Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« La Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire dit stop au lynchage médiatique et par des extrémistes ! »

13 Novembre 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #Agribashing

« La Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire dit stop au lynchage médiatique et par des extrémistes ! »

 

Glané sur la toile 439

 

 

Comment trouver des choses intéressantes sur des pages qui ne sont pas les premières à être référencées par votre moteur de recherche favori ? En passant par la recherche d'images.

 

Et cherchant une image pour illustrer l'agribashing, voici qu'apparut un portrait de Mme Sylvie Brunel...

 

...Deux clics plus tard, sur Agri71.fr, « La Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire dit stop au lynchage médiatique et par des extrémistes ! ». On se laisse évidemment tenter... n'est-elle pas un des plus ardents et convaincants défenseurs de l'agriculture française – celle qui nous nourrit, structure nos territoires et fournit l'ossature de la ruralité, et abonde notre économie ? On ne peut qu'être alléché par ce chapô :

 

« Le 23 novembre à Chalon-sur-Saône s’est tenue une session chambre d’Agriculture d’un genre particulier. Sylvie Brunel, géographe et écrivaine, a clairement remis nombre de pendules à l’heure sur la place de l’agriculture. Sa demande : respecter cette force économique majeure en France. Et de dire à tous ses détracteurs : stop au lynchage ! Tous les agriculteurs doivent répondre sans être agressif mais en étant offensif. De quoi remonter tous les élus à bloc pour mener à bien ce combat dans les médias contre l’agri-bashing ambiant. »

 

Si vous avez été attentifs, vous aurez tiqué sur la date : nous ne sommes pas encore le 23 novembre... Sinon, et si vous lisez jusqu'au bout, vous découvrirez que cet excellent article de M. Cédric Michelin est du 26 novembre 2018.

 

Vous aurez aussi découvert que, hormis pour quelques éléments de l'actualité de l'époque, cet article n'a pas pris une ride.

 

« […] Elle invite les 450.000 agriculteurs à "sensibiliser" la population aux questions rurales et agricoles, donc de société, comme les ONG, sans "être agressif mais sans hésiter à réagir, à être combattif, offensif et à attaquer en diffamation si besoin". "Même si vous n’êtes pas des as de la communication, dotez vous de bataillons pour communiquer. Les jeunes sur les réseaux sociaux. Les anciens dans les écoles", concluait-elle.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article