Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Pourquoi nous nous tenons du côté de la science

20 Mars 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Covid'19

Pourquoi nous nous tenons du côté de la science

 

Sarah Evanega*

 

 

 

 

Le COVID-19 devenant littéralement viral à travers le monde, il est difficile d'imaginer une raison plus claire pour continuer à faire ce que nous faisons : faire en sorte que la science et l'innovation soient accessibles à tous, riches et pauvres. Cela me rassure vraiment de savoir que vous partagez tous la science pour contrer la désinformation motivée par la peur et affronter la paranoïa et la panique qui peuvent causer tant de dommages inutiles dans des moments comme ceux-ci. Je vous remercie !

 

Le monde doit être uni face à cette pandémie. C'est comme une guerre mondiale, sauf qu'elle rassemble les gens contre un agent pathogène invisible plutôt que de les diviser pour se combattre les uns les autres. Nous devons nous méfier et combattre le terrorisme anti-science partout où il menace de proliférer – des scientifiques italiens ont déjà dénoncé un article de journal affirmant que le COVID-19 était dû aux OGM. Et nous devons également nous unir pour soutenir la science et l'expertise mondiales comme celles mobilisées par l'Organisation Mondiale de la Santé.

 

 

L'espoir est plus fort que la peur

 

 

Une chose est claire : seules la science et la coopération peuvent nous sauver. Il reste à voir si nous pouvons confiner pratiquement toutes les nations du monde pendant le temps qu'il faudra pour développer, tester et distribuer un vaccin. Mais la science sera cruciale, y compris la biotechnologie : certains des candidats les plus prometteurs pour les vaccins utilisent de l'ADN recombinant, ce qui signifie qu'en fait, nous pourrions avoir besoin d'une « technologie de santé GM » pour sauver des millions de vies de cette pandémie.

 

L'application urgente de la science et de la technologie est peut-être la plus nécessaire pour développer des tests d'anticorps à réaction rapide (en évitant le besoin d'une PCR longue et gourmande en ressources) qui seront essentiels pour suivre la progression de l'épidémie et mieux la combattre.

 

La science est également vitale dans la modélisation et l'analyse des données nécessaires pour comprendre les stratégies de suppression et d'atténuation face au virus COVID-19. Quand et pendant combien de temps les écoles et les universités devraient-elles rester fermées ? Quel est le chiffre R, très important, susceptible d'être dans différentes stratégies ? Comment éviter un deuxième pic d'infections une fois les mesures strictes assouplies ? Quelles combinaisons de stratégies ont le mieux fonctionné dans des pays comme la Corée du Sud et la Chine, qui sont plus avancés le long de la courbe épidémique, et comment peuvent-elles être appliquées plus largement ? Ce sont des questions auxquelles seule la science peut répondre – pas l'idéologie ni l'émotion.

 

Alors que le COVID-19 parcourt la planète, semant l'incertitude et la perturbation dans tous les aspects de la vie humaine, il nous est rappelé à nouveau que la science ne surgit pas dans le vide. C’est une entreprise mondiale avec des implications internationales. Et cela dépend des efforts coordonnés à l'échelle mondiale et favorables à la science, comme l'Alliance Cornell pour la Science, pour garantir que ses résultats sont rendus compréhensibles et pertinents pour le grand public et les politiciens.

 

Comme pour le changement climatique et la controverse sur la vaccination, le COVID-19 a émis un rappel brutal que nous sommes tous dans le même bateau. Nous devons coopérer au plus haut point si nous voulons vaincre ce vecteur, chaque individu prenant des mesures, faisant des sacrifices, pour le bien de tous. En tant qu'alliance mondiale, nous pouvons rester connectés et nous soutenir mutuellement dans une ère de distanciation sociale physique en utilisant des outils en ligne familiers.

 

En ces temps difficiles et incertains, j’ai trouvé une grande joie à exercer mon humanité – aider les autres, faire preuve de compassion, être gentil, embrasser l’altruisme – et un grand réconfort à savoir que les meilleurs esprits du monde se concentrent sur la recherche de solutions fondées sur la science.

 

Comme le dit un proverbe éthiopien : « Lorsque les toiles d'araignées s'unissent, elles peuvent attacher un lion. » Ensemble et avec la science, nous pouvons surmonter ce défi mondial.

 

______________

 

* Source : https://allianceforscience.cornell.edu/blog/2020/03/why-we-stand-with-science/

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Une petite grippette qui évolue de façon exponentielle de jour en jour ? Qui mobilise tous les scientifiques du monde ?
https://www.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6
https://www.thelancet.com/coronavirus
Répondre
K
Beaucoup de bruit pour une grippette.
Répondre
E
COVID-19 = une pollution scientifique ?
Répondre
E
Normal, cette question ne concerne pas les novices. Juste un indice au passage, la science nuit gravement car responsable de très nombreux Écocides. A ne surtout pas oublier !
I
Qu'est-ce que vous voulez dire par là, Ethique. j'ai dû mal à comprendre