Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Faire en sorte que l'agriculture reste « sexy » en Afrique

1 Août 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #Afrique

Faire en sorte que l'agriculture reste « sexy » en Afrique

 

Chibuike Emmanuel*

 

 

 

 

Le Réseau Mondial d'Agriculteurs (Global Farmer Network GFN) compte parmi ses membres plusieurs jeunes agriculteurs africains qui ont pris la tête des efforts visant à remodeler la manière dont l'agriculture est perçue dans leurs pays et sur le continent dans son ensemble. Ils ont travaillé dur pour apporter à leurs divers efforts un haut niveau d’intérêt, de l’enthousiasme, des approches modernes, de la positivité, de l’extensibilité, de l’accessibilité, de la rentabilité et de l’esprit d’entreprise.

 

Il y a quelques semaines, le New York Times a relaté les efforts déployés par certains membres de la jeune génération pour améliorer la perception de l'agriculture. L'histoire se rapportait selon lui à l'Afrique, mais elle se limitait en fait au Ghana. Eh bien, il y a beaucoup d'autres pays sur le continent et Chibuike Emmanuel, membre du GFN du Nigéria, a l'intention d'évoquer les jeunes agriculteurs de quelques autres pays. Ce mois-ci, le GFN partagera quelques faits saillants de Chibuike chaque semaine…

 

 

Les efforts multidisciplinaires des jeunes Africains pour que l’agriculture reste « sexy » sur le continent

 

C’est une réaction complémentaire à l’article « Millennials ‘Make Farming Sexy’ in Africa, Where Tilling the Soil Once Meant Shame » (les jeunes de la génération Y « rendent l'agriculture sexy » en Afrique, où travailler la terre était autrefois signe de honte) de Sarah Maslin Nir, publié dans le New York Times le 27 mai 2019. Elle décrit parfaitement comment les jeunes et les éduqués se tournent vers l’agriculture en Afrique au milieu d’énormes défis tels que le chômage, une formation faible voire inexistante, un déficit d’infrastructures et un système de distribution limité. Notre série d'articles tente de présenter les jeunes du continent africain au-delà du Ghana sur lequel l’article du Times se concentre singulièrement.

 

Jean lors d'une visite de ferme en 2017 dans l'Iowa, aux États-Unis.

 

« L’agriculture est synonyme de pauvreté » c’est, comme le dit l’auteur, ce que Jean Kaahwa a entendu et subi quand il était ridiculisé parce qu'il était devenu un agriculteur ; il s'est lancé dans l'agriculture quand il a quitté l’université de Makerere – où il s'était spécialisé en marketing. Cependant, Jean est aujourd'hui un agriculteur de renommée internationale ; il dirige Shalom Fish Farm Limited en Ouganda et est le directeur général d'Africa Agribusiness Services Limited, une société de conseil. Il est également engagé dans l'horticulture, les produits laitiers et la volaille.

 

Ruramiso montrant les résultats du dur labeur sur sa ferme au Zimbabwe.

 

Au Zimbabwe, Ruramiso Mashumba est titulaire d’un diplôme en gestion des entreprises agricoles de l’Université de West England et a plus de 10 années d’expérience dans l’agriculture. Elle est horticultrice et exporte en Europe et dans certaines régions d’Afrique. Elle exploite 100 ha dans l'est du Zimbabwe et élève également du bétail. Elle a fondé Mnandi Africa qui propose à d’autres petites agricultrices le développement des compétences, l’accès au marché pour acheter et vendre collectivement des biens, des services et des agro-technologies à travers un programme de partage d’intrants…

 

À suivre

 

Chibuike Emmanuel est un jeune agriculteur nigérian membre du Réseau Mondial d'Agriculteurs. Il est le fondateur et dirigeant de l'Agriculture is Sexy Network, qui inspire, soutient et guide les jeunes de la génération Y (millenials) pour qu’ils adoptent les carrières de l’agroalimentaire en tant que voie menant à la prospérité économique de l’Afrique.

 

______________

 

Chibuike Emmanuel

 

Agriculteur, Nigeria

 

Chibuike a commencé à élever des poissons-chats lorsqu'il a convaincu un réseau de télévision par câble de lui permettre d'utiliser une partie en jachère de leur ferme-tour pour la pisciculture. C'était un moyen créatif de contourner le coût élevé de l'immobilier dans la région. Il a commencé avec un bassin, a rapidement réalisé un bénéfice et a investi dans plus de bassins. Ensuite, la production de légumes a été ajoutée au système pour produire des citrouilles cannelées irriguées à partir de l’eau des bassins. La capacité d'élevage a maintenant augmenté jusqu'à 5 tonnes de poissons-chats par cycle de production. Chibuike a quatre employés à temps partiel qui l'aident dans la production de poisson et de légumes et dans la transformation du poisson.

 

En 2014, il a fondé l'Agriculture is Sexy Network pour parler aux jeunes et les intéresser aux carrières dans l'agriculture. Il est également en train de mettre en place une ferme coopérative mixte de 4 hectares pour les aider à se lancer dans l'agriculture. Plus récemment, il a commencé à promouvoir Peterscoin, une plate-forme de financement participatif destinée à aider les petits exploitants agricoles à lever des fonds, les institutions classiques telles que les banques les considérant comme présentant un risque élevé. Il innove également sur des modèles d'agriculture verticale intégrée modulaires, à faible coût et à faible technologie, destinés à aider les petits exploitants agricoles à maximiser le rendement à partir de ressources limitées telles que la terre.

 

Source : https://globalfarmernetwork.org/2019/07/ensuring-ag-remains-sexy-in-africa/

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article