Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Agriculteurs : sauveurs ou pollueurs ? » sur France Inter ​​​​​​​se laisse écouter

22 Juillet 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information

« Agriculteurs : sauveurs ou pollueurs ? » sur France Inter se laisse écouter
 

 

Le 13 juillet 2020, Mme Camille Crosnier a consacré son émission de 55 minutes, « le Débat de Midi », à l'agriculture avec un titre provocateur : « Agriculteurs : sauveurs ou pollueurs ? »

 

La présentation sur Internet :

 

« Présentés comme des héros pendant le confinement, une partie des agriculteurs a souvent parlé d'agribashing ces dernières années pour dénoncer les critiques envers l'agriculture conventionnelle et ses pratiques. Problèmes environnementaux, enjeux sanitaires : intéressons-nous à ce qu'il y a dans nos assiettes. »

 

Pour en parler :

 

  • Mme Éliane Anglaret, présidente de Nature et Progrès, un opérateur de l'agriculture biologique ;

     

  • M. Éric Birlouez, ingénieur agronome à AgroParisTech, sociologue de l'agriculture et de l'alimentation ;

     

  • M. Benoît Biteau, agriculteur, eurodéputé Europe Écologie - Les Verts, auteur de « Paysan résistant ! » (Bayard, 2018).

     

  • M. Étienne Fourmont, éleveur laitier et « agri-youtubeurre ».

 

Ça se laisse écouter.

 

Certes, Mme Éliane Anglaret a tenté à plusieurs reprises de faire la promotion de son petit commerce en déroulant la rhétorique – habituelle chez les thuriféraires fondamentalistes du bio – de la peur. Ce fut par exemple un petit « grand moment » que l'évocation, toute en suggestion, d'un lien possible entre l'épidémie de coronavirus et des polluants : « on a même eu une hypothèse, lors du Covid, c'est que les virus étaient peut-être transportés par les particules fines qui sont... on va dire générées par l'usage d'un certain nombre de produits en agriculture ».

 

 

(Source)

 

 

M. Benoît Biteau a utilisé une martingale plus subtile : foin de « bio », il faut de l'a-gro-é-co-lo-gie, une mutation radicale, pas de petits pas. Cela a permis des échanges plutôt consensuels avec un agriculteur « conventionnel » fier de son approche du métier.

 

 

(Source)

 

M. Éric Birlouez a apporté des réponses équilibrées dans le style d'un modérateur, politiquement correct.

 

Quant à M. Étienne Fourmont...

 

 

(Source)

 

 

Mme Camille Crosnier avait ouvert la discussion en pointant le doigt sur un paradoxe : les Français ont très majoritairement une bonne, voire une très bonne, opinion des agriculteurs et, pourtant, l'agribashing abonde. Comme souvent entendu, les réponses ont tourné autour de la différence entre « agriculteurs » et « techniques agricoles ».

 

Aurons-nous un jour un langage de vérité ? Quelqu'un pointera-t-il du doigt l'extraordinaire noyautage des médias par des acteurs qui, pour des raisons diverses et variées, se sont fait une spécialité de la critique de l'agriculture qui nous nourrit ?

 

La fréquence des interventions médiatiques, la dureté des images souvent projetées et le volume du son ne sont le reflet, ni de la réalité, ni de l'opinion publique très largement majoritaire.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bonjour, France-Inter a toujours le porte parole privilégié des écolos, des bobos, des fonctionnaires de gauche. Ils feront toujours des reportages à charge pour l'agriculture conventionnelle.
Répondre
R
Maître Folace24/07/2020 09:46 dans :
Les Coquelicots et les dérivés de pesticides dans l'eau : plus fort que les Protocoles des Sages de Sion

"Étant ingénieur ESPCI je connais un peu le cuivre contrairement à ce que prétend l'autre hurluberlu."
...
l'autre hurluberlu ne connais pas un peu mais connais très bien le cuivre !!! ^-^

Alors Monsieur l'ingénieur ESPCI le 23/07/2020 à 15:42 vous écrivez ceci "bref c'est autorisé à raison de 4 kg/ha de sulfate de cuivre" ;
alors je confirme vous connaissez un peu le cuivre car ceci est complétement FAUX; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidement qu'en agriculture,
le sulfate de cuivre n'est absolument pas l'unique forme de cuivre utilisée; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidemment que la dose réglementaire de 4 Kg
est exprimée en cuivre métal ce qui change donc la donne par rapport à vos balivernes, Monsieur l'ingénieur afin d'être bien clair envers les lecteurs,
je vous laisse donc le soin d'expliquer la différence entre vos balivernes et la réalité puisque contrairement à l'autre hurluberlu vous connaissez un peu le cuivre.

Ensuite, l'autre hurluberlu corrigera votre copie avec grand plaisir ;-))

En même temps, Monsieur l'ingénieur ESPCI afin que ce soit bien clair pour les lecteurs non avertis, développez et expliquez nous votre écrit du même jour :
"Ça n'est tout de fois pas anodin car le cuivre est rémanent et s'accumule dans le sol et le stérilise"
Répondre
R
Maître Folace24/07/2020 09:46 dans :
Les Coquelicots et les dérivés de pesticides dans l'eau : plus fort que les Protocoles des Sages de Sion

"Étant ingénieur ESPCI je connais un peu le cuivre contrairement à ce que prétend l'autre hurluberlu."
...
l'autre hurluberlu ne connais pas un peu mais connais très bien le cuivre !!! ^-^

Alors Monsieur l'ingénieur ESPCI le 23/07/2020 à 15:42 vous écrivez ceci "bref c'est autorisé à raison de 4 kg/ha de sulfate de cuivre" ;
alors je confirme vous connaissez un peu le cuivre car ceci est complétement FAUX; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidement qu'en agriculture,
le sulfate de cuivre n'est absolument pas l'unique forme de cuivre utilisée; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidemment que la dose réglementaire de 4 Kg
est exprimée en cuivre métal ce qui change donc la donne par rapport à vos balivernes, Monsieur l'ingénieur afin d'être bien clair envers les lecteurs,
je vous laisse donc le soin d'expliquer la différence entre vos balivernes et la réalité puisque contrairement à l'autre hurluberlu vous connaissez un peu le cuivre.

Ensuite, l'autre hurluberlu corrigera votre copie avec grand plaisir ;-))

En même temps, Monsieur l'ingénieur ESPCI afin que ce soit bien clair pour les lecteurs non avertis, développez et expliquez nous votre écrit du même jour :
"Ça n'est tout de fois pas anodin car le cuivre est rémanent et s'accumule dans le sol et le stérilise"
R
Maître Folace24/07/2020 09:46 dans :
Les Coquelicots et les dérivés de pesticides dans l'eau : plus fort que les Protocoles des Sages de Sion

"Étant ingénieur ESPCI je connais un peu le cuivre contrairement à ce que prétend l'autre hurluberlu."
...
l'autre hurluberlu ne connais pas un peu mais connais très bien le cuivre !!! ^-^

Alors Monsieur l'ingénieur ESPCI le 23/07/2020 à 15:42 vous écrivez ceci "bref c'est autorisé à raison de 4 kg/ha de sulfate de cuivre" ;
alors je confirme vous connaissez un peu le cuivre car ceci est complétement FAUX; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidement qu'en agriculture,
le sulfate de cuivre n'est absolument pas l'unique forme de cuivre utilisée; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidemment que la dose réglementaire de 4 Kg
est exprimée en cuivre métal ce qui change donc la donne par rapport à vos balivernes, Monsieur l'ingénieur afin d'être bien clair envers les lecteurs,
je vous laisse donc le soin d'expliquer la différence entre vos balivernes et la réalité puisque contrairement à l'autre hurluberlu vous connaissez un peu le cuivre.

Ensuite, l'autre hurluberlu corrigera votre copie avec grand plaisir ;-))

En même temps, Monsieur l'ingénieur ESPCI afin que ce soit bien clair pour les lecteurs non avertis, développez et expliquez nous votre écrit du même jour :
"Ça n'est tout de fois pas anodin car le cuivre est rémanent et s'accumule dans le sol et le stérilise"
Répondre
R
Maître Folace24/07/2020 09:46 dans :
Les Coquelicots et les dérivés de pesticides dans l'eau : plus fort que les Protocoles des Sages de Sion

"Étant ingénieur ESPCI je connais un peu le cuivre contrairement à ce que prétend l'autre hurluberlu."
...
l'autre hurluberlu ne connais pas un peu mais connais très bien le cuivre !!! ^-^

Alors Monsieur l'ingénieur ESPCI le 23/07/2020 à 15:42 vous écrivez ceci "bref c'est autorisé à raison de 4 kg/ha de sulfate de cuivre" ;
alors je confirme vous connaissez un peu le cuivre car ceci est complétement FAUX; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidement qu'en agriculture,
le sulfate de cuivre n'est absolument pas l'unique forme de cuivre utilisée; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidemment que la dose réglementaire de 4 Kg
est exprimée en cuivre métal ce qui change donc la donne par rapport à vos balivernes, Monsieur l'ingénieur afin d'être bien clair envers les lecteurs,
je vous laisse donc le soin d'expliquer la différence entre vos balivernes et la réalité puisque contrairement à l'autre hurluberlu vous connaissez un peu le cuivre.

Ensuite, l'autre hurluberlu corrigera votre copie avec grand plaisir ;-))

En même temps, Monsieur l'ingénieur ESPCI afin que ce soit bien clair pour les lecteurs non avertis, développez et expliquez nous votre écrit du même jour :
"Ça n'est tout de fois pas anodin car le cuivre est rémanent et s'accumule dans le sol et le stérilise"
R
Maître Folace24/07/2020 09:46 dans :
Les Coquelicots et les dérivés de pesticides dans l'eau : plus fort que les Protocoles des Sages de Sion

"Étant ingénieur ESPCI je connais un peu le cuivre contrairement à ce que prétend l'autre hurluberlu."
...
l'autre hurluberlu ne connais pas un peu mais connais très bien le cuivre !!! ^-^

Alors Monsieur l'ingénieur ESPCI le 23/07/2020 à 15:42 vous écrivez ceci "bref c'est autorisé à raison de 4 kg/ha de sulfate de cuivre" ;
alors je confirme vous connaissez un peu le cuivre car ceci est complétement FAUX; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidement qu'en agriculture,
le sulfate de cuivre n'est absolument pas l'unique forme de cuivre utilisée; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidemment que la dose réglementaire de 4 Kg
est exprimée en cuivre métal ce qui change donc la donne par rapport à vos balivernes, Monsieur l'ingénieur afin d'être bien clair envers les lecteurs,
je vous laisse donc le soin d'expliquer la différence entre vos balivernes et la réalité puisque contrairement à l'autre hurluberlu vous connaissez un peu le cuivre.

Ensuite, l'autre hurluberlu corrigera votre copie avec grand plaisir ;-))

En même temps, Monsieur l'ingénieur ESPCI afin que ce soit bien clair pour les lecteurs non avertis, développez et expliquez nous votre écrit du même jour :
"Ça n'est tout de fois pas anodin car le cuivre est rémanent et s'accumule dans le sol et le stérilise"
R
Maître Folace24/07/2020 09:46 dans :
Les Coquelicots et les dérivés de pesticides dans l'eau : plus fort que les Protocoles des Sages de Sion

"Étant ingénieur ESPCI je connais un peu le cuivre contrairement à ce que prétend l'autre hurluberlu."
...
l'autre hurluberlu ne connais pas un peu mais connais très bien le cuivre !!! ^-^

Alors Monsieur l'ingénieur ESPCI le 23/07/2020 à 15:42 vous écrivez ceci "bref c'est autorisé à raison de 4 kg/ha de sulfate de cuivre" ;
alors je confirme vous connaissez un peu le cuivre car ceci est complétement FAUX; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidement qu'en agriculture,
le sulfate de cuivre n'est absolument pas l'unique forme de cuivre utilisée; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidemment que la dose réglementaire de 4 Kg
est exprimée en cuivre métal ce qui change donc la donne par rapport à vos balivernes, Monsieur l'ingénieur afin d'être bien clair envers les lecteurs,
je vous laisse donc le soin d'expliquer la différence entre vos balivernes et la réalité puisque contrairement à l'autre hurluberlu vous connaissez un peu le cuivre.

Ensuite, l'autre hurluberlu corrigera votre copie avec grand plaisir ;-))

En même temps, Monsieur l'ingénieur ESPCI afin que ce soit bien clair pour les lecteurs non avertis, développez et expliquez nous votre écrit du même jour :
"Ça n'est tout de fois pas anodin car le cuivre est rémanent et s'accumule dans le sol et le stérilise"
Répondre
R
Maître Folace24/07/2020 09:46 dans :
Les Coquelicots et les dérivés de pesticides dans l'eau : plus fort que les Protocoles des Sages de Sion

"Étant ingénieur ESPCI je connais un peu le cuivre contrairement à ce que prétend l'autre hurluberlu."
...
l'autre hurluberlu ne connais pas un peu mais connais très bien le cuivre !!! ^-^

Alors Monsieur l'ingénieur ESPCI le 23/07/2020 à 15:42 vous écrivez ceci "bref c'est autorisé à raison de 4 kg/ha de sulfate de cuivre" ;
alors je confirme vous connaissez un peu le cuivre car ceci est complétement FAUX; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidement qu'en agriculture,
le sulfate de cuivre n'est absolument pas l'unique forme de cuivre utilisée; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidemment que la dose réglementaire de 4 Kg
est exprimée en cuivre métal ce qui change donc la donne par rapport à vos balivernes, Monsieur l'ingénieur afin d'être bien clair envers les lecteurs,
je vous laisse donc le soin d'expliquer la différence entre vos balivernes et la réalité puisque contrairement à l'autre hurluberlu vous connaissez un peu le cuivre.

Ensuite, l'autre hurluberlu corrigera votre copie avec grand plaisir ;-))

En même temps, Monsieur l'ingénieur ESPCI afin que ce soit bien clair pour les lecteurs non avertis, développez et expliquez nous votre écrit du même jour :
"Ça n'est tout de fois pas anodin car le cuivre est rémanent et s'accumule dans le sol et le stérilise"
Répondre
R
Maître Folace24/07/2020 09:46 dans :
Les Coquelicots et les dérivés de pesticides dans l'eau : plus fort que les Protocoles des Sages de Sion

"Étant ingénieur ESPCI je connais un peu le cuivre contrairement à ce que prétend l'autre hurluberlu."
...
l'autre hurluberlu ne connais pas un peu mais connais très bien le cuivre !!! ^-^

Alors Monsieur l'ingénieur ESPCI le 23/07/2020 à 15:42 vous écrivez ceci "bref c'est autorisé à raison de 4 kg/ha de sulfate de cuivre" ;
alors je confirme vous connaissez un peu le cuivre car ceci est complétement FAUX; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidement qu'en agriculture,
le sulfate de cuivre n'est absolument pas l'unique forme de cuivre utilisée; Monsieur l'ingénieur ESPCI vous ignorez bien évidemment que la dose réglementaire de 4 Kg
est exprimée en cuivre métal ce qui change donc la donne par rapport à vos balivernes, Monsieur l'ingénieur afin d'être bien clair envers les lecteurs,
je vous laisse donc le soin d'expliquer la différence entre vos balivernes et la réalité puisque contrairement à l'autre hurluberlu vous connaissez un peu le cuivre.

Ensuite, l'autre hurluberlu corrigera votre copie avec grand plaisir ;-))

En même temps, Monsieur l'ingénieur ESPCI afin que ce soit bien clair pour les lecteurs non avertis, développez et expliquez nous votre écrit du même jour :
"Ça n'est tout de fois pas anodin car le cuivre est rémanent et s'accumule dans le sol et le stérilise"