Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

La Tunisie assure son autonomie alimentaire en blé... pour quatre à cinq mois

26 Juillet 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Alimentation

La Tunisie assure son autonomie alimentaire en blé... pour quatre à cinq mois

 

 

(Source)

 

 

Petite piqûre de rappel que ce « Récoltes de blé tendre : une autosuffisance de seulement 5 mois » d'un site qui, en l'occurrence, porte bien son nom, Réalités online :

 

« Il n’y a pas que le tourisme, les services ou encore l’industrie qui sont en crise aujourd’hui : l’agriculture n’échappe pas à la règle, d’autant plus qu’il s’agit, de loin, du secteur le plus vital pour notre pays. Les prochains mois, en fait, s’annoncent très difficiles à en croire les dernières déclarations du ministre de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, Oussama Kheriji.

 

"La récolte de la saison 2019-2020 de blé tendre ne devrait suffire que pour couvrir 4 à 5 mois de nos besoins", a-t-il concédé ce samedi 11 juillet 2020 dans une déclaration aux médias en marge d’une visite effectuée à Mahdia. Au total, la récolte devrait atteindre en 6,5 et 7 millions de quintaux… au maximum selon le ministre qui souligne que la saison sera "juste moyenne". »

 

À quoi sert le travail de nos agriculteurs, surtout de ceux que l'on vilipende comme « productivistes » ? À nous nourrir, mais aussi à nourrir nos voisins du Sud de la Méditerranée – bref, nos voisins – et à assurer une (relative) paix sociale.

 

 

(Source)

 

 

Corollaire du corollaire du corollaire : les Tunisiens mangerons peut-être, littéralement, dans la main de superpuissances qui ne nous veulent pas vraiment du bien.

 

 

Post scriptum
 

« Export record pour le blé tricolore ! » (les guillemets font partie du titre), écrit le Monde le 11 juillet 2020 (date sur la toile).

 

Il a le mérite de publier l'information, mais on a connu une Laurence Girard mieux inspirée question style.

 

« Selon l’institut public FranceAgriMer, un tombereau de 13,6 millions de tonnes s’est déversé aux quatre coins de la planète. Mouvement social contre la réforme des retraites ? Crise du Covid-19 ? Faisant fi des aléas logistiques liés à ces évènements, le blé tendre a creusé son sillon à l’exportation. Les amateurs traditionnels du grain tricolore, l’Algérie en tête ainsi que l’Afrique de l’Ouest, ont été au rendez-vous. L’Egypte, grand importateur de cette matière première nourricière, en a aussi commandé. Mais la surprise est venue de la Chine, qui s’est invitée cette année au tour de table des croqueurs de blé tendre français. »

 

« ... un tombereau [...] s’est déversé » ? « Les amateurs traditionnels du grain tricolore » ? « ...les moissonneuses-batteuses s’ébattent dans les champs » ?

 

Une bonne lecture pour un rappel à la réalité : « Géopolitique du blé: un produit vital pour la sécurité mondiale » de M. Sébastien Abis (Armand Colin – IRIS).

 

L'article du Monde au ton badin livre aussi une information importante :

 

« […] Pas de doute, il y aura moins de grains à moudre. Même si les chiffres sont avancés avec prudence, la prévision table sur 31,3 millions de tonnes de blé, soit un recul de 20 % sur un an et de 11 % par rapport à la moyenne quinquennale. Les pluies automnales ont perturbé les semis et rétréci d’autant la taille des champs de blé. [...] »

 

Nous, Français, avons cette formidable chance de pouvoir compter sur une agriculture qui, malgré les aléas climatiques, parvient à assurer notre souveraineté alimentaire et dégage même des surplus exportables vers des pays qui en ont besoin.

 

Et dire qu'il y a des imbéciles qui promeuvent une agriculture repliée sur les seuls besoins français ou, au mieux, européens... Ou qui ne cessent d'ajouter contrainte sur contrainte...

 

 

(Source)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
N'est-il pas ironique de voir que beaucoup d'opposants à l'agriculture scientifique ultra-locavore sont des gens de gauche ? La Gauche n'est-elle pas sensée être pour le partage des richesses ? N'est-il pas ironique que les mêmes veulent une agriculture pour nourrir la France et qui cessera de permettre à la France de nourrir les pays du Tiers-Monde ?
Répondre
B
Le Monde est vraiment un putassier !
Les mots ont un sens : tombereau de blé, déversé dans le monde : :e tombereau c'est souvent du fumier qu'il transporte et souvent c'est de la merde qu'il déverse.
Répondre