Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Jusqu'où peut aller l'inculture en agriculture et environnement ? Loin... très loin...

4 Juillet 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

Jusqu'où peut aller l'inculture en agriculture et environnement ? Loin... très loin...

 

 

(Source)

 

 

Notre ami Yann Kindo s'était fendu en mai 2020 d'un très didactique et un brin rigolard « Le mystère des coquelicots de Privas – Une petite étude de cas d’écologie et de zététique appliquées ». Il y était question de coquelicots dans une friche. Il pourra l'envoyer, dédicacé, à l'auteur du gazouillis ci-dessus.

 

Ici, puisqu'il y est fait référence à un agriculteur, il serait question d'un champ :

 

« Dimanche dernier : Moncourt Fromonville, pays de Nemours, je tiens à féliciter cet agriculteur qui nous propose des coquelicots à perte de vue, ce qui signifie qu’il n’a pas utilisé de #glyphosate. Voilà une bonne nouvelle. »

 

Un champ cultivé qui aurait « dérapé », avec un désherbage de printemps raté à cause des conditions météo, ou un champ qui a été laissé en friche ? Difficile à dire. On distingue bien des coquelicots ainsi que de la folle avoine et, apparemment, du blé.

 

 

 

 

Dans le premier cas, nous plaindrons l'agriculteur et nous nous lamenterons : il ne nous fournira pas grand-chose à manger... à supposer qu'il y envoie la moiss'batt'.

 

Quant à l'auteur du gazouillis, on pourra aussi le féliciter pour l'illustration du niveau d'inculture et de désinformation qui règne en France au sujet de l'agriculture et de l'environnement.

 

Si l'agriculteur avait utilisé du glyphosate sur sa culture, il l'aurait... détruite.

 

 

 

 

Ne croyez pas que ce soit ici l'inculture d'un « écolo ». L'auteur du gazouillis note sur sa page qu'il a été élu le 15 mars 2020 à Nemours... et c'est sur la liste les Républicains.

 

Et il persiste en réponse à M. Michel Fouchault, conseiller régional du groupe Libres Républicains Indépendants.

 

 

(Source)

 

Nous devons cependant faire une autre lecture de cet échange : les réalités de l'agriculture ne sont pas assez présentes dans les médias, ce qui permet à ce genre d'inculture de prospérer.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
@Il est là, fils spirituel de Seppi06/07/2020 00:50

"En même temps comment ne pas lui en vouloir de supprimer des commentaires qui sont
-des insultes
-des accusations sans fondements
-des acerssions souvent sans preuves ?"


► De plus en plus comique...

Dis moi Il est la, fils spirituel de Seppi serais tu capable de faire des commentaires
plus ridicule encore ?
Répondre
R
Ha merci, au moins vous finissez par enfin reconaitre que je suis supérieur à vous quelle bonne nouvelle .
I
Je pourrai, Bionel le Gros Malin, mais il ne seront jamais aussi comiques que les votres. PArce que pour en arriver à votre niveau, il me reste du chemin à faire : vous avez poussé l'art du commentaire ridicule à un point difficile à rattrapper. Vous êtes un maître du trollage, Gros Malin de Bionel.
R
Il est la, fils spirituel de Seppi

Trouvez une solution pour éradiquer ces lobbyistes criminels qui ont contribué et contribuent toujours de prés ou de loin à l'érosion sur moins d'un siècle de +75% du capital variétal existant et disponible .

Libérez la semence en lieu et place de privatiser à outrance ce bien, ce capital universel.

Pas certain de vous faire rigoler ...Mais l'urgence est là !!!


Seppi fait le vide!
il vire systématiquement toutes les vérités qui lui piquent les yeux comme cette réponse que je republie par exemple.Sa malhonnêteté affichée est plus que sidérante pour le lecteur.
Répondre
I
Les preuves mon chzer Gros Malin de Bionel ce sont tous les messages que vous postez ici où, sans argumentez, vous nous insultez de criminels ou de lobbyistes ou d'être corrompus par tel ou tel sans jamais apporter de preuve de cette corruption.

Seppi déforme les commentaires ? Ce n'est pas possible : il peut en supprimer mais il ne peut déformer un commentaire, ceux que nous lisons sont bien les votres, Bionel le Gros Malin. Et si vous accusez Seppi de pratique le sophisme de l'épouvantail... et bien c'est vous qui le pratiquez avec véhémence et ardeur en répondant souvent à côté de la plaque.
R
Il est là, fils spirituel de Seppi06/07/2020 00:50

Sort tes preuves!!! il supprime la vérité qui lui pique les yeux, déforme le fil de commentaire pour le tourner à son avantage un énorme manque de courtoisie digne de lobbyistes, mais les lecteurs ne sont pas dupes .
I
En même temps comment ne pas lui en vouloir de supprimer des commentaires qui sont
-des insultes
-des accusations sans fondements
-des acerssions souvent sans preuves ?
D
Les lois de la nature sont extrêmement complexes. L'agriculture de demain doit absolument tenir compte de ces lois, apprendre à les connaître dans toute leur finesse, et renoncer à la solution de facilité que constitue la chimie industrielle.
Répondre
I
Bon là cher Bionel le Gros Malin je ne vous donne pas tort. Les ACS ont compris qu'une utilisation massive et irraisonné des pesticides engendre des dégâts environnementaux importants. Mais s'ils n'ont pas franchi le pas du tout bio, c'est parce qu'ils ont compris que l'agriculture 100% bio est impossible car bien moins efficace et, sur plusieurs terrains, dépendantes de produits ou de techniques dangereuses pour l'environnement. Ainsi l'ACS présente un très bon compromis pour une bonne partie des surfaces cultivables en France et ailleurs. Et le sol des ACS se portent bien, comme en témoigne les vers de terre qui y pullulent... contrairement aux sols bios ravagés par le cuivre, le labour et autre joyeuseté.
R
Il est là, fils spirituel de Seppi05/07/2020 20:32

En réalité ils ont surtout constater les degats provoqués par le matraquauge aux pestesicides qui à detruit les sols depuis presque un siecle,
c'est une prise de conscience plutôt bien tardive et remedier à ces profonds degats est une tâche énorme et complexe pour l'avenir.

Les herbicides sont tous dangereux pour les sols y compris le fameux glyphosate utiliser en petite quantité selon vous;mais avec dose homologuée
tout de même à 6/7 litres/hectare plus la panoplie d’adjuvants systématiquement incorporée au moment de la préparation des bouillies. (mixtures souvent plus que douteuse)

"Du coup leurs sols sont bien moins abîmés que ceux des agris bios" (sic)

Ho là vous n'avez donc jamais vu l'état des sols régulièrement arrosé au glyphosate en ACS depuis quelques année sans oublier toutes
les adventices tolérantes au glyphosate qui s' y développent de plus en plus
(style ray-grass entre autre) je vous affirme que les sols bio se portent nettement mieux .

Vous démontrer encore ici que votre incompétence est réellement profonde, vous l’accentuez aussi avec vos références au flot d' âneries que Max cite et
récite sans arrêt dans son commentaire.

En ACS ce sont des conventionnels qui devant les dégâts la destruction de leurs sols s’inspire de l'agriculture biologique pour tenter de réparer leur sols morts;
ils n'ont donc rien inventer, hormis pulvériser du glyphosate et continuer de subir les dégâts qu'il provoque sur les sols.

Pourriez vous vous contenter de dépoussiérer les étagères de vos archives au lieu de parler de chose que vous ne connaissez pas,
ceci éviterait aux lecteurs d'avoir à lire toute vos insupportables conneries.
...


@Il est là, fils spirituel de Seppi05/07/2020 20:33


Ho là,visiblement tu n'a pas consommer que de la confiture de groseille bio ?
I
Quels sont donc ces lois qui empêcheraient les agriculteurs de cultiver avec des pesticides de synthèse cher.. Bionel (oui j'ai reconnu un de vos multiples pseudos Gros Malin).

En tout cas celui-là vous va bien car quand vous venez ici c'est pour nous raconter de sacrés tartines à la confiture de groseille bio.
R
Il est là, fils spirituel de Seppi, votre problème de sexe vous poursuit encore ? Avant d' ecrire vos âneries informez vous !


La liste de conneries de max est maintenant célèbre inutile de remettre un couche de cette intox. les agris qui pratiquent l'ACS qui ont pris conscience du matraquage des sols avec les pesticides n'ont aucune leçon à donner aux bio puisque qu'ils utilisent toujours des herbicides notamment le glyphosate alors que les bio n'utilisent aucun herbicide.

Les bio ont toujours su préserver la structure du sol alors que les agris qui pratiquent l'ACS ont vu les limites du matraquage pesticides et tendent à les imiter mais sans ce passer d'herbicides. BIO = zero herbicides !!!


La meilleur protection de sol de l'érosion est le BIO et non toute vos fadaises raisonnée; ACS...qui ont toujours recours aux herbicides.


"Quand on prétend savoir quelque chose on explique cette chose"
Quand on ne sait pas quelque chose on écrit pas de conneries sur cette chose comme a fait max, gros balot.


L'agriculture biologique n'est pas un simple étalage d'incompétences, c'est particulièrement pointu et surtout pas à la porter d'ignares détracteurs qui écrivent n'importe quoi sur le sujet.
Répondre
I
Effectivement, Bionel le Gros Malin, ces paysans en ACS savent que les sols sont fragiles, du coup ils utilisent les herbicides les moins dangereux pour lui, en petite quantité et en associatnt ces herbicides avec d'autres techniques. Du coup leurs sols sont bien moins abîmés que ceux des agris bios qui utilisent le labour et une litanie de pesticides très dangereux que Max cite dans son commentaire.

L'ACS n'est pas un simple étalge de mensonges biotausaurus, c'est un domaine agricole pointu et surtout pas à la portée des biotausaurus jaloux et ignares qui écrivent n'importe quoi, Gros Malin
M
"@ max, connaissez vous l' objet de cette culture?
Vous critiquez sans savoir ! "
Une culture qui n'arrive pas à s'en sortir sans subvention et sans ouvrir de cagnotte. Pourtant elle est bio, et ont arrête pas de répéter que seul le bio permet à un agriculteur de vivre.
https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/charente-maritime-le-paysan-bio-benoit-biteau-a-enfin-touche-des-aides-europeennes-1535467824

"BIO = zero herbicides !!! "
Sauf cela (liste non exhaustive).
Le sulfate de cuivre, non biodégradable et toxique. Produit par décapage du cuivre par de l'acide sulfurique en usine, faisant donc de lui un pesticide de synthèse (je croyais que le bio n'en utilisai pas ?). Il est aussi considérée comme une cause probable de l’apparition de maladies neurodégénératives comme les maladies d’Alzheimer ou de Parkinson.
Le spinosad toxique pour les abeilles.
L'huile de neem (ou azadirachtine), reprotoxique (il est même utilisé pour avorter en Indes), perturbateur endocrinien (je croyais que c'était le mal absolue, ou pour lui ça va ?), toxique pour les abeilles. Ce produit est même interdit en conventionnel tellement son profil est préoccupant, le bio à droit à une dérogation.
Les pyréthrines issu de la chrysanthème, dont la culture prend la place de celles qui produisent de la nourriture (mais c'est pas grave, c'est en Afrique), culture qui ne sont pas bio ce qui ne semble pas dérangé le secteur du bio (hypocrisie quand tu nous tiens).
La Deltaméthrine (produit par action du tetrabromure de carbone sur la cyperméthrine, encore un produit de synthèse utilisé en bio). Toxique pour l'homme, toxique pour la faune aquatique (extrêmement toxique chez les poissons et invertébré aquatique), toxique même à faible dose pour les abeilles (DL50 aiguë par contact est de 0,067 µg/abeille).
Le bacillus thuringiensis, le même que les OGM BT, à la différence que dans les OGM il n'est pas répandue dans l'environnement et évite les victimes collatérale ce qui n'est pas le cas en bio ou il épandue sur la culture.
L'huile de paraffine, issue de la chimie du pétrole (celle que vous décrier tant). Encore un produit de synthèse, ça fait beaucoup pour une agriculture qui n'en utilise pas.
L'huile de vaseline, pareil que pour l'huile de paraffine, un produit de synthèse (encore un) issue du pétrole.
Le soufre, pouvant provoquer allergie et irritation (y compris respiratoire) lors de l’épandage et présentant un caractère phytotoxique à partie de 35°C.
R
Comment des types qui ont matraqués les sols à coups de pesticides à savoir, insecticides,fongicides, herbicides...flinguer toute la structure des sols conduisant ainsi vers la ruine un capital tant choyer par nos ancêtres les paysans peuvent t'ils vouloir donner des leçons, quelle crédibilité leur reste t'il?

Après avoir subit ces quelques décennies de matraquages aux pesticides les sols sont morts et ils prétendent encore venir expliquer au bio comment il faut faire .

Mais faire quoi? Détruire les sols alors qu'une culture à besoin d'un sol vivant ?

@ max, connaissez vous l' objet de cette culture?
Vous critiquez sans savoir !
Superbe signature d'une grande incompétence.
Répondre
I
Bionel mon ami le Gros Malin.

Et bien s'ils ont détruit les sols avec les pesticides de synthèse en effet ils ne peuvent pas donner des leçons aux biotausaurus, là ce sont les biotausaurus qui ont des leçons à leur donner, eux qui utilisent et continuent d'utiliser ou de vouloir utiliser des pesticides naturels dangereux pour les sols (Max peut en refaire la liste si vous voulez).

Si le but est de sauver els sols, les agris qui pratiquent l'ACS ont des leçons à donner aux bios pour les aider à cultiver les sols sans l'abîmer, l'ACS étant reconnue par les centres de recherche en agronomie et même par le GIEC et l'IPBS comme une méthode d'agriculture seine et apte à protéger les sols de l'érosion.
Sinon si Max ne sait pas ce qu'est cette culture, qu'attendez-vous pour expliquer ? Quand on prétend savoir quelque chose on explique cette chose, Gros Malin.