Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Des chercheurs de K-State travaillent sur un vaccin contre la peste porcine africaine

21 Juillet 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #élevage

Des chercheurs de K-State travaillent sur un vaccin contre la peste porcine africaine

 

AGDAILY Reporters*

 

 

 

 

De nouveaux travaux de développement d'un vaccin à l'Université d'État du Kansas pourraient bientôt permettre de lutter contre la peste porcine africaine, une maladie endémique en Afrique subsaharienne. Elle s'est répandue dans différentes régions d'Europe et d'Asie, causant des pertes dévastatrices de plusieurs milliards de dollars en Chine, au Vietnam et dans des pays voisins où la viande de porc est un produit alimentaire populaire.

 

K-State effectue le travail de développement du vaccin par le biais d'un accord de recherche sponsorisé, par l'intermédiaire de K-State Innovation Partners, avec MEDIAN Diagnostics Inc. ou MDx, une société de médecine vétérinaire basée en Corée du Sud. K-State Innovation Partners promeut la commercialisation de la technologie pour l'université.

 

« La technologie que nous utilisons est fondée sur un nouvel adénovirus – développé à partir de l'adénovirus humain de sérotype 6 – qui peut amplifier un transgène jusqu'à 10.000 copies dans la cellule infectée sans produire de virus infectieux », a déclaré Waithaka Mwangi, professeur de médecine diagnostique et de pathobiologie au Collège de Médecine Vétérinaire de l'Université.

 

 

 

 

M. Mwangi a déclaré que la technologie de l'adénovirus à cycle unique, ou SCAd (single-cycle adenovirus), permet à un virus recombinant codant pour un gène d'intérêt d'être le médiateur de l'expression d'une protéine dans une cellule infectée de la même manière qu'un virus compétent pour la réplication, mais sans produire de descendance infectieuse – ce qui rend son utilisation sûre. Cette plate-forme a été développée à l'origine à la Clinique Mayo.

 

« Nous pensons que ce sera un moyen de fournir un vaccin sûr et efficace », a déclaré M. Mwangi.

 

M. Mwangi a déclaré que la plate-forme de vaccin adénoviral à cycle unique peut sans risque induire des réponses immunitaires plus robustes et plus persistantes que les vaccins vivants, inactivés et sous-unités qui sont traditionnellement utilisés.

 

« Il y a beaucoup de questions à résoudre pour commercialiser un vaccin contre le virus de la peste porcine africaine et l'un des principaux problèmes est la sécurité », a déclaré JinSik Oh, PDG de MDx. « Nous devrions améliorer l'efficacité du vaccin sur la base d'une sécurité garantie. Nous sommes convaincus que la technologie SCAd est l'une des plate-formes les plus avancées et les plus prometteuses pour développer la prochaine génération de candidats vaccins contre la peste porcine africaine et que l'Université de l'État du Kansas est le meilleur partenaire avec lequel coopérer dans le domaine de la recherche et du développement vétérinaires. C'est pourquoi MDx a pris la décision d'investir dans ce projet. »

 

MDx prévoit que la formulation et les tests du nouveau candidat vaccin contre le virus de la peste porcine africaine seront achevés grâce à ce projet de recherche et développement, qui entre dans sa première année de financement et se poursuivra jusqu'en 2023.

 

Si la peste porcine africaine entrait aux États-Unis, où il y a des millions de porcs sauvages et de tiques capables de transmettre le virus, elle pourrait causer des milliards de dollars de pertes économiques aux industries porcines et autres industries connexes, selon les experts en maladies animales. L'industrie porcine en Chine et dans d'autres parties de l'Asie devrait mettre beaucoup de temps à se remettre de l'épidémie de 2018 et le virus devrait devenir endémique en Europe où il a infecté des sangliers.

 

_____________

 

* Source : https://www.agdaily.com/livestock/k-state-african-swine-fever-vaccine/

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article