Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Les étiquettes des produits alimentaires trompent souvent les consommateurs

6 Septembre 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #Article scientifique, #Alimentation

Les étiquettes des produits alimentaires trompent souvent les consommateurs

 

Oklahoma State University*

 

 

Les supermarchés états-uniens sont pleins de marketing alimentaire trompeur s'adressant à tous les clients sans méfiance qui veulent simplement acheter des aliments sains pour eux-mêmes et leur famille.

 

Ce n'est pas vraiment mieux en France... Et avec les applis pour téléphones portables destinées aux hypocondriaques et orthorexiques, ce n'est pas prêt de s'arranger.

 

 

S'ils se promènent dans les allées d'une épicerie, les consommateurs verront toutes sortes d'étiquettes d'aliments vanter les produits comme étant des choix sains. Les légumes sans cholestérol, l'eau sans gluten, les boissons gazeuses naturelles, les biscuits à base de céréales complètes à 100% et les carottes sans OGM ne sont que quelques exemples des nombreuses affirmations que les acheteurs peuvent voir sur les emballages d'aliments aux États-Unis.

 

De nombreux consommateurs pensent que ces allégations signifient que le produit alimentaire qu'ils achètent est plus sain pour eux et leur famille. Ce qu'elles signifient en réalité, c’est que les entreprises qui font la publicité de ces produits profitent du manque de compréhension du public pour augmenter leurs profits, a déclaré Jenni Kinsey, spécialiste adjointe de la vulgarisation coopérative de l’Université d’État de l’Oklahoma, spécialisée dans les programmes d’éducation nutritionnelle communautaire pour les jeunes.

 

« Le supermarché regorge de marketing alimentaire trompeur, destiné aux clients peu méfiants qui veulent simplement acheter des aliments sains pour leur famille », a déclaré Kinsey. « Malheureusement, les consommateurs ne comprennent pas toujours bien le verbiage utilisé sur les étiquettes. Par exemple, il n'y a du cholestérol que dans les produits d'origine animale. Par conséquent, les fruits et légumes ne devraient jamais contenir de cholestérol. En fait, tout ce qui ne provient pas d'un produit animal devrait être exempt de cholestérol. »

 

Il ne faut pas longtemps pour trouver divers produits prétendus sans gluten, y compris de l'eau en bouteille. Le gluten est une protéine présente dans le blé, l'orge et le seigle. Par conséquent, l'eau ne contient évidemment pas de gluten. Mais les consommateurs qui souhaitent acheter des produits sains doivent souvent se fier uniquement au texte de l’emballage sans bien comprendre ce qu’ils achètent. Les consommateurs ne devraient vraiment pas se préoccuper d’éviter le gluten, sauf s’ils ont un diagnostic médical et sont suivis par un fournisseur de soins de santé.

 

« Le mot "naturel" est un autre qui se démarque auprès des consommateurs. À l’heure actuelle, la Food & Drug Administration des États-Unis n’a pas de définition officielle du mot "naturel". Par conséquent, cette allégation peut être utilisée pour d'innombrables produits alimentaires, y compris les sodas, les chips et d'autres aliments dont la plupart d'entre nous savent que nous devrions les limiter », a-t-elle déclaré. « N'oubliez pas qu'une allégation "naturel" n'est pas une allégation de santé. Les consommateurs peuvent payer davantage pour le produit visé par l'allégation même s'il ne diffère pas du produit voisin n'affichant pas cette allégation. »

 

Une étiquette affirmant qu'un produit a été fabriqué ou cuit avec 100 % de grains entiers ne fait pas de ce produit un grain entier. Kinsey a déclaré que si un produit alimentaire contient des grains entiers dans ses ingrédients, l'emballage peut affirmer que le produit a été fait avec des grains entiers. Cependant, cela incite les consommateurs à croire qu'ils obtiennent un produit à base de grains entiers alors qu’il ne l'estt pas. Pour vous assurer que vous achetez un produit de grains entiers, recherchez « 100% de grains entiers » sur l'emballage.

 

Kinsey a déclaré que l'on parlait beaucoup d'aliments bio-modifiés ou d'organismes génétiquement modifiés, également connus sous la désignation « OGM ». Ceux-ci sont utilisés pour augmenter le rendement des cultures et nourrir plus de personnes avec moins de ressources.

 

« Cela conduit finalement à des produits alimentaires plus abordables. Parmi les raisons pour lesquelles ces aliments sont issus de la bio-ingénierie, on peut citer, par exemple, une tolérance accrue à la sécheresse, une absorption améliorée des minéraux et une résistance à des insectes », a-t-elle déclaré. « Bien que seuls 10 aliments génétiquement modifiés [espèces cultivées] soient approuvés pour la vente aux États-Unis, des milliers de produits annoncent sur l'étiquette qu'ils ne contiennent pas d'OGM lorsqu'ils ne contiennent pas et n'ont jamais contenu les aliments génétiquement modifiés approuvés. Il s’agit simplement d’une tactique publicitaire visant à prendre le dessus sur les marques concurrentes. »

 

Les 10 aliments [espèces] génétiquement modifiés approuvés pour la vente comprennent la luzerne, les pommes, le canola, le maïs, le cotonnier, la papaye, les pommes de terre, le soja, les courges d'été et les betteraves à sucre.

 

Bien que la FDA ait lancé une initiative sur l’étiquetage sur le devant de l’emballage pour lutter contre les pratiques commerciales trompeuses en matière de commercialisation des produits alimentaires, il faudra des années, voire des décennies, pour éliminer toutes les allégations inappropriées.

 

« Ce que vous pouvez faire maintenant, c'est vous renseigner, vous informer sur les ingrédients et remettre en question les allégations des étiquettes », a déclaré Kinsey. « Prenez l'habitude de vous demander si l'allégation a un sens et vous commencerez à reconnaître le nombre massif d'allégations trompeuses sur les étiquettes. »

 

____________

 

* Source : https://news.okstate.edu/articles/agricultural-sciences-natural-resources/2019/gedon_food_labels.html

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
On trouve aussi des bonbons "0% matières grasses"
Répondre
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire.<br /> <br /> Il y a aussi des bonbons sans sucre… mais avec glucides…<br /> <br /> https://www.monoprix.fr/courses/bonbons-sans-sucres-avec-edulcorants-aux-aromes-naturels-de-menthe-1818316-p
X
Quelqu'un pourrait m'expliquer ce qu'est un produit "100% grain entier" ? Un exemple ?<br /> <br /> Une indication pas vraiment mensongère, mais perverse:"Sans sucre rajouté". Les gens risquent de ne lire (dans tous les sens du terme) que "sans sucre". Surtout si "rajouté" est en plus petit.
Répondre
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire.<br /> <br /> Peut-être faut-il acheter une boîte et l'ouvrir…<br /> <br /> Google "sans sucre ajouté" et cherchez les images… de quoi frissonner. Là le "ajouté" est vraiment petit : https://naturalia.fr/acerola-sans-sucre-bio-1000. Il est vrai qu'à "133,46 € / Kilos", on ne va tout de même pas ajouter du sucre...
H
Sur l'ignorance en matière d'étiquetage, j'ai une anecdote absolument fabuleuse qui remonte à quelques années... Quelqu'un rencontré chez des amis, qui faisait l'apologie du "sans gluten", elle était convaincue que le gluten des céréales la rendait malade depuis des années et que le gluten était au coeur de toutes les maladies. On était en pleine hystérie sans gluten... Cette personne était également végétarienne, et s'est mise à vanter la viande végétale qu'elle allait acheter dans une petite épicerie asiatique. Cela s'appelait du seitan. Je suppose que les étiquettes de fabrication étaient dans une langue asiatique car la pauvre dame ne savait pas du tout que le seitan (ou mian jin plus traditionnellement pour les chinois) était du gluten de céréales. Depuis plus de 1500 ans, les bouddhistes asiatiques végétariens en utilisent dans leur alimentation pour compenser le manque de protéines animales. Le seitan fut très à la mode en Occident chez les baba cools des années 1960-70. C'est assez facile à faire artisanalement puisqu'il suffit de pétrir une farine avec de l'eau, puis de rincer et re-rincer la pâte jusqu'à en avoir éliminé globalement la partie glucidique. Ensuite, cela peut s'accommoder de façon intéressante.
Répondre
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour ce grand éclat de rire...
Y
L'image du bio fini par être la plus grosse arnaque commercial du siècle !
Répondre
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire.<br /> <br /> Sur le plan agricole et alimentaire (y compris environnemental), je vois difficilement ce qui pourrait lui faire concurrence.
I
Osef le coup de l'eau sans gluten, celle-là fallait oser le faire<br /> <br /> Intéressant le coup des OGM... du coup est-ce qu'en France des compagnies n'ont pas recours à ce stratagème très intéressant ?<br /> <br /> Cordialement.
Répondre
S
@ max le mardi 10 septembre 2019 à 12:30<br /> <br /> Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire et les liens.<br /> <br /> La pub sur les semences est particulièrement gratinée. Plus que mensongère.
M
Ce n'est peut-être pas marquer sur l'étiquette mais dans les pub par contre.<br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=F1F2nUzm4mE<br /> <br /> Les pub carrefour sont... (il yen à d'autre du même niveau)<br /> https://www.youtube.com/watch?v=CuBPvRTy_5A<br /> Une petite sur les semences aussi<br /> https://www.youtube.com/watch?v=WHLqtK1bRV4<br /> Et les collusion entreprise ONG<br /> https://www.youtube.com/watch?v=DCzriXFf46U&list=PL-bRvordGWu5I0LcH1Uk4uj_3KKrf6Gh0&index=8
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire.<br /> <br /> Des stratagèmes, il y en a, bien sûr. Mais les règles d'étiquetage sont un peu plus strictes. On trouve toutefois du maïs doux "sans OGM", alors qu'aucun n'est autorisé à la vente en France.