Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Une publicité diffusée lors du Super Bowl ridiculise une organisation animaliste

7 Mars 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #élevage

Une publicité diffusée lors du Super Bowl ridiculise une organisation animaliste

 

 

La Humane Society ne donne que 1 % de son budget à des refuges pour animaux locaux.

 

 

Le Super Bowl, la finale du championnat de football américain est une occasion unique de diffuser des publicités pour les annonceurs aux poches profondes, ou disposés à faire un gros investissement, et de faire un gros impact compte tenu de l'audience dont bénéficie l'événement.

 

La Humane Society of the United States est une organisation qui a pour but de promouvoir la défense des animaux. Elle fonctionne notamment avec des campagnes publicitaires et de marketing et est active sur les créneaux de l'élevage d'animaux de ferme, des sports et autres divertissements impliquant des animaux, du commerce de fourrure et de la protection des animaux domestiques et sauvages. En bref, et sans surprise, les sujets qui font pleurer dans les chaumières et faire tomber des dons dans l'escarcelle de l'organisation... rien de nouveau sous le soleil. On pourra admirer une belle plaquette, avec des chiffres) ici, mais c'est celle de 2010.

 

En face, il y a Humane Watch, un projet du Center for Consumer Freedom (un groupe écran du lobbyiste millionnaire selon Sourcewatch) qui s'est donné pour mission de surveiller les organisations de protection des animaux et, en particulier, leur gestion des fonds.

 

Pour ajouter au décor, il y a une Stop Humanewatch qui se dit de base (grassroot) et indépendante et s'est donné pour mission de contrer la désinformation (alléguée) de Humane Watch. Bref, on se marre...

 

Humane Watch s'est offert une publicité d'une minute lors du Super Bowl. C'est un pastiche des publicités de la Humane Society qui, présentant des animaux malheureux en cage, incitent les téléspectateurs à faire des dons.

 

 

Ici, au lieu de mignons petits chiots dans des cages, il y a des avocats tristes qui « ont besoin de votre aide ». Le titre de la vidéo est éloquent : « Lawyers in cages » (avocats en cages). Comment allez-vous dépenser 19 $ par mois ? Le message clé :

 

« Les gens pensent souvent que nous gérons des refuges pour animaux de compagnie. Ce n'est tout simplement pas vrai. Nous n'en gérons pas un seul. Et nous ne donnons qu'un pour cent de notre budget pour des refuges. Notre véritable objectif est d'amener le gouvernement à adopter des lois qui éliminent les fermes avec des animaux. »

 

La vidéo a été vue plus de 600.000 fois depuis le 3 février 2020. Elle est évidemment conforme aux mœurs états-unienne. Mais elle pourrait être une source d'inspiration.

 

Ci-dessous un graphique présentant un réseau de liens d'intérêts de la galaxie de la cause animale.

 

 

(Source, dans ce fil de M. JB Moreau)

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Rien à ajouter à ce que vient d'affirmer Hbsc Xris.<br /> A part peut-être que les coûts du photovoltaïque sont parfaitement disponibles sur les sites gouvernementaux : les prix d'achat sont affichés en gras.<br /> C'est très cher, et c'est nos impôts et nos factures d'électricité qui financent cette gabegie.
Répondre
H
Rien d'étonnant... Il suffit de chercher un peu... ou d'avoir visité... ou d'avoir voulu mettre en pratique.<br /> Derrière les fermes bio modèles se cachent de beaux business qui n'ont plus grand chose à voir avec les carottes et les salades. Derrière les monstres de l'agro-alimentaire bio, c'est pas l'affaire du siècle, c'est l'arnaque du siècle. <br /> ...Je me souviens dans mon petit village de Bourgogne de ce premier viticulteur bio qui pour éponger ses pertes rachetait la récolte des autres et se faisait des machins en or. Et dans les céréales bio, allez mettre votre nez.<br /> Derrière les sites santé-nature-bio se cachent des multinationales de l'intox qui vous feront payer au minimum 10 fois le prix d'un traitement conventionnel de la médecine officiel, un traitement "nature" aux raisons aléatoires. Mon lévothyrox à 2,5 €/mensuel remboursé par la sécu et parfaitement fiable et efficace pourrait être remplacé par une "potion naturelle" entre 30 et 100 euros par mois sans garantie de résultat. Il est quasi impossible sur le net d'obtenir une information fiable sur les "vrais" rendements et les "vrais" coûts de l'énergie solaire, on vous embellit le tableau puissance 10 et quant vous voulez vous équiper en solaire en autonomie et bien vous tombez de l'armoire tellement c'est coûteux pour un rendement dérisoire. Je dis bien équipement en autonomie, pas pour vendre de l'électricité à EDF ce qui est une honte puisque les prix d'achat sont subventionnés sur le dos des contribuables.<br /> Le coût de ces subventions est sans doute pire qu'on le dit, puisqu'un ami ingénieur m'a récemment appris le coût "caché" des réseaux. En effet, le réseau électrique actuel n'est pas fait pour des petits apports intermittents, il faut recréer des lignes et des sortes de transfo palliers pour amortir les dégâts et les pertes. Que dire des voitures ou des chaudières ? Les constructeurs sont ravis de faire du "vert". D'année en année, ils améliorent légèrement les performances CO2 des voitures, cela suffit pour les faire vendre. Le pov con de consommateur lui se voit obligé de changer de voiture sous la menace qu'il ne pourra plus rouler en ville. Bingo pour le constructeur, bingo pour l'état qui empoche la TVA. Idem pour les chaudières, le sommet du mensonge étant à chercher du côté des chaudières à bois où on est capable de vous expliquer que le bilan carbone est 0 !!!! Comment est ce possible, et bien tout simplement en argumentant que le bois ayant consommé du carbone pendant sa croissance, le brûler revient juste à rendre le carbone consommé, ce qui revient à 0. Formidable, et vous avez le droit de le faire ce genre de pub dans un site ayant toutes les apparences d'un bureau d'études.....<br /> Le capitalisme vert est le pire poison qu'on ait jamais eu dans l'histoire de l'humanité. Dans les capitalismes du passé, les entrepreneurs se servaient, en servant l'humanité en même temps par de multiples progrès qui amélioraient la vie de tous. Le capitalisme vert est dépourvu de ce genre de considération, il ne sert plus l'humain, il sert juste ses riches entrepreneurs. Les humains peuvent crever, regarder le riz doré OGM, c'est tout simplement monstrueux ce qui se passe. Et le capitalisme vert a du génie, il a berné des millions de d'ex-marxistes, néo khmerts verts devenus de fidèles serviteurs décérébrés, prêts à tous les coups de mains.<br /> Et regardez les glapissements de la petite Greta et ses liens dont personne ne parle avec le méga riche Al Gore via Rentzhog, ami de la famille Thunberg, avant même la pseudo-découverte de Greta.
Répondre
I
Pourquoi pas après tout, ce sera juste propagande contre propagande.;<br /> <br /> Cependant est-ce que Human Watch est une source fiable ? Je veux dire, est-ce qu'ils ont des connaissances assez solides en élevage et en agronomie pour être crédible ? Et surout s'ils sont fiables, réussiront-ils à contrer la propagande veganimaliste... Ou seront-ils accusés de complotisme et traînés dans la bous ?
Répondre