Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

À la découverte de la version alimentaire de « la vaillance volée »

24 Novembre 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

À la découverte de la version alimentaire de « la vaillance volée »

 

Bill Horan*

 

 

 

 

« Nous sommes très attentifs à la provenance de nos ingrédients », déclare Chipotle Mexican Grill sur son site Web.

 

Pourtant, la chaîne de restaurants ne se soucie apparemment pas assez de dire la vérité à leur sujet, à en juger par les résultats d'un procès récent : Chipotle a accepté le mois dernier de payer 6,5 millions de dollars pour mettre un terme à un recours collectif qui avait accusé la société de publicité trompeuse, une publicité alléguant que ses produits était exempts d'OGM.

 

Les détracteurs du génie génétique ont diffusé des informations erronées sur les OGM depuis le début. Ils ont induit le public en erreur et nié ce que la science dit (qu'ils sont sûrs), qu'ils aident les agriculteurs comme moi (nous produisons plus de nourriture), qu'ils protègent l'environnement (nous préservons les terres et gardons le sol en bonne santé), qu'ils profitent aux consommateurs (en maintenant les prix alimentaires bas), et plus encore.

 

Autrefois, les mensonges sur les OGM étaient confinés aux manifestes débridés des activistes animés par l'idéologie, aux extrêmes de la politique. Maintenant, ils sont devenus courants, générant des milliers d'allégations pour des produits bidon. Chipotle vient de se faire prendre et va en payer le prix — mais beaucoup d'autres marques continuent à tromper.

 

Nous entendons constamment des mensonges provocateurs, de la part des politiciens, des médias, etc. L’un des plus flamboyants concerne des imposteurs militaires : des menteurs qui font de fausses déclarations sur leur service militaire et, par exemple, mettent des citations de Purple Heart [ma note : médaille militaire américaine, décernée au nom du président des États-Unis, accordée aux soldats blessés ou tués au service de l'armée après le 5 avril 1917] sur leurs plaques d’immatriculation bien qu’ils n’aient jamais été blessés.

 

Médaille d'honneur militaire Purple Heart. Crédit photo : Ed Passi ; Flickr

 

En tant que vétéran de la guerre du Vietnam, j’ai toujours été indigné d’apprendre ces tromperies - et je suis heureux que l'on ait commencé à les dénoncer il y a deux décennies, à partir d'un livre d’investigation de B.G. Burkett et Glenna Whitley, « Stolen Valor » (vaillance volée).

 

Chipotle a tenté d'afficher son propre comportement prétendument valeureux en affirmant que ses burritos et ses tacos ne contenaient aucun ingrédient GM. Il cherchait à vanter sa propre vertu consistant à éliminer des éléments prétendument nocifs de ses produits.

 

C'était faux à deux niveaux. Premièrement, les OGM sont parfaitement sains. Aucune personne qui a sérieusement étudié la chose ne conteste cela. Suggérer le contraire, comme l’a fait Chipotle, c’est encourager la diffusion de la désinformation et de l’ignorance des consommateurs.

 

Deuxièmement, la chaîne alimentaire de Chipotle était fondée sur des OGM. Les animaux qui fournissaient une grande partie de sa viande étaient élevés avec des OGM. Les publicités de la société étaient donc des sortes d'études de cas sur l'hypocrisie.

 

Chipotle s'est fait prendre et va maintenant payer le prix de sa transaction et de sa publicité négative. C’est la bonne nouvelle. La mauvaise nouvelle est que notre industrie agroalimentaire regorge d'exemples similaires de fraude.

 

Avez-vous déjà vu un emballage alimentaire portant une étiquette spéciale indiquant que les ingrédients sont non génétiquement modifiés ? Bien sûr : le Non-GMO Project indique que les articles portant son étiquette figurent sur plus de 50.000 produits pour plus de 3.000 marques, représentant un marché de plus de 26 milliards de dollars par an.

 

Voici le problème : une grande partie de ces produits contiennent en fait des OGM. Le Non-GMO Project n’aime pas diffuser ce fait, mais il est admis à la page 15 d’un document de 44 pages aux tréfonds de son site Web (pour un bon aperçu, regardez cette vidéo).

 

Le sel sans OGM n’existe pas. Crédit photo : Hazel Meadows ; Flickr

 

Ce n’est malheureusement pas la seule imposture. De nombreux produits portant le label non-OGM ne sont même pas disponibles dans les variétés GM. Le sel sans OGM, par exemple, n’existe pas. Le sel n’a pas de gènes, donc personne ne peut les modifier. Chaque grain de sel jamais vendu dans l'histoire du sel est sans OGM. Toutes les variétés de sel de votre épicerie pourraient porter une étiquette sans OGM. Et pourtant, pour certains types de sel, on essaie de vanter leur qualité de non-OGM.

 

C'est ridicule. C’est une forme de publicité mensongère. Cela favorise l'ignorance des consommateurs, car cela implique que les aliments sans OGM sont meilleurs sur le plan gustatif ou pour la santé que les aliments contenant des OGM.

 

Au moins une entreprise a vu clair. Clover Leaf Seafood a par le passé apposé des étiquettes non-OGM sur ses conserves de thon et d'autres produits. Contrairement au sel, le thon a des gènes, mais il n'y a toujours pas de thon génétiquement modifié. Clover Leaf Seafood a reconnu l'absurdité de suggérer le contraire et a changé de politique (voici une autre vidéo utile).

 

Merci, Clover Leaf Seafood, d’avoir cru en l’intégrité des étiquettes des aliments et d’avoir respecté vos consommateurs.

 

Malheureusement, sa sage décision est l'exception plutôt que la règle.

 

Les déclarations fallacieuses sur les OGM sont partout. Si nous les supportons et les tolérons, les gens perdront confiance dans les entreprises du secteur agroalimentaire, les étiquettes nutritionnelles et peut-être même dans le travail honnête des agriculteurs ordinaires.

 

Ce scandale n’est rien de moins qu’une version de « la vaillance volée » dans le domaine de l’alimentation – supercherie en vue de duper les gens ordinaires et de les faire croire à un mensonge.

 

_____________

 

Bill Horan

 

Agriculteur, Iowa, États-Unis

 

Bill Horan produit du maïs, du soja, des cultures spéciales et d'autres céréales dans une ferme familiale du centre-nord de l'Iowa. En partenariat avec son frère, Bill assure le leadership de Horan BioProduction, LLC. Ancien marine et ancien combattant du Vietnam, il a obtenu un baccalauréat ès sciences de la South Dakota State University et a suivi le programme d'éducation pour cadres de la Harvard Business School. Bill est bénévole en tant que membre du conseil d'administration du Réseau Mondial d'Agriculteurs. Il a également contribué à diriger le réseau pendant plusieurs années en tant que président avant de céder les rênes à la mi-2017.

 

Il siège au comité consultatif de la Banque de la Réserve Fédérale de Kansas City, du Comité Consultatif du Fret dans les Transports de l'Iowa, et est président du conseil d'administration de Western Iowa Energy, une usine de production de biodiesel de 30 millions de gallons [113 millions de litres] par an. L'intérêt de Bill pour les énergies renouvelables tout au long de sa vie a été conforté par son engagement en tant que membre du comité directeur de Natural Resource Solutions, LLC, un groupe non partisan basé à Washington DC se consacrant au développement de politiques publiques visant à fonder la consommation d'énergie aux États-Unis pour 25 % sur la biomasse d’ici 2025. Il est également directeur du Parc de Recherche de l’Iowa State University et est membre du comité consultatif technique sur la biomasse du Département de l’Énergie/USDA.

 

Source : https://globalfarmernetwork.org/2019/09/uncovering-the-food-based-version-of-stolen-valor/

 

 

Ma note : en France, la situation est plus saine, mais...

 

Il n'y a pas de maïs doux GM autorisé à la vente en Europe.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bonjour, la vérité paie toujours, même si cela prends du temps. Restons avec le bon sens paysan !
Répondre
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire.<br /> <br /> "In case of doubt, tell the Truth" -- Mark Twain.<br /> <br /> Les gens finiront par comprendre en France que l'agriculture biologique utilise aussi des pesticides.
I
Après je ne veux défendre ces compagnies mais en raison de la haine du public pour les OGM est-ce qu'une compagnie ou chaîne de restauration pourrait survivre si elle décide de mettre en avant sa commercialisation de produit GM ?<br /> <br /> Par exemple cette société honnête "Clover Leaf Seafood" arive-t-elle à s'en sortir depuis qu'elle avoue avec honnêteté qu'elle vend des aliments GM ? Ou son chiffre d'affaire n'est il pas en train de s'effondrer ?
Répondre
S
@ Il est là le mardi 26 novembre 2019 à 07:45<br /> <br /> Bonjour,<br /> <br /> Merci pour ce commentaire.<br /> <br /> Je vais prendre un exemple qui ne relève pas de la transgénèse mais des "nouvelles technologies" comme CRISPR-Cas9 (des "OGM cachés).<br /> <br /> Supposons qu'on mette sur le marché du blé -- de la farine, du pain -- sans gluten (les travaux sont en cours). Y aurait-il vraiment un phénomène de rejet ?<br /> <br /> Et en France ?
I
Ah d'accord, je n'avais pas compris cette nuance concernant Clover Leaf Seafood.<br /> <br /> mais quand vous dites "Mais je pourrais bien imaginer qu'une entreprise qui vendrait des produits GM bons pour la santé ne partirait pas perdante aux USA." je serai moins optimiste que vous en raison de la haine des OGM poignante aux USA, une telle compagnie serait sans doute boycotée par beaucoup de caincains.
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire.<br /> <br /> Je ne suis pas expert en marketing. Mais je pourrais bien imaginer qu'une entreprise qui vendrait des produits GM bons pour la santé ne partirait pas perdante aux USA.<br /> <br /> Clover Leaf Seafood ne vend pas de produits GM. Son truc marketing c'est : nous ne mettons plus de Non-GMO verified" parce que nous ne voulons pas vous escroquer".