Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

L'USDA propose de réviser la réglementation des plantes biotechnologiques

9 Juillet 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #OGM, #CRISPR

L'USDA propose de réviser la réglementation des plantes biotechnologiques

 

Joan Conrow*

 

 

 

 

De nombreuses nouvelles plantes génétiquement modifiées seraient soustraites à la surveillance du gouvernement fédéral dans le cadre de la révision de la réglementation du pays en matière de biotechnologie proposée par le Département de l’Agriculture des États-Unis.

 

« Cette règle proposée, qui marquerait la première révision complète de la réglementation depuis son instauration en 1987, fournirait aux innovateurs une voie réglementaire claire, prévisible et efficace, facilitant la mise au point de nouveaux organismes modifiés par génie génétique dont il est improbable qu'ils posent des risques phytosanitaires », selon le document publié dans le registre fédéral.

 

En vertu de la proposition, les plantes ayant des caractères similaires à ceux qui pourraient être produits par la sélection traditionnelle seraient exemptées de réglementation. De plus, ceux qui développent de nouvelles variétés de plantes seraient autorisés à déterminer eux-mêmes si leurs produits sont exemptés de la réglementation.

 

L'agence a publié un communiqué de presse selon lequel sa proposition était guidée par les principes de durabilité, d'écologie, de cohérence, d'uniformité, de responsabilité et d'efficacité, créant ainsi l'acronyme SECURE (« sustainable, ecological, consistent, uniform, responsible and efficient »). Selon le communiqué, « la règle SECURE modernisera la réglementation en matière de biotechnologie du Département avec une approche équilibrée qui continue de protéger la santé des végétaux tout en permettant aux innovations agricoles de prospérer ».

 

« Comme son nom – SECURE – l'indique, le projet de règle intègre le besoin d'une production agricole efficace et durable pour nourrir et vêtir le monde, combiné à une surveillance réglementaire responsable et prévisible visant à protéger l'écologie et la santé des plantes des États-Unis », a déclaré dans un communiqué Greg Ibach, sous-secrétaire de l'USDA pour les programmes de marketing et de réglementation.

 

« SECURE permettrait à l'APHIS [Service d’Inspection Vétérinaire et Phytosanitaire] d’évaluer le risque phytosanitaire des organismes génétiquement modifiés avec une précision supérieure à celle que permet la réglementation en vigueur, en veillant à ce que la surveillance et le risque reposent sur les meilleures données scientifiques disponibles », a poursuivi M. Ibach. « Cette approche fondée sur le bon sens donnera finalement aux agriculteurs plus de choix sur le terrain et aux consommateurs plus de choix à l'épicerie. »

 

La révision proposée réduirait d'environ 3,6 millions de dollars le prix déjà élevé du développement de nouvelles plantes génétiquement modifiées – une économie qui tomberait à 730.000 dollars pour les plantes qui sont actuellement examinées par la Food and Drug Administration ou l'Environmental Protection Agency, ainsi que par l'USDA.

 

L'USDA accepte les commentaires publics sur la proposition jusqu'au 5 août. L'Agence prévoit également de publier un projet de déclaration d'impact sur l'environnement (EIS) programmatique.

 

_____________

 

* Source : https://allianceforscience.cornell.edu/blog/2019/06/usda-proposes-overhaul-biotech-plant-regulations/

 

Ma note : Ce n'est pas le seul événement d'importance en la matière. Le Président Donald Trump vient de signer une instruction aux trois acteurs concernés de mettre de l'ordre dans cette réglementation qui n'est pas un modèle de cohérence et d'efficacité.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Mais c'est ouvrir la boîte de pandore à l'agriculture biologique alors !<br /> Sinon cette nouvelle dénomination ouvrira t'elle la porte à l'importation "officielle" du génie génétique en <br /> France voir en Europe !!<br /> J'en doute beaucoup ..<br /> Sinon , HEUREUX maïsiculteur Américain .<br /> Dans mon secteur c'est le Carex ou la Guimauve qui colonise petit à petit nos campagnes et il n'existe aucun désherbant homologué pour en venir à bout (excepté 7 litres de glyphosate) .
Répondre
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire.<br /> <br /> Boîte de Pandore ? Je ne sais pas. Je pense qu'il y aura une multiplication des avancées génétiques (par transgenèse ou NBT) qui représenteront des plus pour le consommateurs. L'agriculture biologique refusant les technologies sous-jacentes, elle sera peut-être à la peine, victime de son intégrisme.<br /> <br /> La porte est déjà ouverte à l'importation "officielle"... sous forme d'importation des produits. C'est la conséquence des règles du commerce international… et de nos propres besoins, par exemple en protéines. Si l'Europe refuse les importations, ce sera probablement au prix de compensations.<br /> <br /> Non, HEUREUX maïsiculteurs des pays qui autorisent les maïs GM.