Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

L’approbation du cotonnier Bt au Kenya ouvre la porte à d’autres cultures GM

24 Décembre 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #OGM, #Afrique

L’approbation du cotonnier Bt au Kenya ouvre la porte à d’autres cultures GM

 

Verenardo Meeme*

 

 

 

 

Les scientifiques kenyans et les chefs de file des exploitants agricoles se félicitent de l’approbation par le président Uhuru Kenyatta du cotonnier Bt, génétiquement modifié pour résister à des insectes, à des fins commerciales, affirmant que cela ouvre la porte à d’autres cultures GM.

 

Bien que la résolution du Cabinet d'hier approuvant le cotonnier Bt ne traite pas spécifiquement de l'interdiction des cultures GM prononcée par le Kenya en 2012, le moratoire est essentiellement terminé, selon le Dr Charles Waturu, principal chercheur sur le cotonnier Bt à la Kenya Agricultural and Livestock Research Organisation (KALRO).

 

« L'interdiction générale n'a pas été levée, mais d'autres cultures passeront parce que la note du cabinet indique que d'autres OGM seront examinés au cas par cas, ce qui signifie que le Cabinet supprime l'interdiction essentiellement sans le mentionner », a déclaré Waturu. « Cela a ouvert la voie à d'autres cultures [GM]. Malgré l'interdiction, cela signifie que d'autres applications seront acceptées. En fait, nous n'avons plus besoin de parler de l'interdiction. »

 

Une évaluation des incidences sur l'environnement (EIE) doit encore être achevée avant que la culture, qui a passé avec succès les essais au champ effectués sur une période de cinq ans, puisse être commercialisée. L'EIE sera probablement réalisée en janvier « et en février de l'année prochaine, nous aurons terminé », a déclaré Waturu.

 

L'Autorité Nationale de Biosécurité devrait donner son approbation au développeur de la technologie, peut-être dans une semaine, a-t-il déclaré. « Nous préparons maintenant des démonstrations pour présenter la technologie aux agriculteurs. »

 

« La communauté scientifique est très heureuse car c'est une bonne nouvelle non seulement pour le Kenya, mais aussi pour la communauté d'Afrique de l'Est », a ajouté Waturu. « C’est un bon début pour la région de l’Afrique de l’Est. Nous espérons que d'autres pays d'Afrique de l'Est suivront. »

 

Les agriculteurs ont également salué la nouvelle.

 

« L'approbation va apporter un grand changement aux producteurs de coton kenyans, en particulier ceux qui vivent dans les zones arides et semi-arides où les ravageurs et les maladies prospèrent dans le cotonnier, parce que le cotonnier Bt a un mécanisme intégré pour lutter contre des ravageurs », a déclaré Mugo Magondu, président de la Société des Agriculteurs Biotechnologiques du Kenya (SOBIFAK), à l'Alliance pour la Science.

 

« Des NPT (National Performance Trials – essais nationaux de performance), nous ont montré que le cotonnier Bt était capable de battre les ravageurs sans beaucoup de traitements, ce qui signifie que la culture du cotonnier Bt nous aidera à réduire les coûts de production du coton », a-t-il ajouté. « Nous pouvons maintenant dire que nous avons une culture de rente et que les agriculteurs peuvent la produire sans trop de stress. »

 

« Au nom de la Société des Agriculteurs Biotechnologiques du Kenya, nous sommes très reconnaissants du soutien du président, et nos membres sont prêts pour les prochaines étapes de la commercialisation », a-t-il déclaré.

 

La production commerciale du coton Bt devrait permettre aux agriculteurs de gagner davantage grâce à une augmentation de la production, selon un communiqué de l'Unité Stratégique de Communication du Président's (PSCU) suite à l’action du Cabinet. Elle renforcera également le pilier de la fabrication du programme « Big 4 » du président, selon lequel le Kenya cherche à s’imposer comme un leader régional dans la production de textiles et de vêtements.

 

___________

 

* Source : https://allianceforscience.cornell.edu/blog/2019/12/kenyas-bt-cotton-approval-opens-door-to-other-gmo-crops/

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article