Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Fessenheim : le JT de 20 heures de France 2 mérite une fessée

23 Février 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

Fessenheim : le JT de 20 heures de France 2 mérite une fessée

 

 

La centrale de Fessenheim

 

 

Au journal télévisé de 20 heures du vendredi 21 février de France 2, il a bien sûr été question de la mise à l'arrêt définitif d'une tranche de 900 mégawatts.

 

La bien-pensance « écolo » est évidemment ravie. Les cons !

 

 

(Source)

 

 

Dans le MondeIdées, évidemment pas Planète (mais c'est référencé sur sa page d'accueil – Mme Valérie Faudon, directrice générale de la Société Française d’Énergie Nucléaire estime que « La fermeture de Fessenheim entraînera des émissions additionnelles de l’ordre de 10 millions de tonnes de CO2 par an ». Elle a raison : alors qu'en Alsace, on tire un trait sur une installation produisant de l'électricité largement décarbonée et capable de nous en livrer encore pour au moins une ou deux décennies, au nord de Dortmund, on s’apprête à mettre en service une nouvelle centrale à charbon, Datteln 4, d'une puissance nominale de 1.100 mégawatts... On marche sur la tête.

 

 

La centrale Datteln 4

 

 

Mais on marche aussi sur la tête sur France 2.

 

La première partie du reportage est classique : les gens du cru inquiets, et pour cause, et une référence à une déclaration de Mme Elisabeth Borne, anesthésiante et, osons-le, mensongère... mais elle est au conditionnel de prudence.

 

Cette partie commence mal. Non, ce n'est pas « le canal du Rhin », mais le Grand Canal d'Alsace.

 

M. Laurent Delahousse lance ensuite un « reportage » sur le démantèlement, qui ne commencera que dans cinq ans. Il s'ouvre par : « Une cheminée de la centrale a cessé de fumer ».

 

 

 

 

Aucune centrale nucléaire ne possède de « cheminée » ni ne « fume » !

 

Certaines centrales disposent de tours de refroidissement qui rejettent de la vapeur d'eau. D'autres – comme celle de Fessenheim – n'en ont pas. Le refroidissement est assuré par de l'eau pompée dans un cours d'eau, un lac ou la mer et rejetée, un peu plus chaude, dans le cours d'eau, le lac ou la mer. Ajoutons incidemment que les autres centrales thermiques doivent aussi disposer d'un dispositif de refroidissement.

 

On s'en tiendra à l'aphorisme de Michel Rocard : « Toujours préférer l'hypothèse de la connerie à celle du complot. La connerie est courante. Le complot exige un esprit rare. » Mais tout de même... Est-il permissible que la connerie ait droit de cité au journal de 20 heures ?

 

L'erreur sera-t-elle corrigée ?

 

 

(Source)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article