Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Lier le coronavirus à la perte de la biodiversité sert la vision du monde des élites occidentales » de MM. Marcel Kuntz et Christian Lévêque dans le Huff

2 Juillet 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Covid-19, #critique de l'information

« Lier le coronavirus à la perte de la biodiversité sert la vision du monde des élites occidentales » de MM. Marcel Kuntz et Christian Lévêque dans le Huff

 

Glané sur la toile 553

 

 

 

 

Dans sa lutte contre les insanités pseudo-intellectuelles, pseudo-scientifiques et activistes, M. Marcel Kuntz, directeur de recherche au CNRS et enseignant à l’Université Grenoble-Alpes, s'est associé à M. Christian Lévêque, directeur de recherches émérite de l'IRD, ex-directeur du Programme Environnement, Vie et Sociétés du CNRS, pour produire « Lier le coronavirus à la perte de la biodiversité sert la vision du monde des élites occidentales ».

 

Ils ont trouvé un média accueillant, non pas le Monde, Libération ou l'Obs, mais le Huffington Post. Heureusement qu'il existe encore des médias qui diffusent autre chose que les bêlements de la bien-pensance égoïste et obscurantiste...

 

Du coup, on peut s'interroger sur le titre : des « élites » ?

 

Sautons à la conclusion :

 

« Ce que veulent dire nos propos, nécessairement concis et donc réducteurs, c’est que la partie nantie de la population mondiale (les riches, pour faire simple) veulent imposer à la majorité des humains (les pauvres) un gel des terres habitables au nom de la protection de la biodiversité qui risque d’augmenter encore leur niveau de pauvreté en l’absence de mesures concrètes et immédiates pour améliorer leur niveau de vie. Dénoncer la destruction de la biodiversité sans l’assortir de propositions réalistes n’est que gesticulation et jeux de rôle dans un contexte où, en réalité, chacun essaie de tirer profit d’une situation à n’en pas douter préoccupante. Les solutions ne sont pas évidentes, mais il ne faut pas pour autant occulter le problème par des discours incantatoires. »

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
U
Lier le coronavirus à la perte de la biodiversité est un élément de langage que les écolos essaient d'imposer par matraquage parce qu'il ne résiste pas à l'analyse. Le marché de Wuhan n'est pas un espace conquis sur la forêt primaire.
Si c'est bien la pauvreté qui oblige certains à manger de la viande de brousse ou défricher un bout de forêt, cette pauvreté a aussi une raison, qui est le très mauvais rendement de l'agriculture pratiquée "traditionnelle". Et à cela, on saurait pallier avec des techniques adaptées et rationnelles, qu'on ... interdit par idéologie !
Répondre
U
une très bonne analyse : https://www.agriculture-environnement.fr/2020/04/23/perte-biodiversite-est-elle-responsable-des-epidemies-covid-1
à reflexion : merci d'admettre que vous n'avez aucune réponse sur le fond.
R
@un physicien
Vos éléments de langage sont comme des clones de vieux pneus usés jusqu'à la ferraille.
D
L'idéologie écologiste a ceci de remarquable, c'est qu'elle est horizontale: tout le monde est concerné par la défense de l'environnement, des plus riches aux plus pauvres. Dès lors, finies les revendications des plus pauvres pour espérer s'extraire de leur milieu, synonymes de plus de consommation, incompatible avec la défense de gaïa.
On peut appliquer cette idée en France, tout comme dans les pays en développement.
Pour s'en convaincre, il faut se rappeler des diverses tribunes des "people" pour me monde d'après.
Répondre