Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Le président de l'Association des Agriculteurs Allemands : protéger les plantes de la sécheresse grâce au génie génétique

8 Juillet 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #CRISPR, #OGM

Le président de l'Association des Agriculteurs Allemands : protéger les plantes de la sécheresse grâce au génie génétique

 

 

Voici des extraits d'une dépêche de la Deutsche Presse-Agentur, à l'occasion de la Journée des Agriculteurs Allemands, 26 et 27 juin 2019, Schkeuditz (source : Süddeutsche Zeitung) :

 

« Les agriculteurs allemands veulent s'armer avec des variétés spéciales contre le changement climatique. Cela nécessiterait une modification des lois européennes en matière de génie génétique, a déclaré mercredi [26 juin 2019] le président des agriculteurs Joachim Rukwied lors de la Journée des Agriculteurs Allemands à Schkeuditz, près de Leipzig. Les plantes doivent pouvoir supporter à la fois la sécheresse et l'humidité, a-t-il déclaré lors de la réunion de deux jours.

 

La Ministre Fédérale de l'Agriculture, Julia Klöckner (CDU), a approuvé cette revendications : « Nous avons besoin de nouvelles variétés résistantes au stress climatique », a-t-elle déclaré. Selon une porte-parole, la ministre ne pense pas grand chose d'une réserve de risque exempte d'impôts pour les pertes de récoltes éventuelles réclamée par l'Association des Agriculteurs. Elle s'investit en revanche pour un taux d'imposition réduit de l'assurance contre la sécheresse, entre autres choses.

 

Mais Klöckner a aussi formulé des exigences : elle attend des agriculteurs qu'ils « arrivent avant la vague » au lieu de réagir de manière défensive aux innovations. Ils devraient montrer qu'ils sont déterminés à réduire le dioxyde de carbone. Pour ce faire, ils devraient participer davantage à la discussion sur l’influence du consommateur sur le bien-être animal et l’écologie. Dans le même temps, Klöckner a appelé les consommateurs à soutenir une agriculture durable. Le commerce doit également être inclus pour une plus grande appréciation de la valeur des produits agricoles.

 

[…]

 

Le président des agriculteurs a souligné que les agriculteurs apportent une contribution décisive à la biodiversité avec au total 230.000 kilomètres de bandes fleuries en bordure de champs en Allemagne. L’initiative sur le bien-être animal fait également partie intégrante de l’agriculture durable.

 

[…]

 

Rukwied a mis en garde contre l'incompréhension croissante entre citadins et agriculteurs. Faisant référence à un référendum sur la protection des abeilles, il a déclaré : « Je n'ai aucune sympathie pour le fait de désigner les agriculteurs à partir d'un bureau et de dire que vous n'avez pas fait votre travail ». Il craint que les milieux urbains ne cherchent de plus en plus à influencer le travail quotidien des agriculteurs.

 

L'Association des agriculteurs allemands représente, selon ses indications, les intérêts d'environ 300.000 agriculteurs et de leurs familles.

 

 

° o 0 o °

 

 

Voici ce que déclarait l'Association des Agriculteurs Allemands le 25 juillet 2018 :

 

« L'Association des Agriculteurs à propos de l'arrêt sur les nouvelles méthodes de sélection

 

Rukwied: "L'Europe rate le train"

 

Le président de l'Association des Agriculteurs Allemands, Joachim Rukwied, exprime un point de vue critique sur l'arrêt de la Cour de Justice de l'Union Européennes : "L'Europe risque de rater l'occasion de se joindre à d'autres régions du monde. Ce jugement nous bloque les opportunités nécessaires pour maîtriser les défis du changement climatique à l'aide de l'amélioration des plantes. La sécheresse actuelle nous montre de manière exemplaire qu'à l'avenir, par exemple, nous aurons besoin de variétés tolérantes à la sécheresse. Le droit européen en matière de génie génétique doit maintenant être réexaminé pour sa viabilité future afin de tirer parti des possibilités offertes par les nouvelles méthodes de sélection."

 

L’édition du génome, selon l’état actuel des connaissances scientifiques, représente une amélioration significative de la précision, de l’efficacité et de la contrôlabilité par rapport aux méthodes classiques de sélection et au génie génétique. Les nouvelles techniques peuvent contribuer à promouvoir la résistance aux maladies et la tolérance aux conditions environnementales défavorables. L'Association des Agriculteurs Allemands considère qu'une réglementation européenne uniforme est absolument nécessaire. À cet égard, la protection des obtentions végétales doit rester la base, et les biobrevets sont rejetés. »

 

 

° o 0 o °

 

 

En France, l'AGPB, l’AGPM, la CGB, la FOP et la FNSEA avaient déclaré le 27 juillet 2018 dans un communiqué commun qu'elles :

 

« ...prennent acte de cette décision très lourde de conséquences pour nos concitoyens comme pour l’agriculture européenne et entend tirer la sonnette d’alarme : une agriculture en panne d’innovation variétale ne pourra relever l’ampleur des défis climatiques et environnementaux et répondre aux attentes des consommateurs qui demandent en particulier une agriculture utilisant moins de produits phytosanitaires. »

 

Notre Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation n'était pas encore ministre. Le gouvernement avait – hélas :

 

« salu[é] la clarification de la Cour de Justice de l’Union européenne sur le statut des nouvelles techniques de mutagenèse ».

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Cash investigation ayant décidé que tous ce qui n'est pas semences paysannes est le mal absolue et nos politiques étant profondément anti-OGM et influençables par les assos écolos (y compris cash et envoyé spéciale), ont est mal barré.
Répondre
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour ce commentaire.<br /> <br /> C'est à peu près ça.
I
Et comme l'opinion publique est elle-même très anti OGM et part du principe que si c'est pas naturel c'est le Maaaaaaaaaaaal llllllllllllllll genre Magnéto et Dark Vador, le peuple risque de soutenir les mesures anti-OGM et d'en demander encore et encore plus malgré l'avis des scientifiques parce que, oui, voyez les "scientifiks fo pa lé écouté i sont corrompus". <br /> <br /> Mais vous savez c'est quoi le pire ? C'est que ces gens qui raisonnent ainsi, c'est les premiers à se moquer des créationnistes parce que... la science a dit que l'évolution était réelle. <br /> <br /> Donc être créationniste= être ridicule car la science a dit qu'il y avait eu l'évolution<br /> être anti OGM= c'est très bien car les scientifiques y sont corrompus.<br /> <br /> CQFD.
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire.<br /> <br /> Oui, on est mal barré.<br /> <br /> On est en train de pénaliser une filière d'excellence qui, pour rester dans la course, n'a pas d'autre choix que d'expatrier sa recherche de point.<br /> <br /> Mon exemple favori est Florimond Desprez, qui a grandi de petite PME en grand groupe : il met au point des variétés de blé résistantes à la sécheresse… en Argentine.<br /> <br /> Ou encore M.Marc Fuchs qui, écoeuré par le vandalisme de la fauchosphère à l'INRA de Colmar, met maintenant ses compétences et son expertise au service de l'Université Cornell.<br /> <br /> Ou encore Mme Catherine Feuillet…<br /> <br /> https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand-63000/actualites/catherine-feuillet-quitte-l-inra-pour-les-etats-unis_1622707/