Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Les paysans, une cible trop facile » dans la Liberté (journal romand)

25 Juillet 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information

« Les paysans, une cible trop facile » dans la Liberté (journal romand)

 

Glané sur la toile 376

 

 

Pour comprendre, un gazouillis (Source)

 

 

La Liberté, quotidien romand édité à Fribourg, a publié, le 6 juillet 2019, la lettre suivante de M. Emmanuel Kilchenmann, qui a signé « agriculteur et avocat » :

 

« Les paysans, une cible trop facile

 

Par ces quelques lignes, je souhaite défendre la dignité des paysans contre qui une véritable fronde a été lancée par les médias dominicaux. Il va de soi que chaque cas de maltraitance est un cas de trop. Cela étant dit, des rectificatifs s’imposent.

 

Tout d’abord, la confusion entretenue entre des "milliers de cas de maltraitance" sur les manchettes pour ensuite, dans l’article, retenir des "centaines de cas de maltraitance". Il est difficile pour le lecteur avisé de ne pas voir dans cette manière de faire une volonté de sensationnalisme malsaine, malheureusement si répandue dans nos médias contemporains.

 

Mais peu importe la motivation de cette fronde, les médias dominicaux à la pensée idéologique urbaine et mondaine se plaisent à attaquer une minorité campagnarde sans voix. Une minorité sans voix parce qu’elle travaille tellement qu’elle n’a pas le temps de se plaindre, une minorité silencieuse saisie par son labeur quotidien qu’elle n’a plus la force de manifester son ras-le-bol, cette minorité qui se tait, qui se cache et qui subit le diktat des bien-pensants qui n’ont jamais tenu de fourche dans leurs mains, ni gardé une génisse ne serait-ce qu’un jour durant.

Pour conclure, au nom probablement d’une immense partie de la population, je souhaite témoigner au monde paysan la plus grande gratitude pour tout ce qu’il fait au quotidien sans jamais se plaindre et avec le plus grand amour de la nature. »

 

Pour en savoir un peu plus, « La mise en cause généralisée des éleveurs suisses est injustifiée » un communiqué de presse de l'Union Suisse des Paysans.

 

Et pendant que nous y sommes le début et la fin d'un fil Twitter salutaire d'un vétérinaire.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
J'ai lu cet article sur le site de Matin Dimanche. Bon, le ton est plutôt modéré, en gros, il ditq ue seuls 10% des élevages suisses sont concernés et le Vice-Président de l'Union Suisse des Vétérinaires interrogés a bien expliqué que dans la plupart des cas, ils 'agit d'actes de négligeances et non de malveillances. Bon après le titre est putaclic et beaucoup vont encore stigmatisés nos éleveurs et paysans après avoir lu le titre sans prendre la peine de lire l'article. <br /> <br /> En tout cas courage aux paysans, ils ont vraiment du mérite de cntinuer à travailler pour ce travail pénible agravé avec le réchauffement climatique et sans reconnaissance en retour.
Répondre
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire.<br /> <br /> Vous savez très bien que le titre -- et surtout l'affiche -- fait l'opinion.