Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

En photos : comment le brinjal (aubergine) Bt a fait du Bangladesh un « modèle » mondial*

15 Mai 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #OGM

En photos : comment le brinjal (aubergine) Bt a fait du Bangladesh un « modèle » mondial*

 

 

 

 

Le brinjal – également connu sous le nom d'aubergine et de talong – est un légume très populaire et très important en Asie du Sud. Cependant, il subit des attaques fréquentes et intenses de la foreuse des fruits et des pousses (EFSB – eggplant fruit and shoot borer). Ce ravageur est traditionnellement combattu avec des insecticides potentiellement dangereux, mais le Bangladesh a trouvé une meilleure approche. Dans le cadre de ses efforts pour nourrir une population de 165 millions de personnes, le Bangladesh a approuvé la culture du brinjal Bt, une variété qui a été génétiquement modifiée pour fournir une protection efficace contre l'EFSB, avec à la clé une réduction ou une élimination spectaculaire des besoins en pesticides.

 

Depuis son arrivée sur le marché en 2014, le brinjal Bt a aidé les petits exploitants agricoles du Bangladesh à obtenir de meilleurs rendements, à réduire de 60 % le coût en pesticides et à multiplier par six les revenus nets. Cette culture a connu un tel succès que le service agricole étranger de l'USDA a récemment publié un rapport qui a salué le Bangladesh comme « un modèle d'acceptation et de promotion de la biotechnologie agricole moderne ».

 

Dans ce photoreportage, nous expliquons ce qu'est le brinjal Bt, pourquoi il est nécessaire et comment il améliore les conditions de vie.

 

 

 

 

Le brinjal (aubergine) est un élément essentiel de la cuisine bangladaise et l'une des plus importantes cultures maraîchères du pays.

 

 

 

 

Environ 150.000 petits exploitants agricoles bangladais cultivent le brinjal, chacun d'entre eux cultivant un acre (environ 4.000 mètres carrés) ou moins.

 

 

 

 

Ils luttent tous pour maîtriser la foreuse des fruits et des pousses (EFSB), un parasite qui dévore leur récolte.

 

 

 

 

La foreuse des fruits et des pousses infeste les fruits du brinjal, les rendant impropres à la consommation et invendables.

 

 

 

 

Pour contrôler le ravageur, la plupart des agriculteurs du Bangladesh pulvérisent des pesticides tous les 2 ou 3 jours, voire jusqu'à 100 fois pendant la saison.

 

 

 

 

De nombreux pesticides utilisés au Bangladesh sont interdits en Occident pour des raisons de santé.

 

 

 

 

Mais il existe maintenant une alternative aux pesticides : le brinjal Bt résistant à des insectes.

 

 

 

 

Le brinjal Bt est génétiquement modifié pour introduire dans celui-ci un gène présent dans des bactéries du sol. Les agriculteurs biologiques utilisent également le Bt pour lutter contre les insectes nuisibles.

 

 

 

 

Les chercheurs ont découvert que le brinjal Bt est efficace à près de 100 % contre l'EFSB, sans qu'on ait à recourir à des pesticides.

 

 

 

 

Le brinjal Bt est sans danger pour la consommation humaine et meilleur pour l'environnement.

 

 

 

 

Le brinjal Bt a augmenté les rendements de 30 % et la récolte se vend souvent un à meilleur prix sur le marché.

 

 

 

 

Grâce à l'amélioration des prix, à l'augmentation des rendements et à la diminution du coût en pesticides, les agriculteurs qui cultivent le brinjal Bt voient leurs revenus multipliés par six.

 

 

 

 

L'augmentation des revenus aide les agriculteurs à payer les frais de scolarité et à améliorer la vie de leur famille.

 

 

 

 

Le BARI, un institut de recherche public bangladais, a mis au point le brinjal Bt. Les agriculteurs locaux peuvent conserver et partager les semences de ces variétés améliorées.

 

 

 

 

Des dizaines de milliers d'agriculteurs cultivent actuellement quatre variétés de brinjal Bt au Bangladesh, et ils sont de plus en plus nombreux à l'adopter chaque année.

 

 

 

 

Le brinjal Bt a fait du Bangladesh un pionnier dans l'amélioration de la vie des petits agriculteurs et de son environnement grâce à l'utilisation de la biotechnologie moderne.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Greenpeace lutte t elle contre ce type de culture ?
Répondre
S
@ Grunblatt le jeudi 21 mai 2020 à 13:20 <br /> <br /> Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre question.<br /> <br /> Oui, même s'ils se font un peu plus discrets et fontsurtout agir leurs vassaux locaux.<br /> <br /> Un morceau de bravoure un peu ancien :<br /> <br /> https://storage.googleapis.com/planet4-india-stateless/2018/06/Effects-on-environment-and-health-Bt-brinjal-GES.pdf<br /> <br /> Regardez la toute dernière ligne…<br /> <br /> Voir aussi le documentaire "Well Fed" (sous-titré en français). Petite analyse ici, avec une déclaration du GP-man d'Amsterdam…<br /> <br /> http://seppi.over-blog.com/2018/12/well-fed-bien-nourris-un-vrai-documentaire-sur-les-ogm.html<br />
J
Voir le film Well Fed sur vimeo<br /> <br /> https://vimeo.com/188913344
Répondre
Y
Comment le pays dit des "lumières" peut prendre une leçon d'un pays dit en "voie de développement".<br /> Les ecoloreligieux en plus de détruire petit a petit l'excellence que nous avions en agriculture (voir pb des pucerons en betteraves et céréales a pailles cette année ou nous sommes revenu 50 ans en arrière), nous ridiculisent aux yeux de tous avec nos peurs de collapsologues affichées!
Répondre
Y
@ il est là<br /> Question flatteuse !<br /> Non je n'ai pas cette honneur ! Et je n'ai pas son niveau de compétence non plus en biologie générale ! Je suis plus "agronomie" peut être par contre sans en être sur vu le profil général de Yann Duroc que je connais par tweeter !
I
Yann<br /> <br /> Excusez moi de vous le demandez ainsi mais est-ce que vous êtes Yann Duroc ?