Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Le président ougandais souhaite que le projet de loi sur les OGM soit adopté

21 Avril 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #OGM, #Afrique

Le président ougandais souhaite que le projet de loi sur les OGM soit adopté

 

Christopher Bendana*

 

 

Image : Sumy Sadruni, AFP

 

Le président ougandais Yoweri Museveni souhaite que le caucus au pouvoir, le National Resistance Movement (NRM), se réunisse, discute et, enfin, adopte le projet de loi nationale sur la réglementation du génie génétique.

 

Cette décision marque un revirement brutal pour Museveni, qui avait précédemment refusé à deux reprises de signer des projets de loi approuvés par le Parlement qui réglementeraient le génie génétique.

 

Mais la semaine dernière, lors d'une réunion avec l'influente Table Ronde Présidentielle des Investisseurs à la State House à Entebbe, Museveni a demandé au Ministre de l'Investissement et de la Privatisation et au whip en chef du NRM au Parlement de convoquer une réunion des membres du parti NRM dès que possible pour appuyer le projet de loi.

 

Le caucus NRM est le plus grand groupe au Parlement, avec environ 80 pour cent des législateurs adhérant au parti. En règle générale, tout projet de loi qu'il appuie est adopté. Le Président Museveni détient également un pouvoir énorme et il est rare que les membres du parti s'opposent à sa position, qui prévaut.

 

Erotus Nsubuga, vice-président du Groupe de Travail Technique sur les Chaînes de Valeur Agricoles, était présent à la réunion de la table ronde et a déclaré à l'Alliance pour la Science que le président s'inquiétait du fait que les groupes anti-science mélangent science et religion, contrecarrant le travail des scientifiques ougandais engagés dans la recherche génétique sur les cultures à Kawanda.

 

« Ils ne comprennent pas la science », a-t-il dit, faisant écho aux paroles du président. « Cette fois, nous devons adopter le projet de loi. »

 

Nsubuga a révélé que le président avait ensuite chargé le ministre et le whip du NRM de travailler sur un plan pour convoquer un caucus des membres du NRM au pouvoir afin qu'ils puissent discuter du projet de loi sur les OGM.

 

Le projet de loi sur la réglementation du génie génétique, anciennement appelé projet de loi nationale sur la biotechnologie et la biosécurité, est l'un des projets de loi les plus débattus de l'histoire de l'Ouganda.

 

Alors que les scientifiques ougandais soutiennent que cela leur permettra d'utiliser de nouveaux outils de sélection végétale dans leur course pour développer des cultures qui peuvent résister à la sécheresse, à des ravageurs et à des maladies, tout en améliorant la nutrition, les opposants affirment que c'est un stratagème par des multinationales biotechnologiques américaines pour contrôler le système de semences dans le monde en développement.

 

Les scientifiques ougandais ont mis au point un certain nombre de cultures génétiquement modifiées, dont le bananier, le maïs et la pomme de terre, qui offrent aux agriculteurs et aux consommateurs un certain nombre d'avantages. Mais la Nation doit adopter un projet de loi pour réglementer ces cultures avant qu'elles ne puissent être commercialisées et cultivées par les agriculteurs.

 

Un projet de loi sur la prévention des risques biotechnologiques a été initialement adopté par le Parlement en 2017. Mais le Président a refusé de le signer, invoquant des préoccupations concernant le confinement, les impacts sur les espèces indigènes, l'étiquetage et les brevets.

 

Le projet de loi a été renvoyé à la Commission de la Science et de la Technologie, qui a travaillé sur les préoccupations du président, et le Parlement l'a ensuite adopté pour la deuxième fois. Mais Museveni a de nouveau refusé de le signer, invoquant des problèmes de santé, et l'a renvoyé au Parlement.

 

Brian Mutebi, vice-président de la Commission de la Science, de la Technologie et de l'Innovation, a déclaré que le Président du Parlement devra donner des orientations sur le projet de loi car il a déjà été renvoyé deux fois au Parlement. C'est parce que, idéalement, le projet de loi aurait dû être adopté après sa deuxième adoption par le Parlement, a-t-il déclaré.

 

______________

 

* Source : https://allianceforscience.cornell.edu/blog/2020/03/ugandan-president-wants-gmo-bill-passed/

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article