Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

La fille du fermier : « Big ag » ouvre souvent la voie avec leur philanthropie

27 Décembre 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

La fille du fermier : « Big ag » ouvre souvent la voie avec leur philanthropie

 

Amanda Zaluckyj, AGDAILY*

 

 

Image : Bayer

 

 

La période des fêtes semble faire ressortir l’esprit de générosité des gens. Bien sûr, nous sommes occupés à faire des folies sur des desserts et d'autres plats appétissants, à gâter nos proches avec des cadeaux, et probablement même à nous acheter des petites choses. Mais c'est aussi la période la plus généreuse de l'année. Les gens font des dons à des organismes de bienfaisance, adoptent des familles pour Noël et accordent du temps à d'autres. Et c'est probablement l'une des raisons pour lesquelles la période est si magique.

 

Mais avez-vous déjà remarqué que de nombreuses entreprises agricoles proposent ce type de programmes de bienfaisance toute l'année ? Beaucoup d'entre elles investissent et redonnent régulièrement à la communauté agricole.

 

Ce sont ces mêmes entreprises qui sont vilipendées par les activistes et les médias, les soi-disant « big ag ». Vous pouvez les voir installées à la National FFA Convention & Expo [Future Farmers of America] ou au Farm Progress Show, dans l'espoir de mieux comprendre les besoins des producteurs et d'écouter les préoccupations du secteur. Ces entreprises donnent à la fois de leur temps et de leur argent, travaillant à établir des liens personnels avec les agriculteurs et les jeunes de l'agriculture.

 

Prenons l'exemple du concours de Bayer, Farm for Good. Bayer choisit au hasard des producteurs de cultures sarclées et leur permet de faire verser un don de 5.000 $ à l'organisme de bienfaisance de leur choix. En 2019, Bayer a versé 50.000 $ à divers organismes de bienfaisance et organisations choisis par les agriculteurs. Les organisations incluaient des groupes locaux de guides [scouts féminines] dans les systèmes scolaires locaux.

 

L'entreprise a également créé la Bayer USA Foundation, qui soutient l'éducation STEM [science, technology, ingénierie et mathématiques] et le perfectionnement de la main-d'œuvre. Ils travaillent également sur des initiatives environnementales et l'expansion des services sociaux. Personnellement, j’ai été impressionnée par les efforts récents de Bayer pour ouvrir le débat sur la santé mentale parmi les agriculteurs, un groupe qui connaît un nombre croissant de suicides. (Divulgation complète : j'ai travaillé avec Bayer pour promouvoir ces efforts.)

 

Ajoutez le soutien de Bayer à la Journée Nationale des Sciences pour la Jeunesse 4-H, l'effort pour offrir des expériences scientifiques pratiques aux enfants, et son financement pour le Farm Tour annuel de Luke Bryan, qui collecte des dons [une série de concerts organisée par la chanteur de country Luke Bryan], et il y a beaucoup à prendre avec cette entreprise.

 

 

 

Tractor Supply Co. est un autre excellent exemple. La TSC mène régulièrement des campagnes de soutien à la FFA et aux 4-H. Au cours de l’année, la société fait prendre conscience de l’importance des organisations de jeunesse en organisant des concours nationaux et en collectant des bourses d'études. TSC reconnaît que la FFA et les 4-H forment de futurs futurs leaders. Et elle comprend l'importance d'investir – littéralement – dans notre avenir. (Divulgation complète : la TSC m'a rémunérée pour les avoir aidés à promouvoir les efforts liés à la FFA.)

 

 

 

 

Syngenta a apporté des contributions similaires à la FFA. L'entreprise a fait un don de 5 $ pour chaque personne s'inscrivant sur ses sites Grow More Experience [acquérez plus d'expérience] et Golden Harvest Agronomy in Action [l'agronomie de la récolte dorée en action]. La campagne a permis de recueillir plus de 16.000 $. Et l'argent a soutenu les sections locales de la FFA à chaque événement.

 

Bien sûr, jeter de l'argent n'est pas la seule façon pour ces entreprises de redonner.

 

Considérez les efforts de BASF sur les pollinisateurs. La société a pris un vif intérêt dans le soutien de la santé des pollinisateurs en finançant la recherche. Mais ils ont également lancé le #MonarchChallenge, à travers lequel ils ont fait un travail de formation des agriculteurs et des parties prenantes sur la façon d'utiliser les terres d'une manière respectueuse des pollinisateurs. Et BASF offre gratuitement des graines d'asclépiade – un mets favori des papillons monarques – aux agriculteurs, terrains de golf et autres.

 

 

 

 

Je pourrais continuer encore et encore. Le message est clair : ces «big ag », ces grandes entreprises agricoles, veulent vraiment être de bonnes entreprises citoyennes. Bien sûr, ces activités aident les entreprises à générer une bonne presse. Mais leur engagement à long terme donne à penser qu'elles regardent au-delà des gros titres. Et il y a d'innombrables personnes dans l'industrie qui bénéficient de ces programmes. Je suis sûre qu'aucun chapitre de la FFA rejetterait l'argent ou dirait que cet argent ne l'aide pas. Donc, avant de condamner une « big ag », il est important de regarder la situation dans son ensemble.

 

Et je mets au défi quiconque de regarder de plus près ces entreprises-qui-agissent-plus-saintement-que-vous lors de la commercialisation de leurs produits (nous savons tous de qui je parle). L'ironie est que ce sont ces entités qui ciblent et attaquent les « big ag ». Ont-elles des activités caritatives ? Ont-elles des fondations ? Viennent-elles soutenir la FFA ? Rencontrent-elles des agriculteurs lors de salons et de conventions ? Vous pourriez être surpris de les trouver aux abonnés absents.

 

Bravo donc à la saison des dons ! Et bravo aux entreprises agricoles qui travaillent toute l'année à investir dans nos communautés agricoles.

 

_____________

 

 Amanda Zaluckyj blogue sous le nom The Farmer's Daughter USA. Son objectif est de promouvoir les agriculteurs et de lutter contre la désinformation qui tourbillonne autour de l'industrie agroalimentaire américaine.

 

Source : https://www.agdaily.com/features/big-ag-leads-way-big-outreach-philanthropy-charity/

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Il est là 28/12/2019 09:58

Intéressant témoignage qui nuance l'image de Bayer et montre que cette entreprise est plus engagée que ce que l'on pense pour l'environnement. Mais bon vous et moi savons que les détracteurs de Bayer crieront au greenwashing et accuseront ceux qui l'applaudissent d'être des collabos.

Il est là 30/12/2019 09:25

Il ne l'a peut-être pas vu, après tout, avec les fêtes, on a tous un peu trop bu et on ne fait plus trop attention ;)

Je sais je suis méchant

Seppi 29/12/2019 18:34

@ Il est là le samedi 28 décembre 2019 à 09:58

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

C'est d'ailleurs curieux que cet article n'ait pas inspiré Lionel P...