Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

L'ADEME et les éponges...

6 Avril 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

L'ADEME et les éponges...

 

 

(Source – la gazouillis a été – finalement – supprimé)

 

 

 

À quoi sert l'Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), ce truc qui nous coûte 721 millions d'euros et est censé soutenir les objectifs des politiques publiques dans les domaines de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), de la lutte contre le gaspillage, de l’économie circulaire, du plan hydrogène, du plan rénovation, etc. ?

 

Maîtrise-t-elle les sujets de son domaine de « compétence » ?

 

Le 4 avril 2020, l'ADEME a posté un gazouillis nous invitant à fabriquer des « éponges » avec des chaussettes – en principe usagées. Nous en avons fait une capture d'écran. La vidéo est disponible sur Youtube (et ci-dessous).

 

 

 

 

Avec ce gazouillis, l'ADEME a essuyé bien des quolibets...

 

Prenons-le pas à pas.

 

Pour ma part, je ne « consomme » pas d'éponges... J'en utilise.

 

Si l'on considère une espérance de vie de 82 ans, chaque Français – tous âges confondus – « consomme[rait] » la bagatelle de 3,3 éponges par jour.

 

Le gazouilleur s'est trompé : selon la vidéo, ce seraient 10.000 éponges, et non 100.000, qui seraient « achetées » et, on peut le supposer, utilisées. Cela représente encore 2,3 éponges par semaine, quasiment une par jour pour une famille de trois personnes.

 

L'ADEME propage un « tutoriel » de Surfrider Foundation Europe, une organisation non gouvernementale internationale environnementale à but non-lucratif créée en 1990 ayant pour but, selon Wikipedia, « la protection et la mise en valeur de l'océan, du littoral, des vagues, des lacs, des rivières et de toutes les populations qui en jouissent ». Est-ce le rôle d'un établissement public ?

 

Bombant le torse, notre gazouilleur précise que cette vidéo a été réalisée en partie avec l'ADEME, lire : grâce à nos sous. Surfrider est du reste bien doté. Selon la vidéo, il compte parmi ses « partenaires », outre l'ADEME, le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire et l'Agence de l'Eau Adour-Garonne. En 2018, l'organisation a aspiré quelque 1,2 millions de fonds publics, sans compter la défiscalisation des dons.

 

Confectionnons donc notre éponge, ou plutôt nos éponges... sept par semaine pour une famille de trois... ce qui suppose l'utilisation de trois paires et demie de chaussettes, à priori trouées.

 

Enfin, un truc qui, en fonction de la matière utilisée pour la chaussete, ne doit pas éponger beaucoup.

 

Et puis, vous savez quoi ? Pourquoi ne pas utiliser directement la chaussette ? Ou ce qu'on appelle en alsacien une « finette » ?

 

Dites, vous êtes sérieux, là, l'ADEME ?

 

Selon Consoglobe, les Français utiliseraient huit à neuf éponges par an. On est loin des 100.000 ou même des 10.000.

 

 

 

 

Les chiffres de Consoglobe sont tout de même curieux... leurs maths sont aussi approximatives, mais moins que celles de l'ADEME...

 

Une ADEME qui a laissé les gazouilleurs s'épancher sur son site et, le ridicule ne tuant pas, s'est fendue d'un « rectificatif » non relié au gazouillis d'origine, tout en laissant celui-ci ! Le gazouillis a finalement été supprimé.

 

 

À l'heure où nous mettons en ligne, ce gazouillis est toujours présent sur le compte ! (Source)

 

 

La crédibilité de l'ADEME est souvent mise en cause sur des sujets compliqués et, parfois, polémiques – ce qui permet à l'agence de s'en sortir à bon compte. Nous avons ici un exemple simple, qui devrait être compréhensible même pour un énarque issu d'une formation littéraire... Ne pensez-vous pas qu'il y a un sérieux ménage à faire dans cet établissement public ?

 

C'est une question devenue urgente. La crise du Covid-19 va nous obliger à faire des choix sur l'affectation des deniers publics.

 

Ou va-t-on simplement jeter l'éponge ?

 

 

Où vont nos 721 millions d'euros ? À la promotion du végétarisme ! (Source)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
U
L'évaluation d'un ordre de grandeur ne fait plus partie des programmes.
Répondre