Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Une nouvelle technique pourrait aider à protéger les oranges contre le verdissement des agrumes

16 Avril 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Article scientifique

Une nouvelle technique pourrait aider à protéger les oranges contre le verdissement des agrumes

 

AGDAILY Reporters*

 

 

Image : Genetic Literacy Project

 

 

Le verdissement des agrumes ou Citrus greening, également appelé Huanglongbing (HLB), dévaste l'industrie des agrumes. La Floride à elle seule a connu une réduction de 50 à 75 pour cent de la production d'agrumes. Il n'y a pas de variétés résistantes d'agrumes disponibles et les mesures de contrôle de la maladie sont limitées.

 

Certains scientifiques pensent qu'il est possible que le jus d'orange devienne un jour aussi cher et rare que le caviar. Afin d'éviter cela, trois phytopathologistes de l'Université de Californie à Berkeley et du Département américain de l'Agriculture ont mené des recherches sur les moyens de renforcer l'immunité des agrumes et de protéger les précieux fruits contre le verdissement des agrumes. Leurs résultats ont été publiés dans la revue Molecular Plant-Microbe Interactions.

 

Parce que les bactéries qui causent le verdissement des agrumes ne peuvent pas être cultivées en laboratoire, les scientifiques doivent trouver de nouvelles façons de mener des expériences. L'équipe Berkeley/USDA a examiné de nombreuses souches différentes de bactéries qui provoquent le verdissement des agrumes pour voir si elle pouvait identifier des peptides (un composé de deux acides aminés ou plus) susceptibles de déclencher des réponses immunitaires.

 

« La liste était longue, nous l'avons donc réduite en sélectionnant de petits peptides qui étaient un peu différents dans leur séquence peptidique, ce qui pourrait impliquer que la bactérie avait effectué ces changements de séquence afin qu'ils ne soient pas reconnus par le système immunitaire de la plante », a expliqué Jennifer D. Lewis, chef de groupe de l'équipe de recherche. « Ensuite, nous avons encore réduit cette liste aux peptides de souches qui ont causé des maladies chez les agrumes. »

 

Grâce à cette recherche, ils ont montré que deux peptides pouvaient déclencher des réponses immunitaires chez plusieurs espèces végétales, dont les agrumes. Ces peptides peuvent jouer un rôle dans la prévention ou la réduction des pertes de rendement dues au verdissement des agrumes.

 

Selon Lewis, « Nous avons pensé qu'il était particulièrement intéressant de noter que certains des peptides prévus pour déclencher une réponse pourraient déclencher des réponses immunitaires chez plusieurs espèces végétales. Cela suggère que la réponse immunitaire à ces peptides est conservée à travers les espèces. »

 

_____________

 

* Source : https://www.agdaily.com/crops/new-technique-may-help-protect-oranges-citrus-greening/

 

 

Voici le résumé de « Comparative Genomics Screen Identifies Microbe-Associated Molecular Patterns from ‘Candidatus Liberibacter’ spp. That Elicit Immune Responses in Plants » (Un crible de génomique comparative identifie les profils moléculaires associés aux microbes de ‘Candidatus Liberibacter’ spp. qui suscitent des réponses immunitaires dans les plantes) de Yuan Chen, Claire Bendix et Jennifer D. Lewis (nous découpons...) :

 

« Le huanglongbing des agrumes (HLB), causé par la bactérie 'Candidatus Liberibacter' limitée au phloème, est une maladie destructrice qui menace l'industrie mondiale des agrumes. Les mécanismes de la pathogenèse sont mal connus et aucune stratégie efficace n'est disponible pour contrôler le HLB.

 

Ici, nous avons utilisé un crible de génomique comparative pour identifier les profils moléculaires associés aux microbes candidats (MAMP [microbe-associated molecular patterns]) de ‘Ca. Liberibacter’ spp.

 

Nous avons identifié le génome central à partir de multiples pathogènes‘Ca. liberibacter, et recherché des gènes principaux avec des signatures de sélection positive. Nous avons émis l'hypothèse que les gènes codant pour les MAMP putatifs évolueraient pour réduire la reconnaissance par le système immunitaire des plantes, tout en conservant leurs fonctions essentielles.

 

Pour cribler efficacement les peptides MAMP candidats, nous avons établi un test de criblage sur microplaque à haut débit, en particulier pour les agrumes, qui mesurait la production d'espèces réactives de l'oxygène (ROS [reactive oxygen species]), qui est une réponse immunitaire courante chez les plantes.

 

Nous avons découvert que deux peptides pouvaient provoquer la production de ROS chez Arabidopsis et Nicotiana benthamiana. L'un de ces peptides a provoqué la production de ROS et l'expression des gènes de défense dans les génotypes d'agrumes tolérants au HLB, et a induit une immunité déclenchée par les MAMP contre l'agent pathogène bactérien Pseudomonas syringae. Nos résultats identifient les MAMP qui renforcent l'immunité des agrumes et pourraient aider à prévenir ou à réduire l'infection par le HLB. »

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article