Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Cash Investigation, Limagrain rétablit la vérité » sur BeauChamp

8 Juillet 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #Semences

« Cash Investigation, Limagrain rétablit la vérité » sur BeauChamp

 

Glané sur la toile 367

 

 

 

 

« Cash Investigation, Limagrain rétablit la vérité », repris de l'Allier Agricole, est une interview de M. Pascal Viguier, président du conseil d’administration de Limagrain.

 

C'est plus explicite et plus détaillé que ce que nous avons pu lire jusqu'à présent.

 

M. Pascal Viguier répond aux questions suivantes :

 

  • Cash Investigation accuse Limagrain d’utiliser de la main-d’œuvre infantile pour les besoins de sa production en Inde. Que répondez-vous ?

     

  • Quelle est votre réaction sur la question des rémunérations de vos salariés et des femmes indiennes qui travaillent pour vos sous-traitants ?

     

  • Le reportage évoque des ambigüités concernant l’inscription de certaines variétés Limagrain au catalogue officiel des semences. Pouvez-vous nous préciser comment cela fonctionne concrètement ?

     

  • En prenant l’exemple de la tomate, le reportage accuse les semenciers, notamment Limagrain, d’avoir mis au point des semences potagères totalement standardisées. Que répondez-vous à cette accusation ?

     

  • Qu’en est-il de la perte de qualité nutritive des tomates évoquée par la journaliste de Cash Investigation ?

     

  • La sélection variétale est-elle responsable de l’augmentation de l’hypersensibilité au gluten ?

     

  • Le traitement qui a été fait sur Limagrain vous paraît-il légitime au regard de vos concurrents semenciers mondiaux ?

 

Voici la réponse à la dernière question, pour ceux qui ne connaissent pas Limagrain et le monde des variétés et des semences :

 

« Première chose : Limagrain est une coopérative semencière, ce n’est pas un agrochimiste comme le laisse entendre le reportage. Deuxièmement, vis-à-vis des autres acteurs internationaux, notre fonctionnement est singulier. Limagrain est un groupe semencier privé, contrôlé par une coopérative française, elle-même gérée par un conseil d’administration composé d’agriculteurs adhérents. Tous les actionnaires de Limagrain sont des adhérents de la coopérative Limagrain. Ce sont des usufruitiers et non des actionnaires. Le groupe Limagrain n’est donc pas opéable !

 

Autre particularité : notre chiffre d’affaires n’a aucune commune mesure avec ceux des autres acteurs mondiaux. Sur la partie semences il est de 1,6 milliard chez Limagrain et entre 5 et 10 milliards chez nos concurrents. Notre priorité est d’apporter du travail et du revenu à nos adhérents sans rentrer dans une démarche visant à maximiser le profit. Qui aurait pensé que Monsanto n’existerait plus aujourd’hui et que l’entreprise serait reprise par une autre multinationale agrochimiste ? Limagrain n’est pas du tout dans la même stratégie. La coopérative œuvre davantage pour son indépendance au service des agriculteurs adhérents. C’est d’ailleurs tout le sens donné à travers la construction de filières en céréales pour rechercher de la valorisation. »

 

Les gens de Limagrain – comme d'autres dans cette filière française d'excellence qui est celle des variétés et des semences peuvent être fiers du travail accompli, ainsi que de celui qu'ils continuent d'accomplir dans un climat politique et médiatique délétère.

 

M. Pascal Viguier ? Le bon sens paysan. Cash machin…

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Vous dites que Limagrain n'est pas une entreprise d'agrochimie, pourtant je vois que Limagrain est la seule entreprise française à poursuivre ses recherches sur les OGM. Et qu'elle tente de modifier l'appellation OGM pour ces semences in-vitro ou par cisgénèse auprès de Haut Conseil des biotechnologies. Une belle entourloupe selon moi. Appelons un chat un chat s'il vous plaît. Que répondez vous à cela ?
Répondre
S
Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Non, Limagrain n'est pas une entreprise, mais une structure fondée sur une coopérative.

Non, Limagrain n'est pas dans l'agrochimie, mais dans les variétés et les semences, et quelques autres activités comme les pains Jacquet.

Non, Limagrain ne tente pas de modifier l'appellation OGM.

Vous devriez suivre ce blog et quelques autres pour vous ouvrir à la réalité et sortir des fictions.

Bien cordialement.
J
Malheureusement, selon la loi de Brandolini, ses explications attireront moins l'attention que ce documenteur.

Un droit de réponse devrait etre demandé à chaque fois que ces "documentaires" passent, afin de rétablir les faits.
Répondre
S
Bonjour,

Merci pour ce commentaire.

Cette réponse a paru dans un journal agricole. Son impact est très limité.

Quant au droit de réponse, il faudrait peut-être commencer par des signalements au CSA, des plaintes chez les médiateurs, etc.

En matière d'audiovisuel, le droit de réponse est difficile à organiser, mais pas impossible.