Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« OGM et cancer : les trois études qui invalident les résultats de Séralini » sur la chaîne Science & Vie

9 Septembre 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #Gilles-Éric Séralini, #OGM, #Pesticides

« OGM et cancer : les trois études qui invalident les résultats de Séralini » sur la chaîne Science & Vie

 

Glané sur la toile 392

 

 

Image d'un article de novembre 2012

 

 

Cela fait suite à un article publié sur le site Web en début d'année, « Maïs OGM : la fin de la polémique? ». Il y était répondu en conclusion, après l'évocation de trois études de grande envergure qui, pour faire simple, ont invalidé l'infameuse étude avec les photos de rats affligés d'énormes tumeurs :

 

« De quoi rassurer le public? Rien n'est moins sûr. Car la science ne fait malheureusement pas toujours le poids face au "choc des photos". »

 

Elle n'a non plus pas (cette formule est un alsacianisme...) fait le poids quelques jours après, le 17 janvier 2019, sur France 2, dans l'infâme Envoyé spécial « Glyphosate : comment s'en sortir ? » : le micro avait été complaisamment tendu à M. Gilles-Éric Séralini (et M. Stéphane Foucart) pour des propos hallucinants.

 

Et voici maintenant – après un article dans le numéro de février 2019 de la revue – une petite vidéo de quatre minutes, « OGM et cancer : les trois études qui invalident les résultats de Séralini » :

 

« Les images de rats nourris au maïs OGM déformés par les tumeurs avaient impressionné : mais l'étude dont elles sont issues est définitivement invalidée par trois autres études indépendantes. Pas sûr cependant que cela mette fin à la polémique, déplore Elsa Abdoun dans cette chronique Science & Vie TV. »

 

C'est à visionner, ce ne seront pas quatre minutes de perdues.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

max 09/09/2019 15:15

Et hoplà, un alsacianisme un. C'est bien de voir que tous les chroniqueurs et journalistes ne sont pas tombé dans le même trip écolo que les autres.

Seppi 16/09/2019 13:34

Bouchour !

Merci pour votre commentaire.

Il arrive à Science & Vie de fourcher, mais cela reste une bonne revue de vulgarisation.