Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Et hop ! De l'homéopathie pour les plantes...

13 Février 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

Et hop ! De l'homéopathie pour les plantes...

 

 

 

 

C'est la Croix qui nous l'apprend dans « Contre les pesticides, une entreprise charentaise développe "l’homéopathie" pour les plantes ».

 

Ces guillemets seraient-ils de stupéfaction ? De suspicion ?

 

En résumé,

 

« Menée par l’ingénieur agronome Bernard Lachaise, la société Getade fait progresser les alternatives naturelles aux traitements chimiques en agriculture, selon un procédé fondé sur l’isothérapie. »

 

Google nous apprend que

 

« L'isothérapie est une technique homéopathique qui vise à améliorer la tolérance du patient vis-à-vis des allergènes responsables de leurs maux. Cette méthode utilise pour traiter le trouble, l'agent responsable, dilué et dynamisé. »

 

Autre définition :

 

« L'isothérapie (aussi appelée parfois isopathie) fait appel à la notion d'identité. En somme, une personne, un animal ou une plante victime de l'action toxique d'un produit ou d'un microbe ou d'une moisissure ou encore d'un parasite peuvent être rétablis dans leur intégrité grâce à l'administration de la substance causale en dynamisation korsakovienne 200 K. »

 

On s'arrêtera là...

 

Voici une déclaration de M. Bernard Lachaise :

 

« J’ai créé Getade Environnement en 2000 pour adapter aux végétaux certains principes de l’isothérapie. À partir de souches de maladies, je crée des préparations magistrales, disons pour simplifier des sortes de vaccins, explique-t-il. Le principe est de renforcer les défenses immunitaires de la plante. Plutôt que la traiter contre des maladies avec un produit phytosanitaire, nous l’aidons à se défendre elle-même. Il faut d’abord permettre au sol de reconstituer toute sa vie microbienne, cet équilibre dont le végétal tire sa force. En gros nous cherchons à revenir à la véritable agronomie. »

 

Une « véritable agronomie » avec des « préparations magistrales » ?

 

 

(Source)

 

 

La société a un portefeuille de 27 produits « labellisés Ecocert ». L'alliance du bio et du charlatanisme... Mais on aura du mal à en savoir plus : l'essentiel du site internet de la société n'est accessible que sur demande.

 

L'entreprise détient aussi un brevet délivré par l'Office Européen des Brevets le 10 décembre 2008 pour un « Procédé de traitement biologique des végétaux, notamment de la vigne et compositions adaptées ». Doublement étonnant : de par le contenu du brevet et par le fait qu'il ait été accordé. Voici le début de la revendication 1 (principale) :

 

« Procédé de traitement phytosanitaire biologique de végétaux, notamment de la vigne, caractérisé en ce que l'on procède aux actions suivantes :

 

a) à sortie des feuilles : nettoyage de printemps par application par pulvérisation d'une composition comprenant au moins :

 

- de la bouillie nantaise, et/ou

- au moins un fongicide, et/ou

- du silicate de sodium.

 

b) lorsque les grappes ou les boutons de fleurs sont visibles : traitement contre le mildiou et l'oïdium par application par pulvérisation d'une composition comprenant au moins :

 

- un silicate d'aluminium, poudres de roches et mouillant, et/ou

- du soufre mouillable ou liquide, et/ou

- d'un ferment de céréales biologiques

 

Il y a huit alinéas. Autant dire que c'est un programme de traitements, éventuellement complété par d'autres étapes décrites dans les revendications suivantes. En tout cas, ce n'est pas de l'« isothérapie ». Ce n'est pas une critique : une société peut déployer ses activités dans différentes directions.

 

La Croix a cru bon de préciser en intertitre :

 

« Un milieu agricole plutôt méfiant ».

 

On le comprend... Mais qu'en est-il des médias ?

 

Une rapide recherche nous met sur la piste de « Homéopathie et aspirine naturelle: une recette contre le gel de la vigne » de la Dépêche du 24 février 2018. Voici un extrait qui nous met sur la piste de... l'AFP :

 

« Le MO2, c'est pour mildiou et oïdium, deux maladies de la vigne que le produit traitait, avec comme adjuvant de l'aspirine végétale, tirée du saule blanc et de la reine des prés, pour fluidifier la sève.

 

Au printemps 2016, Hervé Emeric venait d'en pulvériser ses vignes dans le Vaucluse quand le gel a frappé: "Les feuilles ont brûlé. Normalement, quand ça gèle, on ne fait que du bois, on n'a pas de fruit. Pourtant, le raisin a poussé normalement, après", raconte-t-il à l'AFP. »

 

Eureka !

 

« Cela a été le déclic pour Bernard Lachaise qui raconte avoir fait trente ans de recherche appliquée pour maîtriser les principes fondamentaux de l'homéopathie sur la santé animale, et les avoir transposés au végétal, pour que la plante se défende elle-même.

 

[…]

 

Couplée à l'aspirine végétale qui est connue depuis l'Antiquité, ce traitement "a le même effet sur la sève que l'aspirine sur le sang. Ça la fluidifie, ce qui l'empêche de geler. C'est comme un robinet d'eau qu'on laisse ouvert, il ne gèle pas", assure-t-il.

 

Les prescriptions sont simples: lorsque le vigneron voit qu'une gelée va poindre, il vaporise ses vignes avec ce traitement naturel. »

 

On apprend aussi :

 

« "Donc, il faut d'abord rééquilibrer le sol par amendement naturel. Cela attire les vers de terre qui aèrent la terre. Ensuite, on peut appliquer un traitement sanitaire préventif. Mais en équilibrant le sol, j'élimine 60% des besoins en produits phytosanitaires, car la plante est alors capable de se défendre elle-même", insiste-t-il. »

 

On trouve peu ou prou le même texte dans « Il a trouvé une recette naturelle contre le gel de la vigne... par hasard » d'Ouest France (26 février 2018).

 

Le Parisien a aussi produit un articulet, « Environnement : de l'aspirine contre le gel de la vigne » le 1er mars 2018.

 

Le titreur du Point a été enthousiaste : « Gel des vignes : la solution miracle d'un agriculteur ». le 26 février 2018. Le journaliste n'a cependant pas oublié les principes élémentaires ; « Une solution qui semblerait donc être miraculeuse et qui s'applique de manière très simple. »

 

C'est donc une solution miracle qui semblerait miraculeuse mais dont le milieu agricole se méfie et qui, sauf erreur, ne fait pas l'objet de recherches dans cette INRAE si portée sur les « solutions alternatives ».

 

Mais que la société Getade Environnement et M. Bernard Lachaise ne se désespèrent pas : avec un peu de chance – et surtout s'ils se prévalent de la biodynamie – ils auront un article sur le site du Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation...

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

max 13/02/2020 23:13

En me baladant sur mon téléphone, je suis tombé sur cette article
https://www.20minutes.fr/sante/2717691-20200213-sclerose-plaques-apres-vaccin-contre-hepatite-b-cedh-estime-sanofi-droit-proces-equitable
qui ma conduit à celui-là.
https://www.20minutes.fr/societe/2228435-20180227-vaccin-contre-hepatite-b-reconnu-dangereux-sante
C'est un article dans Fake off ( il date de 2018), et un des intervenant est Romain Gherardi qui parle de deux études dont une est faite par le Dr Dominique LE HOUÉZEC du REVAV (une assos anti-vax, bien qu'ils s'en défendent).
La page de présentation du Fake off n'a pas du être lu par celle qui à écrit l'article (en même temps c'est pas la première fois que les dénicheurs de fake news des médias en propage elle-même).
https://www.20minutes.fr/societe/desintox/

Site du REVAV
http://www.revahb.fr/index.php

Justin 13/02/2020 13:41

manque Géo et La Dépêche en plus vieux

https://www.geo.fr/environnement/homeopathie-et-aspirine-naturelle-une-recette-contre-le-gel-de-la-vigne-185411

https://www.ladepeche.fr/article/2018/02/24/2748608-homeopathie-aspirine-naturelle-recette-contre-gel-vigne.html

les 2 on le même titre... et le même texte

Il est là 13/02/2020 12:43

Sinon je connais un moyend e renforcer la défense des plantes sans avoir à recourir aux produits phytosanitaires et validé par la science : les OGM, plus précisement, une plante OGM capable de se défendre plus vite et plus efficacement contre les ravageurs.

No pas bon les OGM ? pas grave j'ai une autre méthode très efficace : l'esclavage, on met des esclaves dans les champs et on les fait travailler jusqu'à point d'heure pour qu'ils tuent les insectes à la main comme au bon vieux temps. Non pas bien l'esclavage ?

Bon ben soit on accepte les OGM soit on garde une forte quantité de produit phytosanitaire.

un physicien 13/02/2020 10:57

Pou rigoler un coup, allez voir ce qu'est la dynamisation korsakovienne

Murps 13/02/2020 10:21

Il y avait un documentaire sur Lyssenko et ce malheureux Vavilov sur Arte l'autre soir.
Ca m'a surpris de la part de cette chaîne qui est en général écolo branche dure et anti-sciences.

Tiens, je ne sais pas pourquoi je vous parle de ça...
;-)