Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Coronavirus et plus : le Président Donald Trump se prend une rouste de la revue Science

24 Mars 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Article scientifique, #Politique, #Covid-19

Coronavirus et plus : le Président Donald Trump se prend une rouste de la revue Science

 

 

« Anthony Fauci, le patron de longue date de l'Institut National des Allergies et des Maladies Infectieuses, a répété au président à plusieurs reprises que le développement du vaccin prendrait au moins un an et demi. » C'est cité de l'éditorial de M. H. Holden Thorp. (Source – le Guardian a republié l'éditorial.)

 

 

C'est l'excellent Sylvestre Huet qui nous a mis sur la piste avec un plus poli « Trump se prend une fessée de Science » sur son blog {Science2} hébergé par le Monde.

 

La piste mène à un éditorial cinglant de M. H. Holden Thorp, éditeur en chef de la revue Science, « Do us a favor ». Littéralement « faites nous une faveur », c'est la formule d'apparence polie que l'on adresse souvent à un casse-pieds. Quand c'est vraiment une demande polie, on peut traduire par « rendez-nous un service ».

 

Il est vrai que le Donald l'a cherché. « Rendez-moi service, accélérez-le, accélérez-le. » C'est ce qu'il a déclaré à la Conférence Législative de la National Association of Counties, en rapportant ce qu'il avait dit aux dirigeants de l'industrie pharmaceutique au sujet des progrès vers un vaccin contre le syndrome respiratoire aigu sévère-coronavirus 2 (SARS-CoV-2).

 

M. Sylvestre Huet écrit, citant M. H. Holden Thorp :

 

« Certes, explique Thorp, on ne va pas attendre des politiciens qu’ils connaissent les équations de Maxwell (électromagnétisme) ou les réactions chimiques de Diels-Alder… mais "vous ne pouvez pas insulter la science quand elle ne vous plait pas et ensuite insister soudainement pour qu’elle vous donne ce qu’elle ne peut donner sur demande." Le scientifique souligne que depuis son arrivée au pouvoir la communauté scientifique se demande si ses propos ont de l’importance tant ils semblent loin de la vérité. Oui, répond-il, "ses mots sont désormais une question de vie ou de mort". »

 

On peut avoir envie de lancer un propos similaire à notre Président Emmanuel Macron, s'agissant de l'attitude vis-à-vis de la science.

 

Alerte Environnement, par exemple, n'y a pas résisté...

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Albert Amgar 24/03/2020 07:53

Après avoir lu l'éditorial de Science, et s'agissant de Trump en particulier, le titre me parait à charge de la part du journaliste du Monde, c'est désormais un classique en France, on est chez Guignol, pourquoi pas, mais cela évite de regarder ce qui se passe ailleurs ... en France, par exemple ...

La phrase de la fin de l'édito, "Mais rendez-nous service, Monsieur le Président. Si vous voulez quelque chose, commencez à traiter la science et ses principes avec respect.", ne s'applique-t-elle pas à tous les hommes politiques quels qu'ils soient ?

Seppi 29/03/2020 11:48

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Pour la fin de l'édito, hélas oui ! Je cherche les exceptions...

Paul Aubrin 24/03/2020 07:16

Et la sortie du glyphosate avec 3 ans pour mettre au point les procédés de substitutions ?

Seppi 29/03/2020 11:46

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Une décision "trumpienne" twittérisée, un entêtement irrationnel et une incapacité à prendre la seule décision répondant à l'intérêt public.