Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Haut Conseil des Biotechnologies : le scandale de la chienlit gouvernementale !

6 Février 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Politique, #OGM

Haut Conseil des Biotechnologies : le scandale de la chienlit gouvernementale !

 

 

Le 14 décembre 2019 est paru au Journal Officiel un Décret n° 2019-1353 du 12 décembre 2019 prolongeant le mandat des membres du Haut Conseil des biotechnologies.

 

Un article de fond unique :

 

« Par dérogation à l'article R. 531-8 du code de l'environnement, les mandats du président, des présidents des comités et des membres des comités du Haut Conseil des biotechnologies nommés par le décret du 30 décembre 2014 et l'arrêté du 10 avril 2017 susvisés en fonctions à la date d'entrée en vigueur du présent décret, qui devaient expirer le 31 décembre 2019, sont prolongés jusqu'au 31 décembre 2020. »

 

Qu'y a-t-il de scandaleux ?

 

C'est que le gouvernement a prolongé des mandats de... démissionnaires, y compris de l'(ex-)présidente du HCB Christine Noiville, de l'(ex)président du CEES Claude Gilbert, de l'(ex)vice-président du CEES Patrick de Kochko. Le CS compte trois démissionnaires. Au CEES, c'est une véritable hécatombe : 18 démissionnaires sur 33.

 

Les causes sont connues : le HCB est structurellement dysfonctionnel, le dialogue étant impossible entre esprits ouverts à la science, la technologie et l'innovation et esprits fermés par idéologie et principe.

 

Le problème n'est pas spécifique : il reflète la crispation de la société française sur la question des biotechnologies agricoles et le refus des parties intéressées et prenantes de s'investir dans un effort de vulgarisation et un dialogue constructif. Sur le terrain de jeu, l'équipe des « pro » n'a pas vraiment d'équipe adverse en face d'elle ; par principe, idéologie, démagogie et opportunisme, celle-ci refuse.

 

Ce constat ne date pas d'hier. Force est de constater que le gouvernement a été dans l'incapacité de sortir la structure d'expertise et d'avis de l'ornière en temps opportun – ou, comme il en aurait l'intention, de procéder à une réforme. Il s'est donc livré à un expédient.

 

Pour plus d'information nous vous renverrons, une fois n'est pas coutume, à Inf'OGM, « OGM : les membres du HCB renouvelés juste pour un an ».

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marc 06/02/2020 17:53

Bonjour, encore une instance qui ne sert à rien ! Ayant consulté leur site, Leur "Publication du fil d'actualités du HCB en date du 05 février 2020 est une revue de la presse scientifique internationale, uniquement ! Quel gaspillage financier !

Il est là 07/02/2020 12:35

Et comme l'a dit un jour Maître Folace, de tt façon, les avis du Comité Scientifique sont toujours noyés par les avis anti-OGM du Comité Ethique, et les hommes politiques préfèrent écouter le deuxième plutôt que le premier. Alors...

Seppi 07/02/2020 10:55

@ Marc le jeudi 06 février 2020 à 17:53

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Le site web est pitoyable. Quant aux travaux entrepris, il y a eu du bon boulot du Comité Scientifique jusqu'à ce qu'il fut aussi intoxiqué par l'activisme.

Maintenant, il est vrai qu'il ne sert plus à rien puisque les instances politiques se sont fermées comme des huitres au progrès génétique dépassant la sélection classique.