Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

La germination de l'indignation : comment Vandana Shiva fabrique des théories du complot

29 Février 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Risk-monger, #Vandana Shiva, #Activisme

La germination de l'indignation : comment Vandana Shiva fabrique des théories du complot

 

Risk-monger*

 

 

 

Vandana Shiva a fondé une activité lucrative en diffusant des théories du complot sur les technologies agricoles, l'agriculture durable, le capitalisme et l'industrie. Sa popularité a grandi à mesure qu'elle se positionnait comme Gandhi des temps modernes, guerrière de la justice sociale, féministe écologique et agroécologiste. Le problème est que presque tout ce qui sort de sa bouche, très amplifié, est complètement absurde : de pures élucubrations facilement et fréquemment réfutées.

 

Ce qui conduit à la question suivante : comment Vandana s'en sort-elle de manière constante avec des mensonges aussi ridicules et des agressions orales contre la pensée intelligente ? Comment peut-elle tisser l'absurde dans un réseau d'allégations volontairement avalé par ses adeptes ? Comment fabrique-t-elle sans relâche des théories du complot et les conditionne-t-elle pour la consommation par l'« élite » libérale occidentale ? Cet article examinera un réseau de mensonges qu'elle tisse actuellement comme une analyse de la germination de l'indignation.

 

 

Autant en emporte la vanité

 

Tout en pointant du doigt les modèles et institutions économiques occidentaux, Vandana profite sans vergogne des honoraires lucratifs pour ses prises de parole et de la vie dans le luxe des premières classes. Elle utilise la liberté d'expression mise à sa disposition sur les campus universitaires pour condamner les agriculteurs qui choisissent librement les semences des variétés qu'ils souhaitent cultiver. Alors que Vandana attaque l'industrie pour son manque d'ouverture, elle ne s'engagera jamais dans un débat ouvert avec un contradicteur.

 

Tant que Vandana contrôle le microphone, elle peut dire ce qu'elle veut, le répéter à ses abonnés et faire d'un scandale une indignation commercialisable. Parmi les affirmations qu'elle a faites à plusieurs reprises, qui auraient détruit la crédibilité de tout simple mortel, il y a :

 

  • Shiva : les agriculteurs indiens se suicident en plus grand nombre après avoir été exposés à des pesticides et des OGM.

Réalité : les taux de suicide des agriculteurs indiens sont inférieurs à la moyenne nationale.

 

  • Shiva : 75 % de toutes les maladies sont causées par un « Cartel du Poison » de trois sociétés chimiques.

Réalité : C'est trop absurde pour qu'on s'y attarde. Nous menons une vie plus longue et plus saine.

 

  • Shiva : La Révolution Verte des années 1960 a détruit le mode de vie indien.

Réalité : Jusqu'à la Révolution Verte, l'Inde était en proie à des famines et à la malnutrition chronique.

 

Ceci n'est pas un récit sur le fait que Vandana Shiva a tout faux, qu'elle profite hypocritement de ses mensonges ou qu'elle est dangereuse pour la sécurité alimentaire mondiale. Il y a suffisamment d'informations à ce sujet. Ceci est un exposé sur la façon dont les mensonges de Vandana germent et croissent dans des théories du complot emballées pour la consommation de l'indignation.

 

Avec Shiva, la vérité n'a aucune importance. Elle ignore simplement tout besoin de vérifier les faits, d'apporter des corrections et de répondre à des critiques personnelles. Son public adorateur veut entendre ce que Shiva a à dire, sans se soucier de savoir si c'est vrai ou non. Comme Donald Trump, Shiva a un charisme en téflon qui plaît spécifiquement à sa base et lui permet d'emmener ses adeptes sur une route d'indignation, de vertu et de rhétorique. Les faits importent peu quand les fanatiques fabriquent l'indignation.

 

Mais il y a aussi une technique derrière cela.

 

 

(Source)

 

 

Semer les graines de l'indignation

 

L'analyse du style oratoire de Vandana est une leçon sur la façon de manipuler un public. Les pauses permettent à l'anecdote de ressembler de manière convaincante à des preuves. Son ton amplifie l'incrédulité de ceux qui pensent le contraire. Chaque discours sera épicé de jeux de mots créatifs mais dénués de sens : le Cartel du Poison, le Botox de la Biotechnologie, l'esclavage des semences...Le bon sens se fait martyriser quand elle passe d'une idée à une conclusion non pas par l'entremise d'un argument rationnel, mais comme une dialectique entre le bien (Vandana) et le mal (généralement Monsanto) poussée à l'absurde. Ses histoires peuvent être des fictions et des fantasmes, mais son récit est si puissant qu'aucune vérité ne pourrait jamais y faire face. Chaque phrase d'un discours de Shiva est une invitation au voyage et le public adorateur aime se laisser porter.

 

Mais son art ne se limite pas aux simples jeux de mots. Susciter l'indignation du public exige plus qu'une tournure de phrase astucieuse. Pour inciter le public à aller là où vous le souhaitez, vous devez le purger de tout obstacle logique. Shiva prend une graine de doute et la plante patiemment dans le sol riche de l'injustice sociale, laissant germer la peur nécessaire pour récolter les fruits de l'indignation.

 

Son agression contre Bill Gates n'était pas simplement "je ne suis pas d'accord avec ses vues sur la biotechnologie ou les soins de santé". Il s'agissait d'un processus de délégitimation de six mois. Vandana doit déployer méthodiquement sa technique par étapes d'indignation successives. Elle commence sur le plan personnel (Gates n'a pas pris la peine de descendre du dernier étage pour lui parler quand ils étaient dans le même hôtel de Davos). Ensuite, on passe à la façon dont il s'est enrichi en volant les consommateurs (indignation pour cause d'injustice). Son investissement dans Monsanto (le mal par association) montre qu'il fait partie du Cartel du Poison, et ses solutions ne sont rien de plus que des extensions narcissiques d'un ego prêt à prolonger la souffrance humaine et à ne pas faire le bien. Gates est alors identifié comme le représentant de tout ce qui ne va pas avec le capitalisme progressiste et pro-science. À ce stade, Shiva s'en prendra au soutien de Gates à la biotechnologie et aux produits pharmaceutiques auprès d'un public qui aura en quelque sorte laissé l'indignation enfoncer un coin émotionnel l'éloignant d'une pensée rationnelle ou d'une analyse objective des réalisations impressionnantes, réelles, de la Fondation Bill et Melinda Gates»

 

Plus les affirmations de Shiva sont scandaleuses, plus elle devient populaire (en particulier au sein de la gauche en colère d'Amérique qui réclame la justice sociale). Elle ne s'est jamais excusée pour ses actions honteuses, comme galvauder le mot « viol » ou assimiler Bayer aux nazis. Ses adversaires, lassés depuis longtemps de ses mensonges, insultes et accusations, sont partis, la laissant prêcher à ses fidèles avec une immunité intellectuelle qui n'est ni bridée, ni contestée. Comme pour la plupart des théoriciens du complot, tout s'inscrit dans la perception de Shiva de la réalité et si un fait devait montrer sa vilaine tête, il se heurterait rapidement à une dose d'indignation rhétorique, d'insultes et de jeux de mots rusés.

 

 

(Source)

 

 

Monsanto a l'origine du COVID-19

 

Shiva fabrique actuellement une nouvelle histoire pour renforcer son récit de complots : que la récente épidémie de coronavirus, COVID-19, a été causée par des aliments pour animaux génétiquement modifiés en Chine. Oui, Monsanto réussit dans sa quête du massacre de l'humanité. Hé oui ! La chaussure de conspiration est à la bonne taille pour son pied ! Mais la stratégie de l'indignation prend du temps à se construire. Comme une araignée rusée, Shiva a besoin de tisser soigneusement sa toile pour que les conclusions soient livrées garnies d'une force et d'une fureur capables d'éteindre toute lumière de la raison. Calendrier, préparation, livraison… tout doit être parfaitement exécuté. Une histoire doit faire germer l'indignation d'une manière délicate, appropriée et crédible.

 

Aussi horrible que soit Shiva, à bien des égards, je ne peux m'empêcher de m'émerveiller devant son art de la tromperie et de la fabrication de la peur. Et en l'honneur de sa capacité à transformer un non-sens en un scandale commercialisable, je passerai le reste de cet article à analyser une partie des propos qu'elle a récemment tenus et dans lesquels elle a commencé à jeter les bases pour que ses partisans croient que, oui, Monsanto est à l'origine du COVID-19. Il y a ceux qui pensent que Shiva devrait au mieux être ignorée, mais je pense que nous devons examiner comment cette menteuse invétérée peut être crue, comment elle a pu construire une carrière sur des absurdités et comment elle peut jeter un sort à des gens pour le reste rationnels.

 

 

Shiva en spectacle

 

Nous devons analyser comment Shiva plante des graines de doute afin de faire germer la peur et l'indignation. Lors d'un récent panel au sommet de patamédecine Real Truth About Health (la vraie vérité sur la santé) aux États-Unis, Shiva a entrepris de fabriquer son histoire. Elle sait que le niveau de peur aux États-Unis n'est pas encore suffisant pour obtenir un impact adéquat, alors elle s'occupe du décor, tissant sa toile avec un art goebbelsien.

 

La fabrication de Shiva (à partir de 23:00 environ) sera transcrite en italique en retrait avec mes commentaires et mon analyse en caractères romains.

 

« 22:48 : Les nouvelles épidémies de nouveaux virus, selon de nombreux scientifiques, proviennent de l'hybridation de virus utilisés comme promoteurs et de virus dans notre intestin. »

 

Shiva a lancé son sujet : la « nouvelle épidémie de nouveaux virus » (focus sur de nouveaux… inconnus) sans avoir besoin d'expliquer de quels virus il s'agit – c'est le dernier coronavirus, car le SRAS, c'était en 2003, et le virus H1N1 remonte à 2009. Elle fait référence à ce que « de nombreux scientifiques » ont dit sans avoir besoin de les nommer ou de les qualifier, ni de citer leurs preuves. Elle s'emmêle un peu dans la phrase suivante, mais passe rapidement à une histoire personnelle.

 

« 23:00 : J'ai reçu une lettre d'un scientifique chinois lorsque l'épidémie de SRAS a éclaté, vous souvenez-vous, et il a dit : « Nous nourrissons tous nos animaux de soja OGM (longue pause) et il se pourrait si facilement que ce transfert de gène horizontal se produise et que les animaux développent des super-virus qui passent ensuite des animaux aux humains. (Pause.) Ça aussi, selon certaines personnes, est lié au H1N1, qui sont des virus très mortels par rapport aux virus antérieurs. »

 

Fabrication de doute classique ici. Une épidémie de nouveaux virus doit être liée à une raison quelconque (en plus d'un marché de produits frais à Wuhan). Vandana affirme qu'elle a reçu il y a 17 ans une lettre d'un scientifique chinois non nommé avec une citation effrayante sur les animaux en Chine, tous nourris avec des OGM. On ne sait pas où se termine la citation du scientifique chinois (ou même s'il y en a eu un ou si Shiva a simplement essayé de se positionner comme étant « au courant »).

 

Shiva veut suggérer (« il se pourrait si facilement ») que les OGM sont à l'origine de super virus chez les animaux et qu'ils sautent ensuite aux humains. Elle augmente ensuite la peur avec une suggestion (« selon certaines personnes ») que c'était la même chose pour le H1N1, qui (ajoutant à ce stade une charge émotionnelle) n'est pas seulement un super-virus, mais est aussi « très mortel ». J'ai attrapé le H1N1 en 2009. Ce n'était pas agréable, mais aucun virus de la grippe ne l'est. Shiva surfe sur son récit – les bons vieux virus antérieurs n'étaient pas si mauvais, mais les super-virus génétiquement modifiés sont, eux, mortels.

 

Donc, avec la peur de super-virus plus meurtriers probablement causés par les OGM, Vandana a préparé son public à l'odeur du sang qu'il exigeait de voir couler en venant à la conférence.

 

« 23:35 : Encore une fois, parce que l’industrie chimique-GM, l’industrie GM et l’industrie pharmaceutique, sont une seule industrie (pause) pour eux, c’est merveilleux, il y a plus de maladies. (Elle sourit) C'est un très bon modèle commercial réussi. (Pause) Mais pour le peuple… ce n'est pas le cas. (Elle se penche en arrière avec un sourire en attendant les applaudissements du public.) »

 

La malignité de l'industrie est mise en évidence, rien que par la façon dont Shiva prononce le mot : IN’dus’TRY (quatre fois en une phrase). « Ils » (pas ceux qui défendent la justice, « nous » dans la salle) veulent que vous soyez malades afin qu'ils puissent vous vendre plus de médicaments. Théorie du complot 1.01 : toutes les entreprises en ont après vous. Selon le discours de Vandana, cela est prémédité et elle le prouve en remontant aux motifs de l'industrie, que tout le monde dans la salle connaît : promouvoir la souffrance humaine et en profiter. Qu'elle lie cela à une relation causale incroyablement faible, sans preuves ni justification, ne semble pas avoir d'importance. Elle fait coïncider l'illogique avec le résultat souhaité.

 

La toile a été tissée, laissez l’impact s’installer. Lorsque Shiva se pencha en arrière avec un sourire suffisant (voir l'image en début d'article), elle n'exprimait pas un point de vue, elle alimentait un mouvement. Tout le monde dans la pièce pensait à COVID-19, mais Vandana doit attendre que cette épidémie se transforme en une affaire plus importante et que son argument touche alors un public plus large. Cela montre à quel point Vandana Shiva est méthodique, déterminée… sinistre.

 

 

Folle ou menteuse ?

 

 

Geste de gratitude ou sens des affaires ?

 

 

Se pose la question de savoir si Shiva croit réellement le non-sens qu'elle fabrique. Hautement improbable. Un vrai croyant ne facturerait pas 40.000 $ par intervention ni n'exigerait des vols en classe affaires depuis Delhi. Elle connaît la musique et ce qu'on attend d'elle quand les projecteurs se tournent vers elle. Elle sait également sur quels boutons appuyer pour attirer l'attention.

 

Le public de Shiva veut entendre que le mal a une cause, qu'il vient d'une source bien identifiée et que quelqu'un se lève, héroïquement, pour y faire face. La religion répondait à ce besoin. Maintenant, une imposteure qui a étudié la philosophie à l'Université Western Ontario se fait passer pour un gourou éco-religieux mystique et est assez habile pour se remplir les poches. Vandana n'est pas une vraie croyante, mais elle en a créé une armée.

 

Shiva ne s'assiéra jamais dans un panel avec des gens qui pourraient la menacer ou être en désaccord avec elle et tout Q&R est généralement étroitement contrôlé lorsque le public peut être intellectuellement varié. Un vrai croyant aimerait se battre avec des adversaires. Shiva est obsédée par le fait d'être Shiva, promulguant une image sélective d'une sage née dans une forêt himalayenne et nous ramenant tous à la nature. J'ai rencontré une fois son cinéaste personnel lorsque j'ai été banni à l'extérieur du « tribunal Monsanto ». Chaque posture, chaque expression, chaque mot est stratégiquement chorégraphié. Vandana est un produit – c'est elle fabriquée par elle-même pour répondre aux demandes des clients d'un marché occidental ayant besoin d'un exutoire pour leur haine, leur indignation et leur peur.

 

J'ai hâte que son film sorte. L'indignation sera « à tomber par terre » !

 

_______________

 

David pense que la faim, le SIDA et des maladies comme le paludisme sont les vraies menaces pour l'humanité – et non les matières plastiques, les OGM et les pesticides. Vous pouvez le suivre à plus petites doses (moins de poison) sur la page Facebook de Risk-monger.

 

Source : https://risk-monger.com/2020/02/27/the-germination-of-outrage/#comments

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Francois 04/03/2020 18:23

Réalité : Jusqu'à la Révolution Verte, l'Inde était en proie à des famines et à la malnutrition chronique.

C'est pas un peu un mauvais argument ca?
La question est de savoir si les gens vivaient plus lgtps et en meilleure santé avant
Les famines ca vient aussi d'un manque d'organisation, on ne peut pas comparer 1930 et 1980 ....

max 01/03/2020 14:40

Dans l'acceptation des pseudo sciences pour certains chercheur Français, le cas d'Aurélien Barrau qui après être tombé dans le militantisme écologiste, fait une conférence avec planet'aiire. Inacceptable de la part d'un scientifique, enfin si il l'est encore.
http://planetaiire.fr/wp-content/uploads/2019/09/conference-aur%C3%A9lien-Barrau.pdf

On le retrouve sur la première page.
http://planetaiire.fr/

max 02/03/2020 12:48

"Bizarre quand même de voir Aurélien Barrau animé une conférence avec une association capable d'inviter Henri Joyeux et d'autres obscurantistes"
Pas autant que ça, cela fait déjà quelque temps qu'il part dans un trip idéologique. Il est d'ailleurs plutôt adepte du post modernisme, ce qui pour un scientifique n'est pas très rassurant et qui peut expliquer en partie pourquoi il a accepté une conférence organisée par un tel groupe.

https://www.pseudo-sciences.org/De-la-verite-dans-les-sciences-2816
https://zilsel.hypotheses.org/2201

Il a aussi une bonne tendance à l'écologie radicale et une vision plutôt anti-humaniste et anti-technologie.

https://www.contrepoints.org/2019/06/19/347155-aurelien-barrau-jexecrerais-lavenement-dune-dictature-mais
https://www.contrepoints.org/2019/05/14/340976-le-combat-reactionnaire-daurelien-barrau-contre-la-5g
https://www.contrepoints.org/2018/09/29/326291-le-nouveau-prophete-du-climat-contre-lhumanite

Ce qui rend inadmissible de ça part alors qu'il est supposé être scientifique quand il s'allie avec ce groupe, c'est qu'il est surmédiatisé. Il pourrait appeler une horde de journaliste pour nous informés du moindre de ses pets, le besoin de faire appel un telle organisme alors que c'est totalement inutile montre une certaines acceptation de ces théories (fumeuses) de ça part.

"lors que dans une intervention dans la revue le monde des religions il fustigeait les pseudo-sciences"
Michelle Rivasi fustigeras aussi les pseudo-science si on lui demande.

Pour Jean Jouzel, je ne sais pas si il est devenue un écologiste cynique préoccupé par son image dans les médias ou qu'il est devenue tellement croyant que s'allier avec des individue douteux ne le dérange pas. Il soutien Anne Hidalgo pour la mairie de Paris et considère que se qu'elle fait sauve la planète.

Il est là 01/03/2020 21:42

Bizarre quand même de voir Aurélien Barrau animé une conférence avec une association capable d'inviter Henri Joyeux et d'autres obscurantistes pseudo-scientifiques (j'ai vu leur site ça fait peur, on a des lithotérapeutes, des médiums etc ...) alors que dans une intervention dans la revue le monde des religions il fustigeait les pseudo-sciences... dont les antivaccins font partis...

Mais j'ai l'impression que les scientifiques qui s'engagent dans l'écologie sont tant effrayés par la situation (ce qui se comprend car je suis pas rassuré aussi) qu'ils sont prêts à s'allier avec n'importe qui pour faire triompher le combat écologiste, même des pseudos scientifiques. On peut voir comme exemple Jean Jouzel, climatologue que j'admire mais qui s'acquoquine avec Nicolas Hulot, avec Vandana Shiva et avec le lobby des éoliennes. Le blem est que cela les décrédibilisent.

Mais le problème se voit aussi chez les scientifiques qui méprisent les écologistes, on voit plusieurs d'entre eux devenir climatosceptiques ou s'allier avec eux. On a l'exemple éclatant de Sylvia Brunel que j'admire quand elle parle d'agriculture et dont j'approuve ses messages pour le monde agricole mais son mépris (compréhensible) de nombreux mouvements écolos l'a mené à s'allier avec des climatosceptiques.

Et je ne parle pas des rationnalistes qui rallient le veganisme en pensant que l'agriculture deviendra vegan dans 5 ans alors qu'il ne s'appuyent jamais sur des agronomes pour justifier ce choix, en fait les rationnalistes vegans sont plus prompts à écouter L214 que l'Académie d'Agriculture ou l'INRAE et vont ensuite reprocher aux gens d'écouter Génération Future au lieu de l'EFSA et l'EPA pour la toxicité du glyphosate.

Bref je m'inquiète beaucoup pour la science.

Mon hypothèse pour tout cela : l'homme a une part d'irrationnel en lui alors quand un homme est très rationnel il se doit d'adhérer à une attitude irrationnelle pour son équilibre psychologique. Bon c'est une hypothèse.

max 01/03/2020 18:51

"Il y aura prochainement une conférence avec M. Henri Joyeux et… Mme Michèle Rivasi..."
C'est comme ça que je l'ai découvert. Selon Pierre Ristic, la conférence à été annulée. Après faut vérifier si c'est le cas.
https://twitter.com/memoristic/status/1233703364925575169

Seppi 01/03/2020 15:37

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

J'étais sur le site hier, et je n'avais pas capté… Il y aura prochainement une conférence avec M. Henri Joyeux et… Mme Michèle Rivasi...

Fm06 01/03/2020 11:29

Maintenant que David nous a expliqué la technique de Shiva il ne reste plus qu’a l’employer pour faire la promotion de la science... un volontaire?

Murps 29/02/2020 17:53

C'est du Rabhi de compétition...