 mètres carrés », a déclaré Mugabe. « Jusqu'à présent, plus de 70 jeunes apprentis ont été formés, mais l'objectif est de former plus de 1.000 jeunes vivant dans les bidonvilles de Kampala d'ici la mi-août". Cependant, la réalisation de cet objectif dépend de la situation avec la Covid-19.

 

________________

 

* Source : https://allianceforscience.cornell.edu/blog/2020/08/urban-agriculture-thriving-in-east-africa-during-Covid-19/

 

** L'Académie française a tranché pour le féminin. « Covid est l’acronyme de corona virus disease, et les sigles et acronymes ont le genre du nom [ou de sa traduction française] qui constitue le noyau du syntagme dont ils sont une abréviation. » Il s'agit en l'occurrence de disease, la maladie.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article