Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Fongicides SDHI : vous êtes sérieux, là, FranceTVInfo ?

8 Février 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Pesticides, #SDHI, #critique de l'information

Fongicides SDHI : vous êtes sérieux, là, FranceTVInfo ?

 

 

Le 21 janvier 2020, FranceTVInfo a publié un texte émanant du site Allodocteurs sous le titre « Fongicides SDHI : pourquoi ils sont dangereux pour la santé ».

 

Il y a une vidéo d'un peu plus de quatre minutes mettant en scène M. Rémy Duméry (DumDum #Nerienlaisserpasser sur Twitter), agriculteur dans le Loiret, M. Pierre Rustin, directeur de recherche ay CNRS et Mme Laurence Huc, chargée de recherche au laboratoire Toxalim de l'INRAE à Toulouse.

 

Des 50 secondes de M. Rémy Duméry, les rédacteurs ont retenu ceci :

 

« Rémi Duméry, est agriculteur céréalier. Quand il parcourt ses champs, ce qui l’inquiète ce sont les champignons pathogènes qui pourraient attaquer ses cultures de blé. Pour protéger ses 100 hectares de céréales des maladies, il investit chaque année près de 4000 euros dans les fongicides SDHI, des pesticides qui éliminent ces champignons. »

 

M. Pierre Rustin, avec Mme Paule Bénit à ses côtés, a débité son discours maintenant bien connu de ces substances qui s'attaquent à quasiment tout le monde vivant, et notamment à l'Homme. Résumé :

 

« Leurs recherches montrent que l’exposition à ces pesticides SDHI impactent [sic] directement les cellules humaines, comme par exemple les cellules de la peau. »

 

La séquence suivante doit nous intéresser encore davantage. Résumé dans le texte qui accompagne la vidéo :

 

« Fongicides : leur rôle dans la survenue des cancers

 

Dans ce laboratoire, les toxicologues étudient le rôle éventuel des SDHI dans la survenue de certains cancers. Ils ont notamment exposé des cellules du colon à ces fongicides et on [resic] observé que les signes de la maladie sont apparus très rapidement.

 

"Ça peut être un phénomène qui favorise le cancer. Ça veut dire que les altérations qu'il y a pu avoir au niveau de l'ADN peuvent être conservées et on peut imaginer qu'ensuite, ça va être plus initiateur de tumeurs.»

 

On navigue entre l'indicatif et le conditionnel.

 

Le titre est péremptoire : « ...pourquoi ils sont dangereux pour la santé ». Au bout des quelque 50 secondes consacrées aux réalités agricoles, ces fongicides « pourraient se révéler dangereux pour la santé humaine ». On retient de M. Pierre Rustin que « l’exposition à ces pesticides SDHI impactent [sic] directement les cellules humaines », mais admettons que le mot « impactent » est un peu vague. Puis « les signes de la maladie sont apparus très rapidement », mais... « Ça peut être un phénomène qui favorise le cancer […] et on peut imaginer [...] ».

 

La réponse à la question posée en titre est claire : non !

 

On peut aussi – et on doit – poser cette question à Mme Laurence Huc : êtes-vous sérieuse, là, quand vous balancez, comme ça, des hypothèses pour alimenter une controverse ?

 

Où sont vos publications qui confèrent un vernis de crédibilité, même mince, à ces hypothèses ainsi balancées dans une séquence vidéo dont bien peu de gens sont en mesure de comprendre la signification ?

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article