Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Sur France 24 un excellent : « Salon de l’agriculture : un sentiment d’agribashing dans l’air »

11 Mars 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information

Sur France 24 un excellent : « Salon de l’agriculture : un sentiment d’agribashing dans l’air »

 

Glané sur la toile 494

 

 

 

 

« Salon de l’agriculture : un sentiment d’agribashing dans l’air », sur France 24, est de Mme Aude Mazoué, à qui nous adressons toutes nos félicitations.

 

Une excellente analyse !

 

Un extrait qui nous plait bien :

 

« Même son de cloche à quelques dizaines de mètres plus loin. "L’agribashing est dans l’ère du temps, constate Stéphane Hirtzberger, éleveur de brebis depuis 15 ans, en Haute-Marne. Comme si on ne prenait pas soin de notre outil de travail, que sont les sols et les animaux", lâche l’agriculteur désabusé.

 

L’agriculture biologique n’échappe pas au phénomène. "Un de mes employés a été frappé à coups de casque par un cycliste alors qu’il effectuait un traitement à base de bouillie bordelaise, raconte Pierre Sylva, producteur de pommes et plantes bio de 28 ans dans le Lot-et-Garonne. Oui, ce traitement naturel contient du cuivre, mais il représente 500 grammes sur quarante hectares, ça ne représente rien. Même sur le salon, on nous lance régulièrement que le bio n’existe pas, que l’on pollue quand même…" »

 

Ben oui ! Il y a des gens qui commencent à comprendre qu'on les mène en bateau avec le bon, le beau, le « vertueux » bio.

 

Il y a aussi :

 

« D’autres vont plus loin. Selon François Veillerette, directeur de l’association Générations futures, l’"agribashing n’existe pas". Ce sentiment "fantasmé" est le résultat d’une campagne "outrancière" orchestrée par la FNSEA dont "le but n’est pas seulement de faire capoter quelques réformes contraignantes, mais aussi de restreindre la liberté d’expression des personnes ou organisations critiquant le système agricole actuel", explique le militant écologiste. »

 

Pendant combien de temps encore va-t-on lui tendre le micro pour qu'il puisse débiter ses outrances ? Ah ! Ce serait sans doute, à son avis, restreindre sa liberté d'expression…

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
Entendre le bonhomme dont la secte milite pour faire interdire aux salles le film Food Evolution au nom de la lutte contre les OGM et qui a été avec ses séides perturber un colloque où était diffusé ce film dénoncer les limites à la liberté d'expression est risible. Mais cela ne fait que confirmer ce que je pense depuis longtemps : ceux qui prônent la liberté d'expression ne la prône que pour eux et leur semblable, jamais pour les autres. <br /> <br /> Mais courage à tous nos agriculteurs (même les bio) qui se font persécuter par les biotausaurus de tout poil, de tout coeur avec eux.
Répondre