Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Catastrophe ! La Terre est plus verte !

14 Juillet 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information

Catastrophe ! La Terre est plus verte !

 

Le Monde Planète se ridiculise à nouveau avec son activisme

 

 

"C'est trop beau !"

 

Pour ceux qui ne comprendraient pas.

 

 

Un articulet et une vidéo

 

Le Monde a publié le 12 juillet 2019 un articulet et une séquence vidéo sous le titre : « Pourquoi le verdissement de la Terre n’est pas une si bonne nouvelle ».

 

La vidéo s'intitule : « La planète verdit, pourquoi c'est une mauvaise nouvelle ».

 

Ah bon ?

 

 

Ben oui !

 

« Au cours des vingt dernières années, la Terre a gagné 5  % de couverture végétale. C’est ce qu’affirme une étude publiée en février 2019 en se fondant sur les images du système satellitaire Modis de la Nasa. Comme à chaque publication de ce type d’études, des climatosceptiques ont souligné qu’il s’agissait là d’une preuve que notre planète ne se porte pas si mal.

 

Pourtant, ces mêmes études scientifiques montrent que les principales raisons de ce verdissement sont la hausse des températures et des niveaux de CO2. Ces nouveaux espaces verts sont également dus aux cultures intensives, et donc temporaires, qui captent peu de carbone. Pire, sur le long terme, des études alertent quant à un potentiel déséquilibre des écosystèmes. »

 

En prime, quatre liens (avec des descriptions biaisées) vers des articles scientifiques ou de vulgarisation, dont celui qui renvoie à MODIS, « China and India lead in greening of the world through land-use management » (la Chine et l'Inde à l'avant-garde du verdissement du monde grâce à la gestion de l'utilisation des sols) de Chi Chen et al.

 

 

 

 

L'article scientifique

 

En voici le résumé (nous découpons...) :

 

« Les données satellitaires montrent une augmentation de la surface foliaire de la végétation en raison de facteurs directs (gestion de l'utilisation des terres par l'Homme) et indirects (tels que les changements climatiques, la fertilisation au CO2, les dépôts d'azote et la récupération à la suite de perturbations naturelles).

 

Parmi ceux-ci, les effets du changement climatique et de la fertilisation au CO2, semblent être les principaux facteurs. Cependant, des données satellitaires récentes (2000-2017) révèlent une tendance au verdissement qui est remarquablement importante en Chine et en Inde et qui se superpose aux terres cultivées du monde entier. La Chine à elle seule représente 25 % de l’augmentation nette globale de la superficie foliaire avec seulement 6,6 % de la superficie végétalisée mondiale. En Chine, le verdissement provient des forêts (42 %) et des terres cultivées (32 %), mais en Inde, elle provient principalement de terres cultivées (82 %), avec une contribution mineure des forêts (4,4 %).

 

La Chine est en train d'élaborer des programmes ambitieux de conservation et d'extension des forêts dans le but d'atténuer la dégradation des sols, la pollution de l'air et le changement climatique.

 

La production alimentaire en Chine et en Inde a augmenté de plus de 35 % depuis 2000, principalement en raison d'une augmentation des superficies récoltées résultant de cultures multiples facilitées par l'utilisation d'engrais et de l'irrigation par des eaux de surface et/ou souterraines.

 

Nos résultats indiquent que le facteur direct est un facteur clé de la "Terre en voie de verdissement", représentant plus du tiers, et probablement davantage, de l’augmentation nette observée de la surface de feuilles vertes. Ils soulignent la nécessité d'une représentation réaliste des pratiques d'utilisation des sols par l'Homme dans les modèles du système Terre. »

 

 

Des résultats blasphématoires

 

Ce résumé semble être un peu « macronien » : changement climatique et fertilisation au CO2 « semblent être les principaux facteurs » (curieusement) qualifiés d'indirects, mais, en même temps, « [n]os résultats indiquent que le facteur direct est un facteur clé ».

 

Plus du tiers, voire davantage ? N'est-ce pas une remarquable contribution de ce sagouin, destructeur de la Planète Mère ? Ah oui, mais cela contrevient au catéchisme des collapsologues...

 

 

Le site de la NASA a des cartes que l'on peut agrandir.

 

Il y a aussi des chiffres qui dérangent, notamment pour le Brésil.

 

 

 

 

L'information selon Fox News

 

Nous ne ferons pas une analyse détaillée de la vidéo du Monde. Il faut être vraiment aveuglé par la religion de la catastrophe climatique pour critiquer ainsi, voire refuser, la contribution humaine à ce que les chercheurs ont constaté en matière de verdissement de la planète.

 

Après avoir dû admettre le fait dérangeant – « ...l'équivalent de la forêt amazonienne, c'est quand même pas rien... » – l'auteur de la vidéo déraille : « Ce type d'info est souvent relayé par les médias et sur des sites conservateurs américains, mais aussi par des climatosceptiques... »

 

Et hop ! Le sophisme du déshonneur par association !

 

La première publication visée est « Earth is greener today than it was 20 years ago thanks to 'human activity,' NASA study shows » (la Terre est plus verte aujourd'hui qu'elle ne l'était il y a 20 ans grâce à l'"activité humaine" selon une étude de la NASA). Elle est de la très détestée Fox News, le média conservateur censé démontrer le premier tiers du sophisme. Mais elle est parfaitement factuelle et objective, tout comme sa vidéo d'accompagnement.

 

 

Fox News nous livre même un élément d'information qui suggère que les interprétations de l'article scientifique sur les causes du verdissement sont à prendre avec une pincée de sel :

 

« Initialement, les chercheurs ont attribué le changement au temps plus chaud, au temps plus humide, à la fertilisation par l'oxyde de carbone ajouté, mais Rama Nemani, un chercheur du Centre de Recherches Ames de la NASA, a dit que les nouvelles données montrent que "les Hommes contribuent aussi". »

 

 

Pardon ! Que dites-vous ?

 

Le deuxième article censé prouver le deuxième élément de l'allégation est « WATCH: Fake Reporter John Oliver and Fake Scientist Bill Nye Try to Sell You a Fake Crisis » (voir : le faux reporter John Oliver et le faux scientifique Bill Nye tentent de vous vendre une fausse crise). C'est la critique d'une émission de télévision... Certes par un blog politique conservateur états-unien.

 

La question du verdissement de la planète n'y est nullement abordée sauf, à l'extrême rigueur, dans la toute dernière phrase :

 

« Ainsi Nye tente non seulement de susciter une panique au sujet de quelque chose qui fait en réalité pousser plus d'arbres, mais encore se fonde sur des données qui sont aussi fantastiques que les contes de fées. »

 

 

Au secours, l'anachronisme...

 

Il a fallu chercher pour trouver une déclaration d'un « climatosceptique » ! L'étude issue des images de la NASA a été publiée en février 2019 et on sort une séquence d'archive de... mars 2017 !

 

M. Patrick Michaels est un climatologue qui se décrit lui-même comme sceptique. Il affirme que les changements seront mineurs – « une plage de réchauffement de 1,3 – 3,0°C, avec une valeur centrale de 1,9°C » pour la période de 1990 à 2100 (une valeur bien inférieure aux prédictions moyennes du GIEC) –, qu'ils ne seront pas catastrophiques et pourraient même être bénéfiques. Il est du reste loin d'être seul dans cet avis.

 

Cela suffit pour frapper d'infamie son « Les données satellites enregistrent un remarquable – traduit par « incroyable » dans le sous-titrage – verdissement de la planète Terre... ». Enfin, pas vraiment d'infamie... ce serait plus compliqué que ça selon notre experte.

 

Non, le verdissement est un fait.

 

 

Pauvre Monde...

 

Quant au Monde Planète, qui diffuse ainsi une critique de la contribution de l'Homme au verdissement de la planète, concomitante en Chine et en Inde (et ailleurs) à une intensification de l'agriculture et une amélioration de la sécurité alimentaire de milliards d'humains, il ne sort pas grandi de ce nouveau faux-pas de son activisme.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Sur les Kiribati qui est évoqué dans les commentaires, il y avait un article édifiant dans Pour la Science, en 2015, malheureusement seulement ceux qui ont un abonnement peuvent le lire, mais cela vaut vraiment le coup, car on se fiche de nous....
https://www.pourlascience.fr/sd/climatologie/changement-climatique-les-mauvaises-solutions-des-kiribati-8596.php
Répondre
S
Bonjour,

Merci pour votre lien.

Le début est appétissant… mais il y a aussi d'autres références qui nous montrent qu'on se fiche de nous.
I
Euh

Il me semble bien que ce qu'ils voientcomme une mauvaise nouvelle c'est que les arbres poussent dans des endroits où ils ne pouvaient pousser autrefois en raison de la fonte des glaces et le fait que des plantes des pays du Sud migrent dans les pays du nord ce qui risque de dégrader les écosystèmes.

En fait j'avoue que moi-aussi je ne sais pas quoi penser de ce reverdissement....
Répondre
S
Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Oui, j'ai vu et je vais probablement écrire un billet sur la merveille de "décodage" du Monde?
M
Je pense que vous l'avez déjà vu. Peha d'un monde riant à décodé les décodeurs.
https://www.youtube.com/watch?v=afbcGSpB8-o
S
@ max le ‎dimanche‎ ‎21‎ ‎juillet‎ ‎2019‎ ‎15‎:‎30


Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Mais le Monde a produit un "décodage" désolant...

.
M
Ils ont préféré un article sur les amies de la terre et leurs promotions du fauchage d'OGM.
S
Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Quand les poules auront des dents…

La tribune des NoFakeScience a été proposée au Monde… qui l'a refusée...
M
Les décodeurs en ont fait un sur le même sujet aussi il y a presque un mois. Même niveau "le reverdissement est une mauvaise nouvelle"
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/06/21/pourquoi-le-verdissement-de-la-terre-n-est-pas-qu-une-bonne-nouvelle_5479913_4355770.html
Répondre
S
Re-bonjour,

Merci pour l'info.

L'article que j'ai commenté n'est donc qu'une resucée, fondée sur une vidéo, de l'article de la rubrique "décodeurs". Il n'a été tenu nulle compte des commentaires critiques...