Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Les héros du progrès : Fritz Haber et Carl Bosch

21 Août 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

Les héros du progrès : Fritz Haber et Carl Bosch

 

Alexander C. R. Hammond*

 

 

Carl Bosch et Fritz Haber

 

 

Aujourd'hui marque le deuxième volet d'une nouvelle série d'articles de HumanProgress.org intitulée « Les héros du progrès ». Cette chronique bi-hebdomadaire donne un bref aperçu des héros méconnus qui ont apporté une contribution extraordinaire au bien-être de l’humanité. Vous pouvez trouver le 1er volet de cette série ici.

 

Notre deuxième volet des héros du progrès met en vedette deux scientifiques allemands, Fritz Haber et Carl Bosch, lauréats du prix Nobel de chimie. Les deux ont créé le « procédé Haber-Bosch », qui convertit efficacement l'azote de l'air en ammoniac (c'est-à-dire un composé d'azote et d'hydrogène). Les dérivés de l'ammoniac sont ensuite utilisés comme engrais pour augmenter considérablement les rendements. L’impact des travaux de Haber et Bosch sur la production alimentaire mondiale a transformé le monde pour toujours.

 

Tout au long du XIXe siècle, les agriculteurs ont utilisé le guano (les fientes accumulées d’oiseaux marins et de chauves-souris) comme engrais extrêmement efficace en raison de sa teneur exceptionnellement élevée en azote, en phosphore et en potasse, des nutriments essentiels à la croissance des plantes. Mais au début du XXe siècle, les dépôts de guano ont commencé à s'épuiser et le prix de l'engrais a commencé à augmenter. Si une solution à l’épuisement du guano n’était pas venue rapidement, la famine aurait suivi.

 

Entre Fritz Haber. Né en 1868 en Allemagne, à Breslau (qui fait maintenant partie de la Pologne), Haber a commencé à étudier la chimie à 18 ans à l'université de Heidelberg. En 1894, Haber travailla à l'Université de Karlsruhe, à la recherche de méthodes de synthèse de l'azote. L'azote est très courant dans l'atmosphère, mais l'élément chimique est difficile à extraire de l'air et à transformer en une forme liquide ou solide (processus appelé « fixation de l'azote »).

 

Après des milliers d'expériences pendant près de 15 ans, Haber réussit à produire de l'ammoniac le 3 juillet 1909. Cela a prouvé que la production commerciale était possible. Cependant, la percée de Haber s’est produite dans un petit tube de 75 centimètres de haut et de 13 centimètres de diamètre. Au début du XXe siècle, il n’existait pas encore de grands conteneurs capables de supporter les pressions et les températures requises pour la production industrielle d’ammoniac.

 

C'est là que Carl Bosch entre dans l'histoire. Né à Cologne en 1874, Bosch étudie la métallurgie à l'université de Charlottenburg en 1894 avant de s'installer à l'université de Leipzig pour y recevoir son doctorat en chimie en 1898. Bosch rencontra Haber en 1908 et, après s'être informé de la percée de ce dernier l'année suivante, Bosch a relevé le défi de développer des conteneurs appropriés capables de gérer le processus de Haber au niveau industriel.

 

Quatre ans plus tard, Bosch produisait de l'ammoniac dans des conteneurs de 8 mètres de haut. Le processus Haber-Bosch était né. En 1913, Bosch avait ouvert une usine qui avait lancé l'industrie des engrais que nous connaissons aujourd'hui.

 

Grâce à la découverte du procédé Haber-Bosch, il est devenu possible pour la première fois dans l’histoire de produire des engrais de synthèse pouvant être utilisés sur suffisamment de cultures pour soutenir la population croissante de la Terre. Il est presque impossible de dire combien de vies ont été épargnées par cette percée, mais l'expansion de la population mondiale, passée de 1,6 milliard d'habitants en 1900 à plus de 7,3 milliards aujourd'hui, « n'aurait pas été possible sans la synthèse de l'ammoniac », déclare le scientifique tchèque Vaclav Smil.

 

Après leur contribution révolutionnaire au progrès humain, les deux scientifiques ont travaillé pour aider l'Allemagne pendant la Première Guerre Mondiale. Bosch s'est concentré sur la fabrication de bombes, tandis que Haber a joué un rôle déterminant dans le développement du gaz chloré. Quand Adolf Hitler est arrivé au pouvoir en 1933, Haber a fui l’Allemagne pour enseigner à l’Université de Cambridge. Il est décédé peu de temps après en 1935. En 1937, Bosch a été nommé président de l’Institut Kaiser Wilhelm, la plus haute fonction scientifique d’Allemagne. Critique farouche de la politique nazie, Bosch fut rapidement démis de ses fonctions et mourut en 1940.

 

Aujourd'hui, plus de 159 millions de tonnes d'ammoniac sont produites chaque année. Alors que l'ammoniac est également utilisé pour le nettoyage et comme réfrigérant, 88 % de l'ammoniac est utilisé pour les engrais. On estime que si les rendements moyens des cultures étaient restés à leur niveau de 1900, la récolte de l'an 2000 aurait nécessité près de quatre fois plus de terres cultivées que celles réellement cultivées. Cela équivaut à une superficie égale à près de la moitié de toutes les terres des continents libres de glace, au lieu des 15 % nécessaires aujourd'hui.

 

Sans les efforts conjugués de Fritz Haber et de Carl Bosch, la population mondiale serait bien moins nombreuse qu’aujourd’hui. Les deux ont vraiment changé le monde pour le meilleur. Leur contribution durable au bien-être de l'humanité signifie qu'ils méritent à juste titre d'être nos deuxièmes héros du progrès.

 

____________

 

Alexander C. R. Hammond est chercheur associé au Centre pour la Liberté et la Prospérité Mondiales du Cato Institute et chercheur principal à African Liberty. Suivez-le sur Twitter @AlexanderHammo

 

Source : https://humanprogress.org/article.php?p=1512

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
U
Haber avait comme ambition de doter l'Allemagne d'armes chimiques les plus létales possibles ...
Répondre
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire.<br /> <br /> Difficile de ne pas lire l'histoire avec les yeux d'aujourd'hui.
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire.<br /> <br /> C'est bien possible, mais il faut éviter de juger avec les critères d'aujourd'hui.<br /> <br /> Ses travaux ont permis l'un et l'autre. Et le bilan est largement positif, ne serait que parce qu'on se nourrit tous les jours et qu'on ne se tape pas dessus tous les jours.
B
C'est rien de le dire. Ce "héro du progrès" s'est même rendu en première ligne pour épauler les troupes dans leur emploi des gaz de combat. Sa femme s'est suicidée avec l'arme de son mari car elle ne supportait pas son implication dans cette barbarie.<br /> C'est aussi un signataire du délicieux "manifeste des 93", qui niait en particulier les crimes de l'armée allemande sur les civils belges (comme les massacres de Dinant).<br /> <br /> "Héro du progrès"... Avec des héros pareils cela donnerait presque envie de voter pour Rivasi...
J
Qui dit croissance de la production dit croissance de la consommation de CO2 .Au XIX ° siécle 30% de la surface agricole était utilisée pour nourir les animaux de tractions.Un enjeu des gouvernement et des ong écolo et de sauver la croissance de l'aviation en lui faisant des carburant de remplacement pour la fin du pétrole
Répondre
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire.<br /> <br /> Je place "nourrir l'humanité" au premier rang des enjeux. L'énergie ? Elle est quasi illimitée avec le nucléaire -- celui qui existe et qui n'est sans doute pas le meilleur, celui qui est dans les cartons, et celui qu'il reste à inventer.
H
max21/08/2019 16:34<br /> <br /> Bravo tu l' a gagné, nous te le décernons immédiatement ici https://www.ojim.fr/wp-content/uploads/2013/04/point-godwin.jpg
Répondre
I
Heritier<br /> <br /> Je crois qur Max se moque de ceux qui critiquent Bayer dn raison de ses liens avec le nazisme tout en adhèrent a la byodynamie qui a ete invente par un pro nazi. C est vrai que cette posture est un peu incoherente
M
Deux personnes qui ont sauvé tant de vie et nous on s’extasie sur une gamine qui sèche les court.<br /> <br /> "Quand Adolf Hitler est arrivé au pouvoir en 1933, Haber a fui l’Allemagne pour enseigner à l’Université de Cambridge. Il est décédé peu de temps après en 1935. En 1937, Bosch a été nommé président de l’Institut Kaiser Wilhelm, la plus haute fonction scientifique d’Allemagne. Critique farouche de la politique nazie, Bosch fut rapidement démis de ses fonctions et mourut en 1940."<br /> Et dire que les médias préfère faire la promotion de la biodynamie qui en plus d'être de la charlatanerie à été créer par un pro nazi et ce sont les mêmes qui critique Bayer pour ça collaboration avec les nazi (mais pas Hugo Boss sinon on serait plus ou s'habiller).
Répondre
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre précision.<br /> <br /> J'ai fait un apparentement terrible : Greta Thunberg et la Mère Denis...Tout pour la pub...
S
@ Il est la le mercredi 21 août 2019 à 20:09<br /> <br /> Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire.<br /> <br /> Ne rêvez pas ! C'est du Grand-Guignol ! Avec des naïfs qui croient qu'ils vont sauver la planète ou la "make great again".
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire.<br /> <br /> Il m'a fait rechercher des éléments sur la toile. Rudolf Steiner est mort en 1925. Il est difficile de le considérer comme un nazi. S'agissant de ses idées, il était -- comme d'autres -- un enfant de son siècle, et en plus un très grand causeur.<br /> <br /> Mais il y a aussi ça sur Wikipedia :<br /> <br /> La société de médecine anthroposophique Weleda a activement collaboré avec le régime nazi, qui lui passa d'importantes commandes pour des expériences et des séances de torture dans des camps de concentration, notamment à Dachau où exerçaient sous la supervision d'Himmler deux anthroposophes reconvertis en SS, Franz Lippert et Carl Grund.<br /> <br /> Source :<br /> <br /> https://veritesteiner.wordpress.com/2015/11/04/anthroposophie-et-ecofascisme-parpeter-staudenmaier/<br /> <br /> Traduction d'un texte publié à l'origine en anglais.<br /> <br /> <br /> <br /> <br />
I
Mon cher Max<br /> <br /> "Les gens enclins à écouter les scientifiques le faisait déjà. "<br /> <br /> Bon là je vous l'accorde certains, dont votre serviteur, n'ont pas attendu Greta pour écouter les scientifiques. Mais avouez que de nombreuses personnes n'arrivent pas à comprendre l'importance d'écouter les hommes de science et ne comprennent pas qu'il faut faire des efforts tout en encourageant l'innovation. Ceux-là feraient mieux de l'écouter pour en prendre conscience puis d'écouter les scientifiques, comme elle le demande elle-même d'ailleurs. <br /> <br /> " Les personnalités et politiques qui l’acclame ne le font que pour voir un peu de sa gloire rejaillir sur eux (La chanteuse Angele qui improvise une chanson sur le climat, pourquoi ne pas l'avoir fait avant Greta ? avant elle s'en foutais ? "<br /> <br /> Peut-être n'avez vous pas tort. Peut-être que oui des personnes du show biz l'acclament en partie par conviction sincère en partie pour se donner une bonne image et augmenter leur gloire. Mais ce qui compte c'est que cela leur donne envie de s'engager. Après faut voir ce que l'on appelle l'engagement, par ex la mère de Greta, une talentueuse chanteuse, a renoncé à sa carrière car les concerts ont un impact écologique non négligeable. Peut-être qu'un jour suivant cette logique son père arrêtera son métier de producteur de films vue que le cinéma et la télé et, pire encore, le streaming, sont des abbhérations écologiques. Mais n'est-ce pas dommage de supprimer le patrimoine culturel musical et cinématographique alors qu'on peut chercher à l'adapter ????<br /> <br /> " Mais que ces personnes sont bien moins médiatiser". C'est le problème, les scientifiques qui trouvent des solutions sont peu médiatisés et beaucoup sont attaqués par les sectes anti sciences primitivistes qui reviendraient à l'époque des cavernes si elles le pouvaient. Mais bon vous savez je pense que Greta en a marre d'être autant médiatisée et je pense qu'lelle aimerait qu'on écoute plus les scientifiques pour qu'elle puisse arrêter de porter ce qui doit lui sembler être un fardeau. <br /> <br /> "qui malgré tous ses discours arrive à faire un voyage plus polluant et plus chère (quelque millions quand même) que l'avion et sponsoriser par BMW en plus. "<br /> Oui bon ce n'est pas de sa faute si l'équipage du bateau qui l'accompagne décide de faire le retour à Monaco puis de retourner à Nouille York en avion, elle ne le leur a pas demandé e je pense qu'au fonds d'elle elle désapprouve ce qu'ils vont faire. On ne peut pas le lui reprocher je pense.<br /> <br /> " elle montre que ça solution est inaccessible aux pauvres (trop chère et réserver au copinage (avec la famille royale de Monaco)) "<br /> <br /> C'est le problème, elle veut prouver qu'on peut aller en Amérique sans utiliser l'avion mais faire un voyage de 15 jours aller 15 jours retour (soit un mois de voyage) n'est pas accessible à tout le monde. Après moi aussi je désapprouve son discours anti-avion. Qu'on ne prenne pas l'avion pour aller là oùon peut se rendre en train je suis d'accord. Qu'on encourage les Français à aller en Suède en train, je suis d'accord car c'est faisable. Mais qu'on les décourage d'aller en Amérique en avion je suis nuancé. Après oui on ne peut voyager en avion chaque année mais au lieu de dégoûter complétement je pense qu'il faut encourager à espacer le plsu possible ses voyages à l'étranger. Ex une famille prend l'avion seulement une fois tous les 4 ans pour aller dans un pays lointain et extra européen où on ne peut aller que difficilemment en train et restera chez elle les 3 autres années ou alors elle partiera dans des régions ou pays limitrophes de son lieu d'habitation. Et encore faut prendre en compte ceux qui ont de la famille à l'étranger. Je connais qq'un sa femme est d'origine brésilienne et sa famille est restée au Brésil. Chaque année elle prend l'avion avec son chéri et leurs enfants pour aller au Brésil. Je ne pense pas que dans ce contexte ce soit condamnable. Moi même j'ai de la famille en Italie et j'essaye d'y aller en train car c'est totalement faisable. Par contre si elle vivait en Thaïlande ou au Japon je serai d'accord pour y aller en avion vue la distance.<br /> <br /> "Certains on fait remarquer qu'elle aurait pus utiliser la vidéoconférence, mais ça marche moins pour faire de la com."<br /> <br /> Tient il me semble qu'en plus le GIEC estime qu'il est intéressant pour le climat de remplacer un voyage d'affaire par une visioconférence... Bon après ca passe par internet et sa pollue aussi, l'utilisation d'internet. Alors si elle l'avait fait, certains de ses détracteurs l'auraient accusé d'aggraver la pollution due au numérique.
M
Les gens enclins à écouter les scientifiques le faisait déjà. Les personnalités et politiques qui l’acclame ne le font que pour voir un peu de sa gloire rejaillir sur eux (La chanteuse Angele qui improvise une chanson sur le climat, pourquoi ne pas l'avoir fait avant Greta ? avant elle s'en foutais ? https://www.instagram.com/p/B0WSL8GICRs/ ).<br /> Et combien en profite pour faire la promotion de leur propre agenda marketing, politique et/ou idéologique ?<br /> <br /> Ce que je voulais dire c'était que les personnes qui cherche réellement à améliorer la situation en utilisant la science et en étant rationnel le font déjà (comme Haber et Bosch). Mais que ces personnes sont bien moins médiatiser (voir pas du tous en faite) que Greta qui malgré tous ses discours arrive à faire un voyage plus polluant et plus chère (quelque millions quand même) que l'avion et sponsoriser par BMW en plus. En voulant faire preuve de vertu mais sans se soucié de la réalité (plus complexe), elle montre que ça solution est inaccessible aux pauvres (trop chère et réserver au copinage (avec la famille royale de Monaco)) et au final inefficace et plus polluant. Certains on fait remarquer qu'elle aurait pus utiliser la vidéoconférence, mais ça marche moins pour faire de la com.
I
Ah le guano j avais lu un truc la dessus dans un numero de lz revue de vulgarisation historique Histoires et Civilisation. Bon si je me souviens bien cet engrais est elabore avec une fiente d un oiseau qu on ne trouve qu en Amerique latine la surexploitation de ce caca a engendre une exploitation difficile des travailleurs charges de le recolter er de le traiter. Mais la encore la maniere de le traiter ruinait leur sante. Mais qu moins c etait bio donc sa passe.
Répondre
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire.<br /> <br /> Non, le guano se trouve partout où il y a des peuplements d'oiseaux marins.<br /> <br /> L'exploitation du guano continue, en particulier au Pérou. Peut-on dire que les travailleurs sont exploités ? C'est une question de jugement et de valeurs personnelles. En tout cas, le travail et les conditions de vie sont très dures. Il y a des reportages sur le sujet.