Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Covid-19 et le cas Didier Raoult : M. Franz-Olivier Giesbert pète un câble

14 Avril 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Covid-19, #critique de l'information

Covid-19 et le cas Didier Raoult : M. Franz-Olivier Giesbert pète un câble

 

Glané sur la toile 521

 

 

(Source)

 

 

Décidément, la potion magique de M. Didier Raoult a des effets secondaires dévastateurs sur les cerveaux, en particulier de ses adeptes.

 

Le 10 avril 2020, M. Franz-Olivier Giesbert a pondu dans la Provence un éditorial qui claque comme une véritable insulte à la profession médicale qui s'en tient au pragmatisme de St Thomas.

 

Nombre de commentateurs sur Twitter se sont moqué des « résultats que l'on peut commencer à qualifier d'incontestables, même s'ils ne sont pas validés scientifiquement ». M. Franz-Olivier Giesbert bénéficie peut-être de circonstances atténuantes, n'ayant pas fait d'études scientifiques – quoique... le droit enseigne aussi la rigueur.

 

Pour notre part, le ton général de la diatribe soulève notre indignation.

 

Comment peut-on écrire que « [l]es plus hautes autorités de ce pays, sommités en tout genre, […] trait[ent] plus bas que terre l'Institut Méditerranée-Infection et son Président, Didier Raoult » ? Le jugement d'un grand commentateur de la vie politique et sociale française peut-il être obscurci à ce point par, finalement, une dévotion aveugle ?

 

Les « prétendues "élites" parisiennes » – quelle condescendance dans la pensée d'un membre de l'élite parisienne devenu directeur d'un journal provincial ! – auraient donc qualifié M. Didier Raoult de « mirliflore marseillais », de « Diafoirus provençal » ou de « docteur Mabuse du coronavirus ». Nous avons interrogé notre moteur de recherche favori... en vain.

 

Du coup, c'est cet éditorial qui dépasse les bornes.

 

Et, les bornes étant dépassées, il n'y a, proverbialement, plus de limite. Les supporters du PSG manifesteraient une « haine fébrile » contre les joueurs de l'OM (nous supposons que les supporters de l'OM sont tous des admirateurs des joueurs du PSG). Et un nombre impressionnant de gens raisonnables sont traités de « jobastres ».

 

Le pire ? Les mots « gentils » de M. Didier Raoult sur « les gens d'en face » et ses procès en intégrisme scientiste, etc...

 

Comment peut-on à ce point perdre la raison ?

 

 

Post scriptum

 

Une équipe internationale (61 auteurs, 40 affiliations) vient de poster une prépublication sur MedRxiv, « Safety of hydroxychloroquine, alone and in combination with azithromycin, in light of rapid wide-spread use for COVID-19: a multinational, network cohort and self-controlled case series study » (sécurité de l'hydroxychloroquine, seule et en association avec l'azithromycine, à la lumière d'une utilisation rapide et à grande échelle pour le traitement du Covid-19 : une étude de cohorte multinationale en réseau et de séries de cas autocontrôlées). La conclusion du résumé :

 

« Le traitement à court terme par l'hydroxychloroquine est sûr, mais l'ajout d'azithromycine peut provoquer une insuffisance cardiaque et une mortalité cardiovasculaire, potentiellement en raison d'effets synergiques sur la durée de l'intervalle QT. Nous appelons à la prudence si une telle combinaison doit être utilisée dans la gestion du Covid-19. »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
L'IHU commence à s'en prendre aux médecins qui critique leur méthodologie (quand on l'auras trouvé en tous cas) en les menaçant de poursuite pénale et de procédure auprès de l'ordre.
La grande classe.

https://twitter.com/MedicusFR/status/1245821022055608322

https://twitter.com/IHU_Marseille/status/1250019690535141378
https://twitter.com/fakemedecine/status/1250347184177831936

Sachant que pour les poursuite pénale, l'IHU peut être condamné à plusieurs années de prison, c'est assez hypocrite de leur par.
https://twitter.com/MedicusFR/status/1245821022055608322
Répondre
A
Je ne sais pas pourquoi, mais ce tweet de Mathias Wargon me rappelle quelque chose : "un professeur de médecine à la tête d’un institut hospitalo universitaire doté d’un énorme budget, sponsorisé par l’industrie pharmaceutique"
Répondre
M
Bonjour, ils sont devenus fous tous ces journaleux ! Ils ne savent plus quoi inventer d'idioties pour se faire mousser. Aberrant ! Un seul mot : fermez là !
Répondre
F
On est vraiment dans le dialogue de sourds. La cacophonie généralisée. Les scientifiques font de la science et ils ont bien raison, mais la science prend du temps. Les médecins soignent des patients comme ils peuvent et ils n’ont pas le temps d’attendre. Les politiciens font de la communication et la science n’a rien à voir la dedans, ni la médecine: seul compte leur score dans l’opinion. Les journalistes écrivent ce qui leur passe par la tête pourvu que cela fasse monter leur audience... Inutile de chercher une cohérence dans tout cela, ce sont des mondes qui s’ignorent.
Répondre
I
@Zernick

Elle cherche à trouver qq chose et à prouver, mais ça prend beaucoup de temps et d'argent. Si en attendant elle insiste pour dire que rien n'est prouvé, c'est parce que des gens croient aveuglément en Raoult et cherchent à prendre de la chloroquine en pensant qu'elle réglera tous les problèmes, c'est plus prudent de leur rappeler que rien n'est encore bien prouvé pour calmer la foule.
Z
mais
-où sont les données de la "médecine scientifique" qui permettent de conclure? (je crois qu'il n'y en a pas)
-si elles n'existent pas, est-on en train de les générer? (je crois que non)

pourquoi la "médecine scientifique" entretient-elle la polémique en se contentant de répondre: "rien n'est prouvé !" (ce qui est vrai, ni l'efficacité, ni l'inefficacité)
ne ferait-elle pas mieux de générer des preuves ?
S
@ Fm06 le mardi 14 avril 2020 à 08:26

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Il me semble qu'en ce moment, côté médecine et science, ce n'est pas un dialogue de sourds, mais une absence de dialogue.

"Les politiciens font de la communication" ? J'ai tendance à ajouter : "inepte".