Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Emmanuelle Ducros : “Une ségrégation alimentaire nous menace” dans l'Agri

22 Juillet 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #Alimentation

« Emmanuelle Ducros : “Une ségrégation alimentaire nous menace” dans l'Agri

 

Glané sur la toile 561

 

 

(Source)

 

 

Dans « Emmanuelle Ducros : “Une ségrégation alimentaire nous menace” », Mme Emmanuelle Ducros a répondu à six questions de M. Jean-Paul Pelras, dans l'Agri, « le journal qui le dit, tous les jeudis – Actu agricole & rurale de l'Aude et des Pyrénées-Orientales ».

 

Ce titre est ambigu. Il faut comprendre qu'avec la multiplication des contraintes imposées à l'agriculture française, nous allons vers une ségrégation entre ceux qui pourront (encore) manger français – précisons : pour autant que nous puissions encore produire français – et ceux qui seront cantonnés dans les produits d'importation.

 

Mais une ségrégation existe déjà, comme nous l'avons vu dans « L'opulence de la France d'en haut, la faim de la France d'en bas ». Elle est certes fondée sur des différences de condition sociale et de revenus, mais c'est une ségrégation bien plus importante : entre ceux qui mangent ce qu'ils choisissent et ceux qui mangent ce qu'on leur donne – étant entendu, de surcroît, qu'il y a des gens à qui on ne donne pas... pour des raisons bureaucratiques.

 

Mme Emmanuelle Ducros fait observer :

 

« Maintenant, les agriculteurs doivent se saisir du moment, réexpliquer ce qu’ils font et comment ils le font à des Français qui les ont perdus de vue et sont nourris de fantasmes sur l’agriculture. Les paysans ne sont plus très nombreux, mal représentés politiquement. Ils ont aussi délaissé longtemps la communication. Normal, ce n’est pas leur job… Mais ils apprennent et c’est réjouissant. »

 

Deux intertitres pour inciter à aller sur site : « Nous avons besoin de faire cohabiter toutes les agricultures » et « L’idéologie a pris le dessus sur le climat ».

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Maître Folace24/07/2020 09:46 dans :
Les Coquelicots et les dérivés de pesticides dans l'eau : plus fort que les Protocoles des Sages de Sion

"Étant ingénieur ESPCI je connais un peu le cuivre contrairement à ce que prétend l'autre hurluberlu."
...
l'autre hurluberlu ne connais pas un peu mais connais très bien le cuivre !!! ^-^

Alors Monsieur l'ingénieur ESPCI le 23/07/2020 à 15:42 vous écrivez ceci "bref c'est autorisé à raison de 4 kg/ha de sulfate de cuivre" ;
alors je confirme vous connaissez un peu le cuivre car ceci est complétement FAUX; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidement qu'en agriculture,
le sulfate de cuivre n'est absolument pas l'unique forme de cuivre utilisée; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidemment que la dose réglementaire de 4 Kg
est exprimée en cuivre métal ce qui change donc la donne par rapport à vos balivernes, Monsieur l'ingénieur afin d'être bien clair envers les lecteurs,
je vous laisse donc le soin d'expliquer la différence entre vos balivernes et la réalité puisque contrairement à l'autre hurluberlu vous connaissez un peu le cuivre.

Ensuite, l'autre hurluberlu corrigera votre copie avec grand plaisir ;-))

En même temps, Monsieur l'ingénieur ESPCI afin que ce soit bien clair pour les lecteurs non avertis, développez et expliquez nous votre écrit du même jour :
"Ça n'est tout de fois pas anodin car le cuivre est rémanent et s'accumule dans le sol et le stérilise"
Répondre
R
Maître Folace24/07/2020 09:46 dans :
Les Coquelicots et les dérivés de pesticides dans l'eau : plus fort que les Protocoles des Sages de Sion

"Étant ingénieur ESPCI je connais un peu le cuivre contrairement à ce que prétend l'autre hurluberlu."
...
l'autre hurluberlu ne connais pas un peu mais connais très bien le cuivre !!! ^-^

Alors Monsieur l'ingénieur ESPCI le 23/07/2020 à 15:42 vous écrivez ceci "bref c'est autorisé à raison de 4 kg/ha de sulfate de cuivre" ;
alors je confirme vous connaissez un peu le cuivre car ceci est complétement FAUX; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidement qu'en agriculture,
le sulfate de cuivre n'est absolument pas l'unique forme de cuivre utilisée; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidemment que la dose réglementaire de 4 Kg
est exprimée en cuivre métal ce qui change donc la donne par rapport à vos balivernes, Monsieur l'ingénieur afin d'être bien clair envers les lecteurs,
je vous laisse donc le soin d'expliquer la différence entre vos balivernes et la réalité puisque contrairement à l'autre hurluberlu vous connaissez un peu le cuivre.

Ensuite, l'autre hurluberlu corrigera votre copie avec grand plaisir ;-))

En même temps, Monsieur l'ingénieur ESPCI afin que ce soit bien clair pour les lecteurs non avertis, développez et expliquez nous votre écrit du même jour :
"Ça n'est tout de fois pas anodin car le cuivre est rémanent et s'accumule dans le sol et le stérilise"
R
Maître Folace24/07/2020 09:46 dans :
Les Coquelicots et les dérivés de pesticides dans l'eau : plus fort que les Protocoles des Sages de Sion

"Étant ingénieur ESPCI je connais un peu le cuivre contrairement à ce que prétend l'autre hurluberlu."
...
l'autre hurluberlu ne connais pas un peu mais connais très bien le cuivre !!! ^-^

Alors Monsieur l'ingénieur ESPCI le 23/07/2020 à 15:42 vous écrivez ceci "bref c'est autorisé à raison de 4 kg/ha de sulfate de cuivre" ;
alors je confirme vous connaissez un peu le cuivre car ceci est complétement FAUX; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidement qu'en agriculture,
le sulfate de cuivre n'est absolument pas l'unique forme de cuivre utilisée; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidemment que la dose réglementaire de 4 Kg
est exprimée en cuivre métal ce qui change donc la donne par rapport à vos balivernes, Monsieur l'ingénieur afin d'être bien clair envers les lecteurs,
je vous laisse donc le soin d'expliquer la différence entre vos balivernes et la réalité puisque contrairement à l'autre hurluberlu vous connaissez un peu le cuivre.

Ensuite, l'autre hurluberlu corrigera votre copie avec grand plaisir ;-))

En même temps, Monsieur l'ingénieur ESPCI afin que ce soit bien clair pour les lecteurs non avertis, développez et expliquez nous votre écrit du même jour :
"Ça n'est tout de fois pas anodin car le cuivre est rémanent et s'accumule dans le sol et le stérilise"
Répondre
R
Maître Folace24/07/2020 09:46 dans :
Les Coquelicots et les dérivés de pesticides dans l'eau : plus fort que les Protocoles des Sages de Sion

"Étant ingénieur ESPCI je connais un peu le cuivre contrairement à ce que prétend l'autre hurluberlu."
...
l'autre hurluberlu ne connais pas un peu mais connais très bien le cuivre !!! ^-^

Alors Monsieur l'ingénieur ESPCI le 23/07/2020 à 15:42 vous écrivez ceci "bref c'est autorisé à raison de 4 kg/ha de sulfate de cuivre" ;
alors je confirme vous connaissez un peu le cuivre car ceci est complétement FAUX; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidement qu'en agriculture,
le sulfate de cuivre n'est absolument pas l'unique forme de cuivre utilisée; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidemment que la dose réglementaire de 4 Kg
est exprimée en cuivre métal ce qui change donc la donne par rapport à vos balivernes, Monsieur l'ingénieur afin d'être bien clair envers les lecteurs,
je vous laisse donc le soin d'expliquer la différence entre vos balivernes et la réalité puisque contrairement à l'autre hurluberlu vous connaissez un peu le cuivre.

Ensuite, l'autre hurluberlu corrigera votre copie avec grand plaisir ;-))

En même temps, Monsieur l'ingénieur ESPCI afin que ce soit bien clair pour les lecteurs non avertis, développez et expliquez nous votre écrit du même jour :
"Ça n'est tout de fois pas anodin car le cuivre est rémanent et s'accumule dans le sol et le stérilise"
R
Maître Folace24/07/2020 09:46 dans :
Les Coquelicots et les dérivés de pesticides dans l'eau : plus fort que les Protocoles des Sages de Sion

"Étant ingénieur ESPCI je connais un peu le cuivre contrairement à ce que prétend l'autre hurluberlu."
...
l'autre hurluberlu ne connais pas un peu mais connais très bien le cuivre !!! ^-^

Alors Monsieur l'ingénieur ESPCI le 23/07/2020 à 15:42 vous écrivez ceci "bref c'est autorisé à raison de 4 kg/ha de sulfate de cuivre" ;
alors je confirme vous connaissez un peu le cuivre car ceci est complétement FAUX; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidement qu'en agriculture,
le sulfate de cuivre n'est absolument pas l'unique forme de cuivre utilisée; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidemment que la dose réglementaire de 4 Kg
est exprimée en cuivre métal ce qui change donc la donne par rapport à vos balivernes, Monsieur l'ingénieur afin d'être bien clair envers les lecteurs,
je vous laisse donc le soin d'expliquer la différence entre vos balivernes et la réalité puisque contrairement à l'autre hurluberlu vous connaissez un peu le cuivre.

Ensuite, l'autre hurluberlu corrigera votre copie avec grand plaisir ;-))

En même temps, Monsieur l'ingénieur ESPCI afin que ce soit bien clair pour les lecteurs non avertis, développez et expliquez nous votre écrit du même jour :
"Ça n'est tout de fois pas anodin car le cuivre est rémanent et s'accumule dans le sol et le stérilise"