Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

La fille du fermier : Cargill a le pouvoir de provoquer des changements. Il doit l'utiliser à bon escient.

14 Avril 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

La fille du fermier : Cargill a le pouvoir de provoquer des changements. Il doit l'utiliser à bon escient.

 

Amanda Zaluckyj, AGDAILY*

 

 

Image de Ken Wolter, Shutterstock

 

 

Cargill s'associe au Goop de l'actrice Gwenyth Paltrow. Oui, vous avez bien lu. L’une des plus grandes sociétés de l'agroalimentaire est désormais fournisseur de la société de « bien-être » de l’actrice, qui vend des suppléments alimentaires, des médecines alternatives et des pseudosciences. C'est la même Paltrow qui vous recommande de vous fourrer des œufs de jade dans votre vagin, de prendre des soins du visage vampires et des bains de vapeur vaginaux. Elle a également prétendu à tort que le port du soutien-gorge causait le cancer du sein. Paltrow continue d'étendre son influence et a déplacé ses magouilles vers des points de vente plus traditionnels : son émission « The GOOP Lab » est désormais disponible sur Netflix.

 

Alors pourquoi Cargill s'intéresse-t-il à une célébrité qui franchit régulièrement les frontières de l'éthique avec des allégations de santé non fondées – et parfois dangereuses ? Cela fait partie de l'expansion de Cargill sur le marché des suppléments alimentaires. C’est une énorme industrie qui rapporte plus de 36 milliards de dollars par an rien qu'aux États-Unis. Et ce malgré le fait que ces suppléments sont, au mieux, en grande partie inutiles et, au pire, non réglementés et dangereux. Le PDG de Cargill, Dave MacLennan, voit ces « micro-ingrédients » comme l'avenir et insiste maintenant pour que l'élevage les intègre aussi.

 

Si tout cela semble un peu tordu et mystifiant, c'est parce que c'est le cas. Mais ce n'est pas la première fois que Cargill conclut des partenariats douteux.

 

Cargill s'est fièrement associé au Non-GMO Project en 2017, une organisation chargée de, prétendument, certifier, sous couvert de choix, que des produits sont exempts de risques issus d'aliments génétiquement modifiés. L'ironie est que son logo, un papillon monarque, encombre désormais les étagères des épiceries, ce qui réduit le choix car de plus en plus d'entreprises optent pour le modèle pay-to-play (payer pour jouer). Et ses campagnes sur les réseaux sociaux dénigrent l'adoption de technologies de génie génétique sûres et rigoureusement testées.

 

Mais Cargill ne semblait pas se soucier de ces détails. Il s'est vanté du partenariat sur les réseaux sociaux. J'ai vigoureusement critiqué l'entreprise, en recevant même une attention nationale pour mes efforts. Car voilà un géant de l'agriculture qui a prêté sa voix et sa crédibilité à une organisation qui attaque... rien moins que les productions que Cargill achète aux agriculteurs de tout le pays. Pourtant, Cargill a refusé de reconnaître l'hypocrisie.

 

 

Image de James R. Martin, Shutterstock

 

 

Cargill a ensuite fait froncer bien des sourcils en 2018 lorsqu'il a fondé une co-entreprise avec PURIS, une entreprise productrice de protéines de pois, pour augmenter sa production de protéines végétales. Cargill a réalisé un investissement initial de 25 millions de dollars, versés dans les coffres de la société. Cargill a réaffirmé son engagement envers PURIS en août 2019 en investissant 75 millions de dollars supplémentaires dans la modernisation des installations de PURIS au Minnesota.

 

Lorsque j'ai pris connaissance des investissements initiaux, j'ai contacté Cargill pour lui faire part de mes observations. La chargée de liaison avec les médias de Cargill, April Nelson, m'a dit que la société est consciente du fait que le monde aura besoin de protéines tant végétales qu'animales pour nourrir 9 milliards de personnes d'ici 2050. Et qu'en est-il du langage ignoble ciblant le génie génétique et jouant sur la chimiophobie sur le site Web de PURIS ? Cargill adopte une « vision plus large ». Nelson a expliqué : « Nous reconnaissons les efforts et le succès des agriculteurs et des producteurs tout au long de la chaîne d'approvisionnement pour nourrir durablement le monde, en utilisant une grande variété de méthodes, y compris la technologie GM ».

 

Nelson a promis qu'elle transmettrait mes préoccupations à PURIS.

 

Mais pourquoi s'embêter? Selon le président de PURIS, Tyler Lorenzen, Cargill était totalement d'accord avec les commentaires salaces de son entreprise.

 

« Cargill investit dans tout ce que PURIS représente, depuis notre production verticalement intégrée de graines de pois sans OGM jusqu'à nos technologies exclusives et notre engagement envers les producteurs de pois biologiques certifiés aux États-Unis », a déclaré Lorenzen dans un communiqué de presse de janvier 2018.

 

Personne ne reproche à Cargill d'avoir pris de sages décisions commerciales. Il est tout à fait vrai que l’approvisionnement futur en protéines de la population humaine devra provenir à la fois des animaux et des plantes. Et la protéine végétale est une entreprise en plein essor qui constitue un investissement intelligent. Les opérations de Cargill dans ce domaine ont donc un sens.

 

Mais alors que Cargill réalise ces investissements, il devrait également prendre au sérieux son rôle de société agricole de premier plan. Comment se fait-il qu’il n’ait pas exigé que PURIS modifie son marketing ? Si vous êtes un investisseur qui est sur le point de lâcher des millions de dollars, demander au bénéficiaire de l'investissement d'atténuer la rhétorique ou de choisir une approche différente devrait être une évidence, surtout lorsque des accusations sont lancées contre le groupe de personnes – les agriculteurs – qui ont précisément fait votre richesse.

 

Écoutez, je ne demande pas à Cargill de renoncer complètement à ces investissements. Je comprends que l'entreprise prenne des décisions en fonction de ce qui est rentable et de l'orientation du marché. Si les protéines végétales sont un investissement solide, alors Cargill devrait faire ces investissements. Si Cargill veut travailler avec la marque de bien-être d'une célébrité, il devrait trouver quelqu'un de moins hors-sol que Paltrow (sans parler, franchement, de sa dangerosité).

 

Mais il doit également réaliser qu'il n'agit pas en vase clos. Cargill a une grande et puissante plate-forme construite à partir des agriculteurs avec lesquels elle travaille au niveau local. À tout le moins, il devrait examiner comment ces partenariats et investissements ont un impact sur les agriculteurs et leurs familles. Dire simplement que vous adoptez une « vision plus large » de quelque chose ne suffit pas. Cargill devrait utiliser son argent comme un levier pour gommer les aspects les plus radicaux de ces entreprises et domestiquer leur rhétorique, ne serait-ce que pour le bien de ces familles d'agriculteurs qui sont mises en joue.

 

Parce qu'en fin de compte, c'est ce que l'argent de Cargill obtient : le pouvoir. C'est l'influence que les agriculteurs moyens n'ont pas. Cargill est le conducteur, pas le passager réticent. Il est temps qu'il agisse comme ça.

 

_____________

 

* Amanda Zaluckyj blogue sous le nom The Farmer's Daughter USA. Son objectif est de promouvoir les agriculteurs et de lutter contre la désinformation qui tourbillonne autour de l'industrie agroalimentaire américaine.

 

Source : https://www.agdaily.com/insights/farmers-daughter-cargill-goop-puris-power-effect-change/

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Seppi17/04/2020 15:09

"@ Il est là le vendredi 17 avril 2020 à 13:40... enfin, euh… à moi-même…"


MERCI

Enfin LA reconnaissance de André = SEPPI = Il est là = MAX

Le joueur de pipo aux multiples pseudos.
Répondre
I
@Édition

Seppi Sép-être moi ... ou pas. Peut-être se moque-t-il du fait que vous le confondez avec Max, Moi, douar, fm06 et tous les autres.
I
En un sens ce n'est pas si mauvais de voir ces grandes entreprises rallier les ligues biotausaurs, cela fera peut-être comprendre à certains biotausaurus qu'une agriculture 100% bio n'est possible que dans un système très capitaliste ou féodal. Si on veut un système moins capitaliste, il faut renforcer l'agriculture locale, donc accepter l'agriculture scientifique. Peut-être que cette aventure de Cargill leur fera prendre conscience de cette réalité.
Répondre
S
@ Il est là le mardi 14 avril 2020 à 13:05

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Bien vu !

En France, Biocoop, etc ; Carrouf, etc ; Danone, etc.
F
Cargill se contente d’appliquer le bon vieux principe « le client est roi ». Le consommateur demande du bio, de l’ésotérique, du loufoque? Pas de problème, on lui vend! Stratégie à court terme car le jour où le consommateur s’apercevra qu’on lui a vendu de la m... la confiance sera durablement perdue.
Répondre
I
@Seppi (Sép-être moi)

Que voulez-vous après une dure matinée de travail, j'aime contre-argumenter face à Lionel, il est tellement drôle que ce n'est que du plaisir (mesquin)
S
@ Il est là le jeudi 16 avril 2020 à 11:57

Bonjour,

Merci pour vos efforts.

Mais quand le disque est rayé, il faut savoir appuyer sur "off". Mais libre à vous de pratiquer la charité envers le Fregoli des pseudo qui s'ennuie quand il ne peut pas entretenir ses querelles.
S
@ Il est là le vendredi 17 avril 2020 à 13:40... enfin, euh… à moi-même…

Bonjour,

Merci pour vos efforts.

Vous êtes bien aimable de répondre au gloubi boulga.
I
@Édition

"Mon cerveau va bien, André sachez que ce sont vos énormes délires qui vous trahissent; votre propension à répondre en hors sujet, vos habituelles litanies ... font tomber votre masque. Et votre bla bla d'archiviste en formation couronne le tout."

Encore une fois, si vous voulez penser que je suis André Heitz... Allez-y, je ne peux rien faire (cela dit être confondu avec un agronome brillant comme Monsieur Heitz j'avoue que je suis un peu flatté)*

"Le peuple agricole s'est tromper en écoutant les scientifiques qui ont développés l'agriculture intensive; c'est ainsi que les paysans se sont retrouver dans le mur et que les agriculteurs d'aujourd'hui ne vivent plus de leur travail alors qu'un vrais paysan nourrissait aisément sa famille et en faisait couramment vivre 5 à 6 autres à coté."

Et combien de paysans étaient frappés par des disettes certaines années ? Combien vivaient pauvrement ? Ce n'est pas la faute des scientifiques si les paysans actuels sont dans un tel mal-être amis à cause
1) De la volonté de politiques leur faire vendre leur marchandise à bas prix alors qu'ils en ont produit une quantité grande afin de permettre aux plus pauvres de manger plus facilement mais cela à comme conséquence qu'ils sont très mal rémunérés
2) Du fait que ces politiques leur interdisent l'accès à des technologies innovantes (comme les OGM) qui peuvent les aider
3) De al pression psychologique qu'ils reçoivent de nombreux citadins
"à avec vos bobards de manipulateurs c'est vous qui trompez non seulement le monde paysan mais également les consommateurs (un fait très récurent pour André). Le duo chercheur / syndicats ouvert à l'agriculture scientifique
est pour l'agriculture pire que le covid - 19 pour la population Mondiale."

Sûr les syndicats biotausaurus avec des pseudo-scientifiques Séraliniens sont de vrais fléaux pour le monde agricole, les agronomes comme Seppi peuvent l'aider à sortir des pièges qu'ils lui tendent, ces tristes sirs.

"Entre votre vue archaïque et celle complètement déraisonnée se trouve le véritable bon sens paysan mais bon il vous faut bien faire passer votre incompétence agricole pour justifier que vous n'êtes pas André. (MDR)"

Que je suis André (ce qui n'est pas le cas) ou pas, vous ne m'avez toujours pas dit ce que vous appelez le bon sens paysan (LOL)

"En effet dans le cas de ces "créations" c'est que l'on appelle le ciblage! mais ceci dit ils restent des produits en ides et leurs effets cocktails avec les autres ides ne sont pas étudiés et restent totalement inconnus. C'est toujours la même intox véhiculée par toutes ces entités et leurs lobbyistes."

Ben si leurs effets sont testés. Alors parfois oui le marché a été innondé par un produit plus nocif qu'il n'y paraissait et qui a attaqué les autres formes de plantes ou d'insectes mais ce sont des produits qui avaient éét critiqués par les chercheurs, ce sont des industriels qui sont passés outre leur avis pour les commercialiser. L'expérience menée par les agronomes Suédois a bien cherché à savoir si des néonicotinoides pouvaient être non-dangereux pour les abeilles et ne tuer que les insectes cibles. Après recherches, ils ont concluq ue oui. De même un article récent de Mark Lynas montre que les plantes OGM prévus pour résister à certains ravageurs ne tuent pas les araignées, ils ont étudiés ces araignées pour en arriver à cette conclusion etc .

"Quelle jolie brochette d'âneries!
1/ L'huile de Neem est interdite d'utilisation vous avez un vrais problème avec ça; allez vous enfin comprendre?
2/ La varroose existait bien avant la connaissance des effondrements d'abeilles provoqués par les pesticides!
3/ (comme André Fougereaux) Vous en avez d'autre des comme ça ? Vous ne pouvez trouver mieux ?
Regardez donc son pédigrée vous verrez il a quelques conflits d'intérêts pour pouvoir parler de façon objective de l'effondrement des abeilles."
1) Oui l'huile de Neem est intéerdit et ce n'est pas grâce au lobby du Bio qui a tout fait pour s'opposer à cette interdiction
2) Le varroa a pris plus d'ampleur ces derniers temps, en partie à cause de la négligeance de certains apiculteurs (pas tous, heureusement, plusieurs apiculteurs sont très consciencieux et savent que face aux pesticides l'apiculteur n'a pas toujours raison)
3)Le conflit d'intérêt ne prouve rien car on est tous en plein conflit d'intérêt personnel ou idéologique. Sinon ces apiculteurs qui dénoncent les pesticides pour avoir de l'argent après avoir portés plaintes, vous ne les pensez pas en conflit d'intérêt ? Encore une fois je dis "ces apiculteurs" et non pas "les apiculteurs", ils sont pas tous comme ça

"Tout est un complot comme vous le décrivez si bien."

Merci d'avouer que vous êtes complotiste

"Ha oui lesquelles où sont elles? Vite SVP j'ai envie de rire :-))"

oyez le fameux graphique
https://twitter.com/LeluOlivier/status/1091062416690106369/photo/1

Vous en avez un autre ici

https://blogs.mediapart.fr/yann-kindo/blog/100618/glyphosate-episode-xxiii-le-retour-de-la-terreur-qui-fait-tres-tres-peur

"Ce qui est clair s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément.
Pour le cas présent il semble que vous manger de la bouillie."

Attaque personnelle sur une formulation maladroite= sophisme d'ad hominem, on emploi pas de tels sophismes quand on est sûr de ses idées

"Ou alors vous êtes sous l'effet de l'apéro ?
Selon vous le glyphosate moins toxique que le cuivre, alors l'agriculteur peut le faire.
Vaiment miraculeux donc le glyphosate, j'apprends là qu'en conventionnel sur mildiou ils peuvent faire un glyphosate à la place d'un cuivre. Vous êtes vraiment champion de la connerie, cela va se savoir."

Ils peuvent le faire, c'est sûr, avec des précautions
https://twitter.com/LeluOlivier/status/1091062416690106369/photo/2

Enoutre comme le glyphosate peut être fabriqué en laboratoire des scientifiques peuvent contrôler comment on le fabrique pour le rendre le plus sûr possible.

"Vous êtes vraiment exceptionnellement fort dans le délire; vous allez jusqu' à confondre producteurs et distributeurs comme le sont biocoop et carrefour bio. Un gamin de cinq ferait beaucoup mieux."

Ok je reformule. Ce sont ces distributeurs qui crééent le besoin en finançant des études psuedo scientifques puis en arnaquant des producteurs pour qu'ils répondent à ces besoins.

"Ho là, vous êtes trop fort, arrêtez vous aller me faire pisser de rire. Au secours !!!!!!!!!!!!!!!"

Mieux vaut rire que pleurer et rire est bon pour la santé... mais vous ne prouvez pas qu'Emmanuelle Ducros a tort dans sa vidéo. Qui est sûr de ses idées argumentent ils ne se moquent pas sans répondre sur le fonds ou sur la forme :)

""Étant un ROI capable de produire en BIO et en toute indépendance, je ne comprends pas ce propos qui me rend MDR."

Ah bon, vous 'achetez rien et êtes en total autosufisance alimentaire ?
Encore une réponse hors sujet !"

Effectivement j'ai mal compris; Donc si vous pouvez cultiver en bio soit c'est que vous êtes sur un territoire où le bio est possible (ça existe, je ne le nie pas) soit vrous pouvez compter sur l'aide de voisins non bios pour vous faire partager leurs pesticides via loe vent ou le ssols :)

"Vous avez d'étranges croyances, mais bon vous pouvez vous raccrochez et vous rassurez comme bon vous semble.
Pour info, l'agriculture de conservation des sols tente désespérément de copier et reproduire ce que l'on fait depuis toujours en BIO afin de palier à la destruction des sols due aux innombrables matraquages avec tous les pesticides chimiques de synthèses, les engrais chimiques de synthèses, la mécanisation et le travail du sol à outrance.
Preuve que l'agriculture conventionnelle est une impasse et quelle est complètement dépassée."

Je n'ai pas de croyances, je regarde les faits et suis les institutions de recherche

Sinon oui l'agriculture conventioonnelle a ses travers, certaines pratiques et certaines formes sont mauvaises pour l'environnement et la santé. Pas de nombreuses autres choses sont bénéfiques (technologie, OGM, glyphosate etc.). AC'est ce qu'a compris l'ACS : elle ne rejette pas le bio ni le conventionnel, elle prend le positif des deux pour une agriculture performante et faire l'agriculture de demain.

Et si elle prouve que le conventionnelle est une impasse car elle reprend des techniques du bio, elle prouve que le bio est aussi une impasse vu qu'elle conserve des techniques du conventionnelle
E
@ Il est là
"La ficelle, heu que dis je à ce stade c'est plutôt la corde est beaucoup trop grosse pour admettre un seul instant que Il est là n'est pas André tout au même titre que seppi."

""Bon écoutez, si vous décidez me voir en moi un avatar d'André, faites-le, puisque votre cerveau semble avoir décidé que c'est le cas, je ne peux rien faire de plus :(""
Mon cerveau va bien, André sachez que ce sont vos énormes délires qui vous trahissent; votre propension à répondre en hors sujet, vos habituelles litanies ... font tomber votre masque. Et votre bla bla d'archiviste en formation couronne le tout.

"Oui en effet par exemple, le peuple agricole s'est beaucoup trompé de puis quelques décennies il a largement été égaré par des gourous scientifiques qui détruisent tout sur leurs passages.
Il est donc du devoir des savants BIO d'alerter afin de le mettre en garde contre les fausses bonnes idées pour l'aider à faire de meilleurs choix."

""Donc vous admettez que le peuple peut se tromper et que sa volonté ne doit pas nécessairement devenir force de loi ? Merci""
Le peuple agricole s'est tromper en écoutant les scientifiques qui ont développés l'agriculture intensive; c'est ainsi que les paysans se sont retrouver dans le mur et que les agriculteurs d'aujourd'hui ne vivent plus de leur travail alors qu'un vrais paysan nourrissait aisément sa famille et en faisait couramment vivre 5 à 6 autres à coté.

""Mais vous vous trompez : ceux qui trompent les paysans actuellement ce sont les biotausaurs avec leurs études biaisées et manipulées et parfois les intimidations. C'est aux chercheurs et aux syndicats ouverts à l'agriculture scientifique de les informer pour qu'ils fassent les meilleurs choix. Celui de la science.""
Là avec vos bobards de manipulateurs c'est vous qui trompez non seulement le monde paysan mais également les consommateurs (un fait très récurent pour André). Le duo chercheur / syndicats ouvert à l'agriculture scientifique
est pour l'agriculture pire que le covid - 19 pour la population Mondiale.



"En agriculture opinion et le bon sens paysan sont important, la science comporte trop de dérives qui ont conduit le monde agricole dans des impasses. Il est inconcevable d'affirmer que la science à raisons partout et sur tout .
Je dirais même qu'en agriculture seulement 20% de la science est intéressant et 80% de la pure dérive catastrophique pour notre agriculture, les faits sont là avec les nombreux inconvénients en preuves.
Zut, moi j'imaginai que l'homme descendait du singe qui lui descendait de l'arbre ;-)
J’étais déjà dans l'évolution interspécifique avant que la science ne déploie ses OGM. Quel rêveur..."

""Quel bon sens paysans ? Celui de faire travailler des enfants pour arracher la mauvaise herbe à la main ? Celui de s'exploser le dos à force d'utiliser la binette ? Celui d'utiliser de l'acide sulfurique destructeur ? Ou celui de faire confiance en la recherche, d'utiliser à bon escient les armes modernes (drône, technologie, pesticide, OGM) et faire confiance à ceux qui savent ?""
Entre votre vue archaïque et celle complètement déraisonnée se trouve le véritable bon sens paysan mais bon il vous faut bien faire passer votre incompétence agricole pour justifier que vous n'êtes pas André. (MDR)

"Ha les abeilles, plus que des articles qui émanent d'où, de qui vous voulez, je crois avant tout à ce que je vois .
Le constat est le suivant, depuis ces toutes dernières décennies de plus en plus de colonies d'abeilles s'effondrent les pertes sont de plus en plus importante mais si l'on écoute les scientifiques bien maqués par les pestiCIDES,insectCIDES,fongiCIDES,herbiCIDES... sont tous développés pour tuer (terminaison en CIDE comme génoCIDE) mais ces même scientifiques vont vous soutenir que les pestiCIDES ne sont en rien la cause du déclin des abeilles. Pire ils accusent même les apiculteurs d'être de mauvais éleveurs! Voyons ce sont ces éleveurs qui provoquent la perte de leurs propres cheptels.
De plus, l'Académie d'Agriculture comme quasiment toutes autre instances aujourd'hui elle est infiltré par la grande mafia lobbyistes pesti-crétin qui y poursuit son travail de gourous bien mal intentionnés."

""Bon oui les produits en ides tuent, c'est leur rôle. Cependant les scientifiques peuvent créer des produits pour qu'ils ne tuent que certains organismes et opas d'autres, ainsi les agronomes de l'Académie d'Agriculture suédoise ont compris dans leurs études que ces néonic étaient faits d'une telle manière qu'ils ne tuaient pas les abeilles mais uniquement des ravageurs.""
En effet dans le cas de ces "créations" c'est que l'on appelle le ciblage! mais ceci dit ils restent des produits en ides et leurs effets cocktails avec les autres ides ne sont pas étudiés et restent totalement inconnus. C'est toujours la même intox véhiculée par toutes ces entités et leurs lobbyistes.


""D'autres facteurs expliquent la mortalité des abeilles : certains pesticides naturelles (huile de neem), le parasiate varoa, la destruction de l'habitat mais aussi certaines pratiques d'apiculteur. Vous avez beau en rire, des spécialistes des insectes et même des apiculteurs professionnelles ou amateurs (comme André Fougereaux) ont montré que certaines pratiques d'apiculteurs étaient mauvaises, comme privilégier des espèces d'abeille domestique moins résistantes car plus productives ou encore installer leurs ruches à certains endroits où leurs abeilles rentrent en concurrence avec les polinisateurs sauvages ce qui affaiblis ces derniers etc.""
Quelle jolie brochette d'âneries!
1/ L'huile de Neem est interdite d'utilisation vous avez un vrais problème avec ça; allez vous enfin comprendre?
2/ La varroose existait bien avant la connaissance des effondrements d'abeilles provoqués par les pesticides!
3/ (comme André Fougereaux) Vous en avez d'autre des comme ça ? Vous ne pouvez trouver mieux ?
Regardez donc son pédigrée vous verrez il a quelques conflits d'intérêts pour pouvoir parler de façon objective de l'effondrement des abeilles.



""Ah oui bien sûr le complotisme, les Académies d'Agriculteurs à la botte des lobbys... telement à la botte qu'elles continuent de défendre les bienfaits de certaines pratiques du bio. Mais vous avez raison : les académies de médecine sont corrompues par Big Pharma, les institutions de recherche en histoire le sont par Big Bourgeois, les institutions de recherche sur les religions le sont par Big Athée... tout est un complot.""
Tout est un complot comme vous le décrivez si bien.

"En conventionnel le cuivre est encore énormément utilisé et les volumes cumulés dépassent de très loin ceux du BIO; ceci même avec la possible alternative avec d'autres fongicides.
Ensuite le cumul des énormes volumes de toutes MA utilisées en cocktails dans l'agriculture conventionnel auxquels viennent encore s'ajouter ceux ci: https://agriculture.gouv.fr/produits-phytopharmaceutiques-autorisations-de-mise-sur-le-marche-dune-duree-maximale-de-120-jours*, représente de très loin une toxicité environnementale nettement supérieur au seul cuivre en BIO le reste de pesticides utilisé en BIO ayant un impact environnemental ridicule à la vue du conventionnelle qui est de très loin catastrophique. Jamais vous ne ferez à quiconque entendre le contraire"

""Faux, les études des agences en toxicologie comme l'ANSES ont clairement démontré l'impact désastreux des pesticides naturelles que veut utiliser la bio.""
Ha oui lesquelles où sont elles? Vite SVP j'ai envie de rire :-))

""Et si le cuivre utilise plus de pesticide de cuivre que la bio, il peut utiliser d'autres pesticides moins nocifs pour s'en passer alors que la bio a beaucoup plus de mal.""
Ce qui est clair s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément.
Pour le cas présent il semble que vous manger de la bouillie.

""Le glyphosate par exemple est moins toxique que le cuivre si utilisé à obon escient et c'est possible à un agriculteur en conventionnel de le faire.""
Ce qui est clair s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément.
Pour le cas présent il semble que vous manger de la bouillie.
Ou alors vous êtes sous l'effet de l'apéro ?
Selon vous le glyphosate moins toxique que le cuivre, alors l'agriculteur peut le faire.
Vaiment miraculeux donc le glyphosate, j'apprends là qu'en conventionnel sur mildiou ils peuvent faire un glyphosate à la place d'un cuivre. Vous êtes vraiment champion de la connerie, cela va se savoir.

"Les pesticides de synthéses sont interdit en BIO, le moindre recours à ces saloperies entraine d'office la perte de la certification BIO autant vous dire qu'aucun producteur certifier BIO ne ce risquera la dessus."
""L'huole de Neem et les pyréthrines sont des pesticids naturels que beaucoup de promoteurs du bio veulent que leurs agriculteurs utilisent en se fouttant de leur impact sur l'environnement.""
Houlala l'apéro devait être drôlement corsé?
Là c'est pour vous la grande brasse, vous êtes complètement hors sujet, un sacré problème!

"Le besoin vient de la demande des consommateurs, ce n' est pas le producteur qui doit le créer, son rôle est de le connaitre et d'adapter sa production afin de satisfaire ce besoin qui découle uniquement de la demande des consommateurs.
Ce sont les consommateurs qui font la loi de marchés ors aujourd'hui les consommateurs sont victimes d'impositions faite par les scientifiques au travers des lobbys .
En clair aujourd'hui les scientifiques ignorent volontairement le besoin pour imposer leurs soupes aux consommateurs; ce que les consomm' acteurs refusent et d'ailleurs de plus en plus en recherchant la production BIO"

""Je suis d'accord un producteur ne doit pas créer le besoin... sauf que c'est ce que font biocop et carrefour bio, en mettant en avant des études anti-OGM pseudos scientifiques et en finançant les labos obscurantistes comme le CRIIGEN,ils créent le besoin du bio et manipulent de ce fait les consommacteurs. Donc si vous êtes contre que le producteur créé le besoin,arrêtez de soutenir ces biotausaurus.""
Vous êtes vraiment exceptionnellement fort dans le délire; vous allez jusqu' à confondre producteurs et distributeurs comme le sont biocoop et carrefour bio. Un gamin de cinq ferait beaucoup mieux.

Vous ne devez pas faire les courses, ou ne pas comprendre le sens de [ruptures de stock ou de pénuries] car toutes enseignes confondues la grande distribution connait des rupture de stocks sur un grand nombre de produits notamment de première nécessité.
(ex: la farine)"

""Non il n'y a pas de rupture de stock, allez voir la vidéo d'Emmanuelle Ducros sur le sujet, elle explique pourquoi des rayons sont vides (le fait que les gens mangent plus qu'à la maison alors qu'avant ils allaient au resto ou au fast-food, les enfants allaient à la cantine, des membres de la famille mangeaient au resto de leur entreprise et les gens ont envie de cuisiner avec leurs enfants plus souvent qu'autrefois etc.).""
Ho là, vous êtes trop fort, arrêtez vous aller me faire pisser de rire. Au secours !!!!!!!!!!!!!!!

"Étant un ROI capable de produire en BIO et en toute indépendance, je ne comprends pas ce propos qui me rend MDR."

Ah bon, vous 'achetez rien et êtes en total autosufisance alimentaire ?
Encore une réponse hors sujet !

" L’agriculture BIO que vous dénigrer est de loin nettement plus vertueuse que le conventionnel."

""Ah mais oui la bio est vertueuse... si elle cohabite avec certaines formes de conventionnelles comme l'agriculture de conservation des sols :)""
Vous avez d'étranges croyances, mais bon vous pouvez vous raccrochez et vous rassurez comme bon vous semble.
Pour info, l'agriculture de conservation des sols tente désespérément de copier et reproduire ce que l'on fait depuis toujours en BIO afin de palier à la destruction des sols due aux innombrables matraquages avec tous les pesticides chimiques de synthèses, les engrais chimiques de synthèses, la mécanisation et le travail du sol à outrance.
Preuve que l'agriculture conventionnelle est une impasse et quelle est complètement dépassée.
D
Cargill est entré également au capital d'une société productrice de farine à base d'insectes ("pour la planète").
Normal qu'ils suivent le business; plus problématique quand ils promeuvent l'obscurantisme.
Mais chez nous, c'est la même chose: quand les laiteries insistent sur le lait issus de vaches nourries sans OGM, c'est surfer sur les peurs.
Et la facture finale est salée puisqu'elle induit des surcoûts pour l'ensemble de la filière sans en pouvoir réellement en bénéficier, d'autant plus qu'un litre sur quatre, produit en France est destiné au grand export, où les considération "non OGM" n'apportent aucune valeur ajoutée.
Dans le même genre que Cargill, une société concurrente, également spécialisée dans les huiles, mais française, promeut également les copies végétales des protéines animales, tout en étant eux mêmes producteurs. Je ne vous dis pas les tensions en interne...
Répondre
S
@ douar le mardi 14 avril 2020 à 11:25


Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

C'est peut-être le moment de lancer un appel à un recentrage sur l'essentiel.